31 août 2011

Descendants de Claude Vigny

Grâce à la Société Genevoise de Généalogie et à l'arbre geneanet de Michèle Villet, j'ai pu remonter quelques générations de plus pour la famille Vigny (alias Vignier) de Ville-la-Grand.

Descendants de Claude Vigny

Claude Vigny. Marié avec Pernette Demoille, dont
  • Jean Vigny.  Marié le 5 février 1732, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France, avec Jacquemine Cusin, dont
    • Joseph Vigny, né vers 1744, décédé. Marié le 30 janvier 1770, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France, avec Péronne Bourgeois, née vers 1749, décédée le 2 avril 1821, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France (à l'âge de peut-être 72 ans), dont
      • Jean-Marie Vignier, né vers 1770, décédé le 2 mai 1820, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France (à l'âge de peut-être 50 ans). Marié en 1805, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France, avec Claudine Rey, née en 1791, décédée le 24 mars 1818, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France (à l'âge de 27 ans), dont
        • François Vigny, né le 16 mai 1806, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France, décédé, Charpentier. Marié le 5 décembre 1835, Chêne-Bourg, Canton de Genève, Suisse, avec Eugénie Chêne, née en 1818, Puplinge, Canton de Genève, Suisse, décédée, dont
          • Jeannette Claudine Vigny, née le 11 janvier 1836, Puplinge, Canton de Genève, Suisse, décédée le 10 septembre 1872, Paris III, Seine, France (à l'âge de 36 ans). Mariée le 1er février 1866, Paris X, Seine, France, avec Ernest Floriet, né le 19 janvier 1827, Paris, Seine, France, décédé le 9 février 1902, Paris III, Seine, France (à l'âge de 75 ans), Bijoutier.
          • Jean François Vigner, né le 4 octobre 1837, Puplinge, Canton de Genève, Suisse, décédé.
          • Jean François Vigner, né le 27 juillet 1852, Puplinge, Canton de Genève, Suisse, décédé.
          • André Vigny, né le 26 mars 1854, Puplinge, Canton de Genève, Suisse, décédé.
          • Etiennette Vigny, née le 20 avril 1856, Puplinge, Canton de Genève, Suisse, décédée.
          • Constant Vigny, né le 19 septembre 1857, Puplinge, Canton de Genève, Suisse, décédé.
          • Michel Vigny, né le 25 octobre 1862, Chêne-Bourg, Canton de Genève, Suisse, décédé.
          • Jean Alfred Vigner, né le 8 août 1866, Puplinge, Canton de Genève, Suisse, décédé.
        • Jean-Louis Vignier, né vers 1808, décédé. Marié le 23 avril 1838, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France, avec Claudine Boccard, née vers 1800, décédée, dont
          • Jacques Vigny, né le 25 juillet 1841, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France, décédé.
        Marié avec Josephte Decré, dont
        • Françoise Vignier, décédée avant 1885. Mariée après 6 février 1836, Paris, Seine, France, avec Théophile François René Gombert, décédé avant 1885, ...
        • Etienne Vignier, né le 30 juin 1815, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France, décédé.
      • Jean-Louis Vignier, né vers 1776, décédé le 9 janvier 1839, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France (à l'âge de peut-être 63 ans). Marié avec Marguerite Bergeras.
      • Claude Vignier. Marié le 8 mai 1822, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France, avec Claudine Dimier.
      • Jean-Claude Vigny, né le 15 janvier 1776, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France, décédé. Marié avec Antoinette Dunand, née le 15 novembre 1782, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France, décédée le 12 août 1821, Ville-la-Grand, Haute-Savoie, France (à l'âge de 38 ans).

29 août 2011

Famille de la Personne

PERSONNE (DE LA), famille ancienne, originaire de Picardie, qui a fourni d'excellents officiers à l'armée, dès le règne de Henri IV.
  1. N*** DE LA PERSONNE, capitaine ; commandant de la Fère en Picardie, après la reddition de cette ville, sous Henri IV.
     
  2. Louis-Charles DE LA PERSONNE, garde du corps du roi, mort au service.
     
  3. Thomas DE LA PERSONNE, porte-étendard des gardes du corps, blessé à la bataille de Malplaquet.
     
  4. Jean DE LA PERSONNE, garde du roi, tué au siège de Fribourg.
     
  5. Thomas DE LA PERSONNE, capitaine au régiment de Dauphin, blessé au choc de Colorno en Italie, et ensuite à la bataille de Parme. Il servit trente-cinq ans, fut chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, et se maria à Geneviève Maureau, de laquelle il eut :
    1. Thomas, dont l'article viendra ;
    2. Françoise, mariée à messire Guérin de Tarneau ;
    3. Marie-Jeanne, élève de Saint-Cyr.
     
  6. Thomas, vicomte DE LA PERSONNE, Seigneur de Lonvoisin et autres lieux ; fut gendarme ordinaire de la garde du roi. Il épousa Marie-Thérèse-Charlotte de Mazin de Luzards, de laquelle il laissa :
    1. Honoré-Maximilien-François, garde du corps de monseigneur le comte de Provence, pris les armes à la main en 1794, et mort victime d'un jugement révolutionnaire à Lille ;
    2. Louis-Clément ;
    3. Thérèse-Charlotte, comtesse, chanoinesse de Maubeuge ;
    4. Marie Antoinette, mariée à M. le comte de Montfort.
Armes : « De gueules, à trois pattes de griffon d'or posées en pal. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 190
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s

Cette famille est peut-être celle de l'acteur Franck de Lapersonne (Franck de la Personne)

28 août 2011

Maison de Péronne

PÉRONNE (DE), ancienne maison de Picardie, dont une branche faisait sa résidence à Saint-Quentin en Vermandois.
  1. Raoul DE PÉRONNE, issu de cette branche, servait dans l'armée française qui reprit Granville sur les Anglais en 1444, et s'établit dans cette ville. Il eut pour fils :
     
  2. Guillaume DE PÉRONNE, qui fut père de :
     
  3. Richard de Péronne, qui eut deux enfants :
    1. Louis, qui suit ;
    2. Michelle, mariée à François-Bazire, sieur de la Julliennière.
     
  4. Louis DE PÉRONNE, sieur de Hacqueville et du Canel, fut maintenu dans la noblesse et les privilèges de ses ancêtres par lettres-patentes en forme de chartres, données à Nantes au mois de juin 1593. De ce mariage avec Thomasse de la Hautonnière il eut quatre enfants :
    1. Jean, auteur de la branche de Hacqueville ;
    2. Pierre, auteur des branches du Canel, de la Sablonnière et de Cran ;
    3. Jean, auteur des branches de Maloué, Sémilly et Grainville ;
    4. Nicolas.
     
  5. Jean DE PÉRONNE, sieur de Hacqueville, épousa, le 15 octobre 1588, Françoise des Douétis, de laquelle il eut :
     
  6. Arthur DE PÉRONNE, qui épousa Diane-Marie Ecoulant. De ce mariage sont sortis six enfants :
    1. Nicolas, qui suit ;
    2. Julien, sieur de la Pallière ;
    3. Jean ;
    4. Henri ;
    5. Et deux filles.
     
  7. Nicolas DE PÉRONNE, sieur de Hacqueville, épousa Françoise Duchesne De ce mariage sont sortis :
    1. Michel, mort sans postérité ;
    2. Gaud, qui suit ;
    3. Et une fille.
     
  8. Gaud DE PÉRONNE, épousa, le 8 juin 1688, Marie des Isles, fille de Jacques, seigneur de Prestot, et d'Hélène de la Pigancière. Ils laissèrent deux enfants :
    1. Jacques, qui suit,
    2. Et une fille, mariée à N*** le Boucher des Landellles.
     
  9. Jacques DE PÉRONNE de Hacqueville, épousa, le 16 juin 1714, Françoise-Marguerite Hastey, fille de Bernard, sieur des Marets et de Marguerite des Isles. De ce mariage il y eut six enfants :
    1. Jacques, religieux ;
    2. Bernard, qui suit ;
    3. Henri, mort sans alliance ;
    4. Jeanne, mariée à Hervé de Marville ;
    5. Jeanne-Marguerite, mariée à N*** David ;
    6. Marguerite, mariée à Antoine le Boucher.
     
  10. Bernard de PÉRONNE de Hacqueville, épousa N*** Quinette de Loiselière. De leur mariage sont nés :
    1. Félix-Victor-Jean-Jacques, dont l'article suit ;
    2. Léonord, qui viendra ;
    3. Jean-François, mort sans alliance,
    4. Et Jacques qui a épousé N*** de Péronne de Cran.
     
  11. Félix-Victor-Jean-Jacques de PÉRONNE de Hacqueville, a épousé N*** de la Forterie. De ce mariage sont nés :
    1. Victor, lieutenant, puis capitaine d'un régiment d'infanterie ; mort à Dantzick en 1814 ;
    2. Aimé ;
    3. Victoire-Marie, morte sans alliance ;
    4. Julie ;
    5. Fanny.
     
  12. Léonord DE PÉRONNE, frère du précédent, était capitaine de vaisseau, officier de la légion d'honneur. Il fut tué au combat du Finistère, à bord du vaisseau l'Intrépide dont il était commandant. Il avait épousé Julie-Anne-Perrette Hugon de Haut-Mesnil. De ce mariage sont nés :
    1. Léonord-Julien, enseigne de vaisseau ;
    2. Edouard, aspirant de marine ;
    3. Julie ;
    4. Hyacinthe ;
    5. Thérèse ;
    6. Clémentine.

Armes : « D'argent, au chevron de gueules, chargé de trois roses du champ, accompagné de trois croix pâtées de sable ».

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 188

BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s

25 août 2011

Descendants de Jacques Vatin

Jacques Vatin, Laboureur.
Marié avec Marguerite Dudebout, dont
  1. Louise Vatin. Mariée le 14 février 1695, Levergies, Aisne, France, avec Quentin Couillette, Mulquinier.
  2. Jacques Vatin, né le 3 février 1675, Levergies, Aisne, France, décédé.
  3. Antoine Vatin, né le 10 août 1681, Levergies, Aisne, France, décédé. Marié le 30 avril 1715, Nauroy, Aisne, France, avec Madeleine Delaigle.
  4. Marguerite Vatin. Mariée le 20 novembre 1696, Levergies, Aisne, France, avec Jean Poitvin.
  5. Etienne Vatin.
  6. Marie Vatin. Mariée le 20 février 1691, Levergies, Aisne, France, avec Martin Damaye, Mulquinier.
  7. Anne Vatin, née le 22 avril 1683, Levergies, Aisne, France, décédée.
  8. Alexis Vatin, né le 7 avril 1685, Levergies, Aisne, France, décédé.
  9. Félix Vatin, né le 7 février 1690, Levergies, Aisne, France, décédé.
  10. Louis Vatin, né le 29 juin 1692, Levergies, Aisne, France, décédé. Marié le 18 janvier 1724, Nauroy, Aisne, France, avec Marie-Madeleine Bas.

24 août 2011

Hyacinthe Pascalis, cadranier et gnomoniste

Hyacinthe Pascalis, mort en 1805, était tailleur d'habits mais sera surtout reconnu comme cadranier et gnomoniste ayant travaillé en Isère et Drôme. Voir la page consacrée à Hyacinthe Pascalis sur le site de Michel Lalos ainsi que cette page sur les cadrans solaires et cet article issu du "pays de St Marcellin décembre 2006".

D'après mes recherches, faites essentiellement sur geneabank avec les relevés du CGD et sur le site des archives de l'Isère, Hyacinthe Pascalis serait originaire d'Allos comme la plupart des Pascalis d'Isère. Il est indiqué dans la chronique de descendance ci-dessous comme fils de François Pascal et Marguerite Honnorat. L'emploi un peu aléatoire des patronymes Pascal ou Pascalis n'est pas extraordinaire, je l'ai constaté à plusieurs reprises dans les familles Pascal ou Pascalis D'allos.

Chronique de la descendance de Jean PASCAL


Première génération

1. Jean PASCAL. Jean a épousé Jeanne GARIEL. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 2 M i. François PASCAL.

Deuxième génération

2. François PASCAL (Jean). François a épousé1 Marguerite HONNORAT, fille de Jean HONNORAT et Jeanne MICHEL, le 9 novembre 1701 à Les Bouchiers, Allos, Alpes-de-Haute-Provence, France. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 3 F i. Anne PASCALIS a été baptisée le 17 juin 1714.

4 M ii. Hyacinthe PASCALIS est né le 9 avril 1721 à La Foux, Allos, Alpes-de-Haute-Provence, France. Il est décédé2 le 18 octobre 1805 à Saint-Pierre de Chérennes, Isère, France.

Tailleur d'habit puis cadranier.

Nom de famille au baptême : Pascal au lieu de Pascalis
Baptême : pa : Jean Honnorat, ma : Marie Arvel

Décès :
commune: ST_PIERRE DE CHÉRENNES
18 10 1805
sexe: M
Nom: PASCALIS Hyacinthe
age: 85 ans
Prénom père: François
Nom mère: ANORA Jeanne (au lieu de Marguerite Honnorat)
observations: Le 26 VEND an14, Décédé hier dans la maison de Joseph ROUX. Tém :
Joseph ROUX neveu du défunt et Jean BONNETON voisin, tous 2 cultivateurs à St Pierre.
Relevé réalisé par le Centre Généalogique du Dauphiné
vue 270 http://archivesenligne.archives-isere.fr/mdr/index.php/docnumViewer/
afficheDocnum/270/N

Troisième génération

3. Anne PASCALIS (François, Jean) a été baptisée le 17 juin 1714 à La Foux, Allos, Alpes-de-Haute-Provence, France. Anne a épousé3 Jean ROUX, fils de Jean ROUX et Louise SAUZE, le 15 septembre 1738 à Saint-Romans, Isère, France.
CM:
notaire: BABOY
commune: ST ROMANS
15 09 1738
nom-epoux: ROUX Jean
Prénom père époux: Jean
Nom mère époux: SAUZE Louise
lieu (origine, habitation...): ST PIERRE
nom-epouse: PASCALYS Anne
décès père épouse: + Francois
Nom mère épouse: HONNORAT Marguerite
lieu (origine, habitation...)25: LA FOUX EN PROVENCE
Observations diverses: laboureur, 3E 30136/177

Jean et Anne ont eu les enfants suivants:

5 M i. Joseph ROUX est né environ 1748. Il est décédé4 le 11 novembre 1828 à Saint-Pierre de Chérennes, Isère, France.

Joseph Roux est indiqué comme neveu de Hyacinthe Pascalis dans son acte de décès, d'où on suppose que sa mère, Anne Pascalis est la sœur de HP.

Décès :
commune: ST_PIERRE DE CHÉRENNES
11 11 1828
sexe: M
Nom: ROUX Joseph
age: 80 ans
origine: ° St Pierre
décès père: + Jean
Nom mère: PASCALIS + Anne
observations: Cultivateur décédé hier, veuf de Madeleine AGERON. Tém : Joseph
MARAND 57a et François BONNETON 79a, tous 2 voisins du décédé et cultivateurs à St
Pierre.
Relevé réalisé par le Centre Généalogique du Dauphiné


Joseph a épousé5 Magdeleine AGERON, fille de Jean AGERON et Marie CHARDON, le 25 juillet 1780 à Saint-Bonnet de Chavagne, Isère, France.


Appendice A - Sources


1. Geneabank 04.
2. Geneabank 38.
3. Geneabank 38.
4. Geneabank 38.
5. Geneabank 38.

23 août 2011

Famille de Vintimille-Montpezat


Entre le P. G., etc., et noble Jean et Charles des comtes de Vintimille, srs de Montpezat, oncle et neveu, etc.

Deux Extraits d'actes en abrégé dans lesquels ledit Jean, des comtes de Marseille, est qualifié : messire, seigneur de Montpezat, des 14 janvier 1647 et 24 avril 1662, signés : Second et Chaillan, notaires.

Autre Extrait d'acte en abrégé dans lequel ledit Charles, des comtes de Vintimille, est aussi qualifié : messire, seigneur de Montpezat et viguier de Moustiers, du 20 avril 1662, signé : Chaillan, notaire de Riez.

Copie du jugement par nous rendu avec l'exploit d'assignation donnée aux défendeurs des 5 novembre 1666 et 24 août 1667.

Registre contenant hommage presté à Louis des comtes de Vintimille, sr de Montpezat, par les habitants dudit lieu en l'année 1482.

Dix reconnaissances, en parchemin, jointes au susdit registre, passées par lesdits particuliers de Montpezat en faveur dudit noble Louis des comtes de Vintimille, seigneur dudit lieu, receue par M. Hugon de Corna, notaire de Riez.

Testament dudit noble Louis des comtes de Vintimille, seigneur de Montpezat, du 3 février 1510.

Codicille dudit noble Louis, du 5 septembre 1514, par lesquels, il est justifié qu'il avait deux enfants, savoir François et Honoré.

Donation faite par ledit noble Louis des comtes de Vintimille, en faveur de demoiselle Antoinette de Lincel, sa femme, du dernier octobre audit an 1514.

Mariage en parchemin, en latin, de noble et généreux seigneur François des comtes de Vintimille, seigneur de Montpezat, fils de noble Louis, avec noble Catherine de Roux de Lamanon, du 15 novembre 1533, signé: Blaise Bartelly, notaire de Digne.

Mariage en latin, sur le parchemin, de noble Louis des comtes de Vintimille, passé avec noble Jeanne de Forbin de la Barben, du 2 juillet 1564, signé : Baptiste Laurent, notaire.

Mariage de noble François des comtes de Vintimille second, seigneur de Montpezat, dans lequel ladite noble Jeanne de Forbin, sa mère, lui fait Donation, passé avec demoiselle Jeanne de Castellane de Montmeyan, du 7 janvier 1590, signé : Arnaud, notaire de Riez.

Extrait de mariage entre noble Rolland des comtes de Vintimille, fils de noble François et de demoiselle Jeanne de Castellane, passé avec noble demoiselle Françoise d'Arnaud, fille de noble Estienne, coseigneur de la ville de Riez, du 3 décembre 1617, signé : Lions, notaire.

Extrait de testament de noble Rolland des Comtes de Vintimille, sr d'Aurous et de Montpezat du 15 Juin 1643, reçu par me Bertrandy, notaire de Riez, signé Ripert, aussi notaire.

Hommage presté au roi par Louis des comtes de Vintimille, seigneur de Montpezat, pour raison de ladite terre du 26 octobre 1480, signé : Tallamert et Albert, auditeur archivaire.

Autre hommage presté au roi, pour raison de ladite seigneurie, par François des comtes de Vintimille, du 27 février 1597.

Lettres patentes du roi Henry de commission de capitaine d'une compagnie de 200 hommes de guerre en faveur de noble François des comtes de Vintimille, de l'an 1588.

Autres lettres patentes de provision d'une compagnie de 100 hommes de guerre en faveur de noble François des comtes de Vintimille, du 9 mai 1629, signée : Louis, et plus bas, Boutillier et Jullet.

Autres lettres patentes de S.M., portant don de la pension de 1500 fr. par chacun an, en faveur de noble François des comtes de Vintimille, sr de Montpezat, en récompense des services rendus au feu Roi en des camps et armées, même dans la ville et citadelle de St-Esprit, du 18 novembre 1644, signées Louis et, plus bas, de Loménie et, à l'enregistration : Bourbon (?)

Lettre écrite par S. M. audit sr commandant de Montpezat, pendant qu'il commandait la ville et citadelle de St-Esprit, en Languedoc, du 14 juin 1630, signé Louis et, plus bas : Bouthillier.

Certification de M. le comte de Vallavoire Montlaux, seigneur de Sigoyer, premier capitaine et major du régiment de cavalerie de M. Legrand, comme M. de Montpezat à été son cornette à trois compagnies, du 15 décembre 1667, signé : Vallavoire Monlaux, avec le cachet de ses armes.

Fait à Aix, le 25 janvier 1668.

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 312.
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

04 août 2011

AD 46 Les archives du Lot sont en ligne

Les archives départementales du Lot viennent de mettre en ligne les fonds d'archives suivants :
  • État civil XVIIe s. – 1802
  • État civil 1802-1902
  • Listes nominatives de recensement 1836-1911
  • Tables des successions et absences de l'Enregistrement
  • Tables des registres matricules : classes 1871-1936
L'adresse : http://archives.lot.fr

03 août 2011

Notes sur la famille de Trougnon

L’État de la Provence, Volume 3 Par Dominique Robert de Briançon


Cette famille est originaire du Duché de Bar en Lorraine, Pierre de Trougnon, Seigneur de la Laupie, qui dès l'an 1458 avait été fait grand Procureur et Trésorier général du Roi René en Provence, obtint de ce prince des Lettres de Noblesse données à Angers le 7 Janvier de l'an 1466 dans lesquelles à cause qu'il n'avait point d'enfants il fit comprendre ses frères, et ses neveux enfants de ses frères. L'un de ses frères appelé Didier de Trougnon, fut marié avec Marguerite de Buffiere, de laquelle il eut pour enfants, Pierre et Claudine de Trougnon que Pierre de Trougnon leur oncle fit venir en Provence, où il les maria. Claudine épousa Sufren de Bachis, Seigneur du Castelar, et Coseigneur de Thoard, duquel elle n'eut point d'enfants, et pour la restitution de sa dot, et de ses avantages nuptiaux, elle eut une portion à la Seigneurie de Thoard, dont elle fit donation à Pierre de Trougnon son frère le 15 Avril 1486 nonobstant qu'elle se remaria avec Elzéar Amalric, Seigneur d’Esclangon, et qu'elle en eut des enfants.

Pierre de Trougnon II fut héritier de Pierre de Trougnon son oncle, et fut Coseigneur de la terre de Thoard par la donation que lui en fit Claudine sa sœur et il en fit hommage au Roi l'an 1487. Il épousa l'an 1506, Antoronne de Barras, fille de Noël de Barras, Seigneur de Melan, de laquelle il eut plusieurs enfants, entre lesquels il n'y a eu que l'aîné appelé Charles, qui ait laissé postérité : il se maria l'an 1549, avec Marguerite de Puget, fille de Pierre Seigneur de Prads, et en eut 4 enfants, dont trois moururent sans en laisser ; Jean-Jacques de Trougnon, leur ayant survécu fut Seigneur en partie de Thoard il avait été Capitaine dans le Régiment de Piémont l'an 1561, et épousa l'an 1582, Honorée de Monier, fille de Guillaume de Monier, Seigneur en partie de Melan et de Moustiers, duquel mariage sortit Benaud de Trougnon, Seigneur en partie de Thoard et de Châteauredon, lequel après la mort d'Anne d'Oraison sa femme, se fit prêtre ; il avait eu de son mariage Jean de Trougnon, Seigneur de Fontville et Coseigneur de Thoard, lequel fut maintenu dans sa Noblesse, avec son père, le 19 Juillet 1667. Jean s'est marié deux fois, premièrement l'an l652 avec Catherine de Gaillard, laquelle ne lui laissa que deux filles, il se maria en secondes noces l'an 1665 avec Lucrèce de Rochebrun, dont il a Blaise et Jean de Trougnon encore jeunes. Cette famille porte de sable, à trois bandes d'argent, au chef cousu d'azur, chargé de trois étoile à 8 rais d'or.

Chronique de la descendance de N*** DE TROUGNON


Première génération

1. N*** DE TROUGNON. Il a eu les enfants suivants:
2 M i. Pierre DE TROUGNON.

+ 3 M ii. Didier DE TROUGNON.

Deuxième génération

3. Didier DE TROUGNON (). Didier a épousé Marguerite DE BUSSIÈRE. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 4 M i. coseigneur de Thoard Pierre DE TROUGNON.

5 F ii. Claudine DE TROUGNON. Claudine a épousé (1) seigneur du Castelar Sufren DE BACHIS. Claudine a également épousé (2) seigneur d'Esclangon Elzéar AMALRIC.
Troisième génération

4. coseigneur de Thoard Pierre DE TROUGNON (Didier, ). Pierre a épousé Antoronne DE BARRAS, fille de seigneur de Melan Noël DE BARRAS, le 27 octobre 1506. Pierre et Antoronne ont eu les enfants suivants:
+ 6 M i. Charles DE TROUGNON.
Quatrième génération

6. Charles DE TROUGNON (Pierre, Didier, ). Charles a épousé Marguerite DE PUGET, fille de seigneur de Prads Pierre DE PUGET, le 4 mars 1549. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 7 M i. Jean-Jacques DE TROUGNON.

8 M ii. Baptiste DE TROUGNON.
Cinquième génération

7. Jean-Jacques DE TROUGNON (Charles, Pierre, Didier, ). Jean-Jacques a épousé Honorade DE MONIER, fille de seigneur en partie de Melan et de Moustiers Guillaume DE MONIER et Marguerite DE TROUGNON, le 28 janvier 1582. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 9 M i. seigneur en partie de Thoard et de Châteauredon Bénaud DE TROUGNON.
Sixième génération

9. seigneur en partie de Thoard et de Châteauredon Bénaud DE TROUGNON (Jean-Jacques, Charles, Pierre, Didier, ). Bénaud a épousé Anne D'ORAISON, fille de Anthoine D'ORAISON, le 2 mai 1619 à Digne, Alpes-de-Haute-Provence, France. Bénaud et Anne ont eu les enfants suivants:
10 F i. Anne DE TROUGNON a été baptisée le 26 juillet 1621 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain: Anthoine d'Oraison Marraine: Jeanne d'Oraison

+ 11 M ii. Jean DE TROUGNON a été baptisé le 25 septembre 1622.

12 F iii. Marguerite DE TROUGNON a été baptisée le 28 janvier 1627 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain : Anthoine Massot, marraine : Marguerite de Richaud

13 F iv. Françoise DE TROUGNON a été baptisée le 11 juin 1628 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain : Charles de Barras, marraine : Françoise de la Villette

14 M v. Charles DE TROUGNON a été baptisé le 17 juillet 1629 à Digne, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain: ROUX pierre, sieur de Casteauredon, marraine: ANDRE Ysabeau

Septième génération

11. Jean DE TROUGNON (Bénaud, Jean-Jacques, Charles, Pierre, Didier, ) a été baptisé le 25 septembre 1622 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain : Pierre de Barras, marraine : Marguerite d'Oraison. Jean a épousé (1) Catherine DE GAILHARD le 7 avril 1652. Ils ont eu les enfants suivants:
15 F i. Anne DE TROUGNON a été baptisée le 25 mars 1654 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain : Richard de Trougnon, marraine : Françoise Cantel

16 F ii. Lucresse DE TROUGNON a été baptisée le 5 octobre 1659 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain : Pierre de Baschy, marraine : Lucresse de Gailhard

17 M iii. Charles DE TROUGNON a été baptisé le 5 mai 1661 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain : Bénaud de Trougnon, marraine : Magdeleine de Roland

Jean a également épousé (2) Lucrèce DE ROCHEBRUN en 1665. Ils ont eu les enfants suivants:
18 F iv. Anne DE TROUGNON a été baptisée le 22 juin 1665 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain : Bénaud de Trougnon, prêtre, marraine : Anne Estais

19 M v. Blaise DE TROUGNON a été baptisé le 7 décembre 1667 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain : Blaise Rochabrun, marraine : Anne Tourniaire.

20 M vi. Jean DE TROUGNON a été baptisé le 2 avril 1669 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain : Jean de Barras, marraine : Anne Hugues.

21 M vii. Honoré DE TROUGNON a été baptisé le 23 septembre 1670 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain : Honoré de Tuffet, marraine : Catherine Richaud.

22 M viii. Joseph DE TROUGNON a été baptisé le 1 août 1674 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Parrain : Pierre Aubert, marraine : Anne Estais.

01 août 2011

de Caradet de Bourgogne

D'or à un lion de sable, couronné, lampassé et armé de gueules, à la bande de même, chargée de trois fleurs de lys d'or.

DE CARADET. — Marseille

Entre le P. G., etc., et noble François de Caradet de Bourgogne et Phédéric de Caradet de Nouveau, écuyer de la ville de Marseille, etc.

Acte de démission et séparation des baronnies de Tairani (?) et Presantin de la comté de Caserte, passé en faveur de noble Bénédict de Caradet, comte palatin, du 8 octobre 1034, signé Delphin Upais, notaire d'Aix, collationné à l'original par lui exhibé par noble Jacques de Caradet, écuyer de Marseille.

Extrait d'acte de donation faite par Guillaume de Caradet, fils à feu Lambert Caradet, juge mage de Provence, de plusieurs bancs (?) en faveur de l'abbaye de st Victor, de l'année 1038.

Extrait d'acte d'achept et acquisition fait par Guillaume de Caradet, chevalier, de la terre, seigneurie haute et basse de Morières les Avignon, du 3 juin 1247.

Extrait de l'hommage presté au Roi Charles, roi de Sicile, comte de Provence, par Guillaume de Caradet, prince d'Achaïe, comte de Cazerte et Melphe, seigneur de Cadenet, d'Aiguières et de Lauris, pour raison desdites comtés et seigneuries par lui possédées au royaume de Sicile et dans la Provence, du 2 décembre 1271.

Extrait d'acte de Donation faite par noble seigneur Guillaume de Caradet en faveur de Bertrand Caradet, chevalier, son frère, de la troisième partie de la terre et seigneurie d'Eiguières, du 14 juillet 1285.

Acte de vente de la baronnie de Tairani et de Presentin, au royaume de Sicile, passé par M. Benédict Caradet, comte palatin, fils de Pierre, Caradet, comte de Cazerte et baron desdites lieux de Tairanny et Presentin, et Barthélémy de Caponne (?), chevalier, du 8 octobre 1304.

Extrait de lettres patentes de Robert, Roi de Jérusalem et de Sicile, portant don en faveur de Reffoit de Caradet, son neveu, comte de Caserte, de la duché d'Achaïe, avec tous ses fiefs et appartenances, du 20 avril 1317.

Provision du pape Urbain V de la charge de maréchal en la cour romaine en faveur de noble Jacques de Caradet, de l'an 1363, signé Delphin Upais, notaire.

Lettres de provision en forme de bulles des prévôtés de Forcalquier et de Riez, accordées par le pape Urbain V en faveur de messire Bertrand de Caradet, fils de noble Jacques de Caradet, maréchal de Rome, du 9 septembre 1363.

Extrait de lettres patentes accordées par la reine Jeanne d'Anjou, de Jérusalem et de Sicile, comtesse de Provence et Forcalquier, portant privilège et permission à noble Jacques de Caradet, chevalier, coseigneur de Cadenet et d'Aiguières, mestre rational de sa grande cour, ambassadeur pour S. M. à la Grand cour de nôtre St Père le Pape, de pouvoir acheter de seigneuries jusques à la valeur de dix mille florins d'or, sans payer aucuns lods, du 24 juin 1364.

Extrait de lettres patentes de la reine Jeanne de Naples en faveur de Jacques de Caradet, portant érection de la juridiction de Cadenet en petite souveraineté, du 10 août 1369.

Acte de procuration faite par frère François de Caradet, chevalier de l'Ordre de St Jean de Jérusalem, pour le régime et gouvernement de la commanderie de Valdrome, en Dauphiné, du 21 mai 1394 ; toutes les susdit pièces signées Delphin Upais, notaire d'Aix, collationné sur les originaux exhibés par noble Jacques de Caradet, écuyer.

Extrait de lettres patentes de Louis III portant confirmation d'une pension de 100 onces d'argent, auparavant données à Balthazar, comte de Caradet, à prendre sur la baronnie d'Aubagne, tant pour ledit Balthazar que pour ses descendants, de l'an 1433, aussi signé : Delphin Upais, notaire.

Extrait de mariage entre noble Jacques de Caradet dit de Bourgogne, fils de noble Jean de Caradet de Bourgogne, et noble Marguerite de Nouveau, fille de noble Fouquet de Nouveau, du i avril 1 503, signé Dallard, conseiller secrétaire, collationné sur les écritures de M. Jean Gilles, notaire vivant de Marseille.

Extrait de procuration faite par noble frère Jean de Caradet, chevalier de st Jean de Jérusalem, à noble Marquise Albe, femme de noble Jean de Caradet, habitant à Marseille, pour le régime de ses biens, du 6 octobre 1619 (?), signé : Delphin Upais, notaire d'Aix.

Extrait de mariage de noble François de Nouveau de Caradet, fils de noble Jacques de Caradet et de noble Marguerite Nouveau, passé avec noble Catherine Blancard, du mois de janvier 1531, signé : Sicolle, notaire de Marseille.

Lettres de provision de la charge et office de viguier de la ville de Marseille, en faveur de noble Jacques de Caradet, données par M. le comte de Tende, gouverneur de Provence, du 20 avril 1533, Signées Bezaudun et Barnier, notaires de Marseille, collationnées à l'original.

Extrait de délibération en latin de la communauté de Marseille tant par devant ledit noble Jacques de Caradet, en ladite qualité de viguier, étant qualifié magnifique, de l'an 1534.

Extrait d'acte d'accord passé entre noble Pierre de Caradet, fils de noble Jacques et de demoiselle Marguerite de Nouveau, et noble François de Nouveau autrement de Caradet, son frère, du 5 novembre 1539, signé : Sicolle, notaire.

Extrait de mariage de noble Pierre de Caradet, fils de noble Jacques de Caradet de Bourgougne et de noble Marguerite de Nouveau, avec noble Magdeleine Rondolin, du 11 novembre 1539, signé Baralier (?), notaire, tiré des écritures de M. Jean de Olliolis (?), notaire de Marseille.

Extrait du testament de noble Jacques de Caradet de Bourgougne, du 4 août 1554, signé : Boyer, notaire.

Extrait de mariage de noble Pierre de Caradet, second fils de noble Pierre et de noble demoiselle Magdaleine Rondolin, avec demoiselle Marguerite de Michaellis, du 4 mars 1575, signé : Bodier, notaire de Marseille, et, à l'insinuation : Cordier.

Extrait de délibération du conseil de la maison commune de Marseille, par laquelle noble Pierre de Caradet second est élu capitaine de 40 lances et 50 arquebusiers à cheval pour le secours du pays et de la province, pour la manutention de la foi catholique, du 20 juin 1589.

Lettres de provision et confirmation de la susdit charge de capitaine données par le parlement et procureurs du pays audit noble Pierre de Caradet de Bourgogne, du 1 juillet 1589.

Extrait de mariage entre noble Pierre de Caradet de Bourgogne 3e, passé avec demoiselle Valentine de Garnier, du 24 février 1637.

Extrait de baptistère de noble François de Caradet de Bourgogne, un des assignés, fils de noble Pierre de Caradet et demoiselle Valentine de Garnier, du 4 février 1641, signé : Compian.

Rôle des consuls de Marseille, dans lequel on voit que, dans la maison de Caradet, il y a eu quatre premiers chaperons.

Remarques que font divers historiens sur l'illustre maison de Caradet.

Extrait de mariage de noble Phedéric de Nouveau, sr des Tourres, fils à feu noble François, aussi sr des Tourres, et de feue demoiselle Marguerite de Viguier passé avec demoiselle Marquise de Rigon, du 27 avril 1655, signé : Lebon, notaire.

Extrait de mariage dudit noble François de Nouveau, sr des Tourres, fils à feu noble Jean et de demoiselle Marguerite Bouquin, passé avec demoiselle Marguerite de Viguier, du 17 avril 1629, signé Chaillau, propriétaire des écritures de Piquet.

Extrait de mariage dudit noble Jean de Nouveau, écuyer, fils à feu François et de demoiselle Catherine Blancard, passé avec demoiselle Marguerite Bouquin, du 3 juillet 1557, signé : Laure, propriétaire des écritures de M. Gaspar Boyer, de Marseille.

Dispense du Pape pour le mariage d'entre noble François de Nouveau et demoiselle Blancard avec trois autres pièces y attachées, l'une desquelles est une transaction entre François de Nouveau, neveu et héritier de noble Fouquet de Nouveau, et Pierre Caradet de Bourgougne frères.

Mariage de noble Fouquet de Nouveau, fils de noble Antoine et demoiselle Baptistine Commique (?), de l'an 1487.

Testament dudit noble Fouquet de Nouveau, fils de noble Antoine, du 7 décembre 1529.

Reconnaissance, en latin, sur le parchemin, passée en faveur de noble Antoine de Nouveau, du 12 juillet 1461.

Quittance sur le parchemin passée en faveur desdites nobles Antoine et Fouquet de Nouveau, de l'an 1531.

Extrait de reconnaissance passée au Roi par nobles Nxx et Guillaume Nouveau, frères, fils de noble Bernard (?), de l'an 1446, signé : Albert, auditeur archivaire.

Certificat fait par le marquis de Terves (?), lieutenant général des galères de France et des armées navales de S. M., des services rendus au Roi pour ledit noble Phederic de Nouveau, sr des Tourres, autre assigné, pour avoir commandé, durant dix ans, une galère du roi, du 10 janvier 1660, signé : le Marquis de Terves et, plus bas, Ferré.

Fait à Aix, le 24 janvier 1668.

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 309.
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

La famille de Caradet dans l'état de la Provence
http://books.google.fr/books?id=wfy22iIdRicC&pg=PA477

CARADET. - La famille de Caradet habite à Marseille comme la précédente, où elle a eu les premières Charges de la Ville de Marseille, et elle y est alliée aux meilleures familles de la même Ville. Jean Caradet vivait à la fin du siècle 1400. Il fut surnommé de Bourgogne, fans qu'on en sache la raison, il épousa Marquise d'Albanel, fille de Marc Albanel, Maître des Requêtes du Roi René, et d'Alamane de la Cépède. Jaques Caradet, dit de Bourgogne, issu de ce mariage, fut Viguier de Marseille l'an 1533, et il avait épousé l'an 1503, Marguerite de Nouveau, fille de Fouquet Nouveau, Viguier de Marseille, et de Marie de Boniface. Il eut deux fils, François et Pierre de Caradet, qui ont fait deux branches. François de Caradet prit le nom de Nouveau, en vertu du Testament de Fouquet de Nouveau, son aïeul maternel, qui le fit fon héritier, à condition de porter le nom et les Armes de Nouveau, qui était une ancienne famille Noble de Marseille, qui portait, bandé d'argent, et de gueules de six pièces, les bandes de gueules, chargées chacune de trois fleurs de lys d'argent. De François de Caradet, et de Catherine de Blancard sa femme, vint Jean de Caradet de Nouveau, marié l'an 1557 avec Marguerite de Bouquin. François de Nouveau, Seigneur de Tourres, issu de ce mariage, eut de Marguerite de Viguier sa femme, Federic de Caradet de Nouveau, marié dès l'an 1655 avec Marguerite de Rigou, dont une seule fille mariée dans la Maison d'Antonelle à Arles ; et c'est là la première branche.

L'autre branche descend de Pierre Caradet, fils puîné de Jaques, et de Marguerite de Nouveau; il porta le nom de Bourgogne comme son père et son aïeul, et comme ont du depuis fait ses descendants : il fut marié l’an 1539 avec Magdeleine Rondolino, fille d'Adam Rondolino, originaire de Gênes, et de Magdeleine de la Cépède, dont Pierre de Caradet de Bourgogne second du nom, marié avec Marguerite de Michaëlis. De ce mariage est issu Pierre de Caradet de Bourgogne, troisième du nom , qui de Valentine de Garnier sa femme, a laissé des enfants, dont l'aîné François de Caradet de Bourgogne n'est pas encore marié. D'or à un lion de fable, couronné, lampassé, et armé de gueules, à la bande de même , chargée de trois fleurs de lys d'or.
eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+