02 mars 2013

Récit du mariage de Paul Latil et Julie Bouès

Toujours sur la famille Latil, voici le récit du mariage de Paul Latil et Julie Bouès. Voir aussi cette famille dans mon erbre geneanet :  http://gw1.geneanet.org/gillesdubois_w?lang=fr;ocz=0;m=D;p=edouard;n=latil&siblings=on&notes=on&t=T&v=6&image=on&marriage=on&full=on

LA VEDETTE du 02/11/1895 vue 4/16 page 696
Source : Gallica/BnF
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5684955z

Aux sons harmonieux des orgues, tenues par M. Protti. Le cortège nuptial de la gracieuse fiancée, Mlle Julie Boues et de M. Paul Latil, faisait, mardi à 11 heures, son entrée dans l'église de Saint-Vincent de Paul, décorée et illuminée avec luxe.

Un ami de la famille Latil, M. l'aumônier du pensionnat Saint-Joseph, après une touchante allocution, a donné la bénédiction nuptiale et dit la messe.

Le coupé des mariés, drapé de satin blanc et garni de fleurs d'orangers, a ensuite emmené le nouveau couple, dont tout le monde avait admiré la jeunesse et la grâce, vers les salons Pain. Là, un succulent dîner était servi dans les salons du premier de la rue de l'Arsenal.

A l'heure des toasts, M. Huot, architecte de la Ville et témoin du marié, a dit une pièce de vers provençaux, et M. Roubaud a lu également des vers de sa composition. M. l'aumônier n'ayant pu assister au repas, Mlle Gabrielle Latil a lu son discours.

Dans l'après midi, près de 150 personnes sont venues présenter leurs félicitations aux jeunes époux et assister à une comédie qui a inauguré la nouvelle salle de concert, que Pain vient de faire bâtir rue Breteuil. Elle est reliée à la rue de l'Arsenal par un hall de toute beauté.

Applaudissements et rappels ont salué les interprètes de Sa Canne et son Chapeau, car Mlles Guilhou, Faudrin et MM. A. Latil, N. René, Blanc, ont joué en véritables artistes, sous la direction de M. Paul Aubray-Allemand, un maître dans l'art de dire.

Pendant les intervalles des danses, on a eu beaucoup de plaisir à entendre Mlle Zizinia, qui a déclamé avec émotion La Gervaise ; Mme Roux, qui a détaillé avec goût une fort jolie romance ; M. Amphotix, qui a chanté, de sa magnifique voix de baryton, Pauvre Jeanne ; M. Aubray, dans les Jeunes Filles et Lucie, que Mlle Bos a accompagné avec talent ; puis M. Malka, dans l'air Héros et dans le duo de Manon, avec Mlle Goubert ; M. Fournier, dans le grand air de La Jolie Fille de Perth, et M. Henri Boues, dans de joyeux monologues.

Après un ambigu par petites tables, l'entrain a paru redoubler, et c'est seulement vers les 5 heures du matin que l'on songé à se séparer, emportant un délicieux souvenir de cette fête.

Noté au hasard du souvenir : Mres Paul Latil, brocart blanc ; A. Boues, satin noir avec plumes et jais ; Latil, velours noir et paillettes acier ; Boues mère, soie noire ; Chaireyron, soie marron et dentelles ; Caillol, moire noire ; Benêt, satin vert ; Odin, brocart noir ; Roux, soie noire et corsage rose ; Cittanova, soie jaune et jais ; Zizinia, soie noire ; Bergasse, soie blanche ; Dunster, soie brochée noire et jais, Bénigni, soie jaune et transparent noir ; Tricon, soie blanche et guirlandes roses ; Cahier, soie bleu pâle ; Barillon, soie moirée noire ; Amphoux, satin noir et dentelles ; Guilhou, satin noir ; Rouelle, soie noire et dentelles crèmes ; Lambert, soie marron, etc., etc.

En couleurs d'arc-en-ciel : Mlles Gabrielle Latil, Marse Huot, Marguerite Charreyron, Mary et Augustine Faudrin, Cécile Goubert, Mimi Bénet, Germaine Caillol , Gabrielle Bénigni, Ipatia Zizinia, Cittanova, de Possel, Guilhou.

MM. Boues ; P., G. et A. Latil ; A. et H. Boues, Huot, Rocoffort, Auçsnte Boues, Bénet, Amphoux, René, Tédesco, Brulier, Cittanova, Dunster, Roubaud, Odin, Caillol, Cahier, docteur ; Roux, Bénigni. Estarico, Charreyron, Fournier, Malka, Goubert, Saunier, Durbec, capitaine Tricon, Bénigni, Zizinia, Maurin. Guilhou, Faudrin, Bayol, Bergasse, Rouelle, Lambert, Velin, Trinquier, Blanc, Devedu. etc., etc.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+