29 juillet 2013

Famille de Lincel

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Tome 2. Page 422.
http://gallicalabs.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54209278

Armes : de gueules, à un fer de lance d'argent posé en bande, la pointe en haut

Ce blason utilise le meuble Fer de lance de Zigeuner


DE LINCEL. — Lincel

Entre le P. G., etc., et Louis, Jacques, Pol et Scipion de Lincel, fils à feu Scipion de Lincel, vivant sr dudit lieu et de Romoules, etc.

Extrait d’acte d'accord fait en présence du comte de Provence, entre Lambert et Guibert de Lincel, frères, pour rémission, entre eux, des terres et sgries y mentionnées, du 6 avril 1190.

Mariage de Berenguier de Lincel, qualifié noble et fils dudit Lambert, avec demoiselle Raybaude d'Agoult, du 15 février 1279.

Un instrument en pargemin par lequel Gaufrid de Lincel, évêque de Gap, frère dudit Lambert, érigea une chapelle dans l'église parrochiale dudit Lincel, sous la dotation y mentionnée, du 5 avril 1297.

Quittance rapportée par ledit Mre de Lincel, évêque, du 3 février 1311.

Quittance concédée par Georges de Lincel, fils de Gaufrid, de la partie de la dot de demoiselle Astruge de Massot, son épouse, du 10 juin 1340, dans laquelle ledit Georges est attitré de la qualité de noble.

Extrait de mariage de Berenguier de Lincel second, qualifié noble, fils dudit noble Georges, avec demoiselle Saure Albe, du 3 octobre 1362.

Inventaire des biens et effets délaissés par ledit noble Berenguier second, fait à la requête de la demoiselle d'Albe, veuve, comme mère et tuteresse de nobles Louis et Berenguier troisième, ses enfants, de l’année 1374.

Quittance concédée par ladite demoiselle d'Albe, audit nom de tutrice, à Bertrand de Reillane, dans laquelle est qualifiée noble, du 13 juin 1380.

Quittance d'un payement d'un légat fait par Philippe Albe, dans laquelle ladite demoiselle Saure, est qualifiée noble, du 4 janvier 1425.

Un instrument en latin dans lequel mention est faite du payement de la dot de la demoiselle Bérenguière, fille de noble Berenguier troisième, du 6 septembre 1420.

Lettres patentes de Louis d'Anjou, Roy de Jérusalem et comte de Provence, portant permission audit noble Berenguier troisième, de faire rebâtir le château de Lincel, du 14 juin 1426.

Quittance rapportée par ledit Berenguier de Lincel de quelques droits deubs comme héritier de Guigonesse de Riez, dans laquelle est pareillement qualifié noble.

Donation faite par demoiselle Sibille de Serres à noble Louis second de Lincel, son époux, et dans laquelle est attitré seigneur dudit Lincel et de Romoules, du 2 décembre 1460.

Nouveau bail de la terre de la Thorame passé par le y dénommé en faveur dudit Louis de Lincel, qualifié par icelui seigneur dudit lieu, coseigneur de Romoules et Thorame la Basse, du 28 août 1468.

Extrait dé mariage de Claude de Lincel, qualifié noble, écuyer, fils dudit noble Louis, avec demoiselle Constance de Lincel.

Hommage passé par ledit Claude de Lincel à Charles d'Anjou, Roy de Jérusalem, comte de Provence, des terres de Lincel, Romoules et St Martin, du 4 octobre 1480.

Autre hommage passé au même Roy par ledit Claude, en qualité de mary de ladite Constance de Lincel, de ladite terre de Romoules, lesdits jour et an.

Extrait de convention et accord passé entre ledit noble Claude et frère Jean de Lincel, son frère, chevalier, de l'ordre St Jean de Jérusalem et commandeur de Beaulieu, du 5 décembre 1475.

Donation faite par ledit commandeur de Beaulieu, des droits qu'il avait à prendre de sa maison, en faveur de Gaspard de Lincel, son neveu, fils dudit Claude, du 4 juin 1487.

Donation faite de la terre de Romoules en faveur d'Antoine de Lincel, fils dudit Gaspard et de demoiselle Catherine de Villeneuve, du 11 mai 1524.

Testament dudit noble Gaspard, par lequel institue ledit noble Antoine de Lincel, son fils, son héritier, du 10 mars 1530, dans lequel ledit testateur est qualifié noble et généreux seigneur dudit Lincel, St Martin de Renacas et majeur seigneur de Romoules.

Extrait de transaction passée entre ledit Antoine et Louis de Lincel, frères, fils dudit Gaspard, du 30 janvier 1534, où ils sont tous qualifiés nobles.

Hommage preste au Roy François Ier par ledit Antoine desdites terres de Lincel, Romoules et St Martin, du 27 avril 1537.

Arrêt rendu par nous commissaires, sur l'assignation donnée à Joseph de Lincel, sr dudit St Martin, par lequel a été déclaré noble et issu de noble race et lignée, du 17 novembre dernier.

Mariage de François de Lincel, fils d'Antoine et frère dudit Joseph, avec demoiselle Anne de Pontevès, du 12 mai 1560.

Mariage de noble Louis de Lincel, qualifié seigneur dudit lieu et de Romoules, fils dudit François et de demoiselle de Pontevès, avec demoiselle Françoise de Bousquet, du 25 avril 1593.

Testament de ladite Françoise de Bousquet par lequel, entre autres, elle institue son héritier noble Scipion de Lincel, son fils, du 15 juillet 1634.

Mariage dudit noble Scipion, qualifié seigneur dudit Lincel et de Romoules, fils dudit noble Louis et de demoiselle de Bousquet, avec demoiselle Suzanne d'Isoard.

Sentence de liquidation des droits rapportés par la demoiselle d'Isoard, du 25 juin dernier, par laquelle il conte que lesdits défendeurs sont ses enfants,

Fait à Aix, le 22 mars 1668,

11 juillet 2013

Famille de Remerville

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Tome 2. Page 419.
http://gallicalabs.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54209278

Armes : coupé, au 1 d'argent à un lion de sable, armé et lampassé de gueules ; au 2 d'azur fretté d'or.

Dessin de Sébastien Avy publié avec l'aimable autorisation de HeraldiqueGenWeb.


DE REMERVILLE. — Apt

Entre le P. G., etc., et noble François-Antoine de Remerville, de la ville d'Apt, etc.

Lettres patentes du Roy René, de l'année 1466, portant provision d'une charge de secrétaire en faveur de Guillaume de Remerville, dument signées et scellées, avec l'enregistrata au dos par Raoullet.

Autres patentes du même Roy René, portant provision de la charge de trésorier général des finances en Provence, en faveur de noble et égrège homme Guillaume de Remerville, secrétaire et conseiller de S. M., de l'année 1472, dument signées et scellées, avec l'enregistration d'icelles au dos, de l'année suivante 1473.

Mandement du Roy René à Guillaume de Remerville, son conseiller et trésorier général du pays de Provence, de l'année 1475, signé : René et, plus bas, par le Roy, de son expres commandement, Girardin, avec l'enregistrata par Poneyren (?).

Quittance concédée en suite par Jean de Vaulx, conseiller et secrétaire du Roy, de la somme y mentionnée, en faveur de Guillaume de Remerville, aussi conseiller et trésorier général du Roy, de l'année 1477.

Autre mandement du Roy au sr Guillaume, conseiller et son trésorier général de ses finances, de l'année 1476, signé René, par le Roy, Jean de Vaulx, seigneur du Breuil et autres places, signé : Legay, avec le visa et enregistré au bout.

Autre mandement du même Roy à Guillaume de Remerville, trésorier général de ses finances, de payer des deniers de sa recette, aux y dénommés la somme y contenue, 1477.

Trois lettres de cachet adressantes à Guillaume de Remerville, conseiller et son trésorier général de ses finances.

Lettres patentes du Roy René portant provisions de l'office de maître rational en la grand Cour et chambre de ses Comptes et archifs, en faveur de me Guillaume de Remerville, protonotaire de N. S. père le Pape et ci-devant trésorier général, de l'année 1479, dument scellées et signées et enregistrées.

Deux contrats d'acte d'achept faits par magnifique et égrège Guillaume de Remerville, de la même année 1479.

Permission donnée à magnifique et égrège personne Guillaume de Remerville, maître rational, pour la dérivation des eaux de la rivière du Coulon, avec licence de traverser le chemin royal et les propriétés des particuliers, sans qu'aucun puisse donner aucun empêchement, de l'année 1480, signée : Louis de Forbin, grand président.

Lettres de provision octroyées par Jean, fils du Roy, à Demeine de Remerville, frère de Guillaume, secrétaire, de la première prébende de l'église St Georges de Nancy, de l'année 1470.

Mariage de noble et égrège seigneur Guillaume de Remerville avec noble Catherine de Corage, du 8 septembre 1484, signé : Cortasse, notaire d'Apt.

Enquête faite au lieu de Remerville, en la maison de nobles hommes Guillaume de Remerville, ci-devant trésorier général de Provence Nicolas et Jean de Remerville, ses frères, à présent gouverneur dudit lieu, par laquelle apert et par les dépositions des témoins, qu'ils ont fief par succession et qu'ils sont nobles et extraits de noble lignée, tenus et réputés pour tels, eux et leurs prédécesseurs, exempts de tailles, subsides et autres droits, du 19 septembre 1494, signée : Bajony et Jossaud.

Compte d'un marchand par lequel apert qu'il a fourni des marchandises soit à noble Guillaume de Remerville ou à ses pages, secrétaire, cuisinier, palefrenier et laquais, de l'année 1479.

Partage fait entre nobles Ayricot et Guillaume de Remerville, fils d'autre noble Guillaume et de demoiselle Catherine Corage, du 14 octobre 1528.

Mariage de noble écuyer Guillaume second, seigneur de Remerville, avec demoiselle Françoise de Rousset, du 27 avril 1559.

Testament dudit Guillaume, écuyer, par lequel il institue son héritière ladite demoiselle Françoise de Rousset, sa femme, et fait légat à nobles Guillaume, Pierre et Claude, ses enfants, du 29 décembre 1554.

Procuration faite par nobles Guillaume, Claude, Richard et Catherine de Remerville, frères et sœur, enfants de noble Guillaume de Remerville, écuyer, tant en leur nom que de noble Pierre, leur frère, absent, avec licence et autorité de demoiselle Françoise de Rousset, leur mère, de l’année 1563, signé : Gadret, notaire d'Apt.

Partage des biens de feue dame Catherine de Remerville, femme du sr Mengin, président, frère et entre François et Pierre de Remerville, écuyers, sgrs de Champigneulles, de l'année 1565.

Trois ordres, tant du comte de Tende, que du maréchal de Retz, gouverneur, pour les exemptions de logement des gens de guerre, en faveur de demoiselle Françoise du Rousset, veuve de feu Guillaume de Remerville, écuyer, des années 1566, 1568 et 1574.

Mariage de M. Pierre de Remerville, fils de Mre Guillaume, sgr. dudit lieu, et de la demoiselle Françoise de Rousset, avec demoiselle Magdeleine de Cardebat, du dernier mai 1591, signé : de Lapierre.

Arrêt rendu par la cour des Aides de Bordeaux, entre noble Pompée de Remerville et les jurats et syndics de Libourne, portant enregistrement des titres de noblesse, afin de jouir des privilèges accordés aux nobles, de l'année 1639.

Extrait de baptistère de Pompée, fils dudit Pierre de Remerville, écuyer, et de la demoiselle de Cardebat, du dernier juin 1592.
Lettres de doctorat de noble François-Antoine de Remerville, assigné, fils de Pierre, et de demoiselle Magdeleine de Cardebat, de l'année 1627, avec l'arrêt de réception.

Mariage dudit me François-Antoine de Remerville, fils de noble Pierre, écuyer, avec demoiselle Magdeleine de Bègue, de l'année 1632.

Autre mariage, en secondes noces, dudit noble François-Antoine de Remerville, écuyer, fils de noble Pierre et de la demoiselle de Cardebat, avec demoiselle Isabeau de Mazargues, de l'année 1647.

Fait à Aix, le 21 mars 1668.

03 juillet 2013

AD 16 Archives de la Charente en ligne

Les archives de la Charente viennent de mettre en ligne, partiellement pour le moment, l'état civil et les registres paroissiaux.

L'adresse : http://www.archives16.fr

Pour plus d'infos, voir l'article du blog geneanet : http://blog.geneanet.org/index.php/post/2013/06/Les-archives-de-la-Charente-sont-en-ligne.html
eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+