31 mai 2009

Famille d'Icard Perignan

D'ICARD PERIGNAN. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 80.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Nicolas d'lcard Perignan, de la ville d'Arles, et encore Jacques et Guillaume d'Icard, ses frères, etc.
Lettres d'anoblissement accordées par le feu roi audit Nicolas d'lcard, données à Fontainebleau, au mois d'avril de l'année 1605.

Arrêt de régistrement desdites lettres de noblesse, en la cour des Comptes, aides et finances au présent pays de Provence, en date du dernier février 1609.

Quittance du receveur et trésorier des deniers casuels de la somme de deux cens livres, payées par ledit sieur d'Icard pour la finance à cause dudit anoblissement, en date du 8 mars de ladite année 1609.

Contrat de mariage entre noble Antoine Icard, de la ville d'Arles, d'une part, et demoiselle Blanche de Meyran, fille d'Estienne de Meyran, écuyer de ladite ville d'Arles, d'autre, ledit mariage du 15 juillet 1615, reçu par Claret, notaire, dans lequel ledit Icard s'est qualifié écuyer.

Testament de feu Nicolas d'Icard, du 7 septembre 1641, où il s'est qualifié écuyer.
Autre Contrat de mariage dudit Nicolas d'Icard, fils dudit Antoine, en date du 1er juin 1646, notaire Aulanier.

Commission du roi accordée audit d'Icard de Perignan pour lever et mettre sur pied cent hommes pour son service dans ses armées, du dernier janvier 1637.

Certificat du maréchal de Schomberg, qui justifie le service rendu par ledit sieur de Perignan, en ladite qualité de capitaine.

Lettre de cachet du roi écrite audit sieur de Perignan de se rendre auprés du maréchal de Lamotte, lieutenant pour le roi en ses armées en Catalogne, pour faire auprès de lui les fonctions de sa charge d'aide de camp, en date du 20 septembre 1641.

Brevet du roi par lequel ledit de Perignan est pourvu d'une charge d'aide de camp en ses armées, en date du 28 septembre 1644.

Congé et passeport accordé audit sieur de Perignan par le sr comte d'Harcourt, lieutenant-général pour le roi en ses armées de Catalogne, pour son retour en France, du 16 mai 1656.

Deux Extraits de baptistères desdits Jacques et Guillaume Icard, fils dudit feu Antoine, des 22 novembre 1627 et 22 janvier 1632.
Fait à Aix, le 21 juillet 1667.

Trougnon de Thoard

TROUGNON. — Thoard

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 78.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G., etc., et Benaud et Jean de Trognon, père et fils, coseigneurs du lieu de Thoard, etc.

Quittance concédée par noble Pierre de Trognon, conseiller du roi et son grand trésorier général en Provence, en faveur de Claude Michel, du 15 octobre 1464.

Extrait de lettres d'anoblissement données par le roi René, du 7 janvier 1466 la considération dudit Pierre, à Charles et Alardin de Trougnon, ses frères, ensemble à tous ses neveux et nièces, nés et à naître.

Lettre de capitaine du roi René en faveur de Pierre Trougnon, second, coseigneur de Thoard, signées Borrelly.

Extrait de Donation faite par demoiselle Claude de Trougnon, femme du seigneur d'Esclangon, en faveur du sieur Pierre de Trougnon, son frère, de la terre et seigneurie du lieu de Thoard, du 25 avril 1485.

Hommage presté au roi par ledit Pierre de Trougnon de ladite partie de juridiction, du 22 avril 1487.

Lettres du roi Charles second portant confirmation de certains privilèges attribués à ladite juridiction, du 11 juin 1533.

Mariage dudit noble Pierre, neveu dudit sieur trésorier général, avec demoiselle Antorone de Barras, du 27 octobre 1506.

Extrait de quittance du 15 mai 1503, où ledit Pierre de Trougnon est qualifié noble.

Extrait de transaction passée entre les coseigneurs dudit Thoard pour le règlement de la juridiction compétente à Charles, le 15 décembre 1509.

Extrait de testament dudit noble Pierre de Trougnon, du 11 janvier 1536, par lequel il institue son héritier noble Charles de Trougnon, son fils, et fait légat à ses autres enfants.

Hommage presté au roi par ledit Charles de ladite partie de juridiction, du 9 janvier 1536.

Cinq Extraits de quittances concédées par noble Louis, Antoine, Bernardin et Jacques de Trougnon, fils dudit Pierre, en faveur de Charles, l'aîné, en acquittement des légats, droits de légitime et supplément d'icelle, des 26 août 1541, 8 octobre 1546, 21 novembre 1552, 10 janvier 1557 et 10 décembre 1564.

Lettres de la chancellerie du parlement de ce pays, portant commission au lieutenant au siège de Digne de faire enquêtes desdites nobles Charles et Sébastien de Trougnon ; articles briefs, intendis et enquête originelle faite en conséquence, des 30 octobre et 13 décembre 1544.

Mariage dudit Charles de Trougnon avec demoiselle Marguerite de Puget, fille de noble Pierre de Puget, seigneur de Prats, du 4 mars 1549.

Extrait de procuration faite par ledit noble Charles à nobles Jacques et Antoine de Trougnon, ses frères, de se porter en la duché du Bar en Lorraine, pour exiger tous les droits qui pouvaient compéter à noble Deydier Trougnon, Sonayrel, du 17 novembre 1580.

Extrait de mariage de noble Jean-Jacques de Trougnon, fils dudit Charles, avec demoiselle Honorade de Meynier, du 28 janvier 1582.

Extrait d'acte d'accord passé entre ledit noble Charles et ledit noble Jean-Jacques et Baptiste de Trougnon, ses enfants, du 21 octobre 1589, avec un Extrait de procuration faite par ledit noble Jean-Jacques audit Benaud de Trougnon, son fils, du 6 janvier 1607.

Copie de commandement fait audit noble Benaud pour raison des impositions faites sur la noblesse, du 4 mai 1610.

Mariage dudit noble Benaud de Trougnon, avec demoiselle Anne d'Oraison, fille de noble Antoine, sieur de Thorame, du 2 mai 1619.

Extrait de présentation faite par ledit Benaud au ban et arrière ban, du 21 décembre 1635.

Extrait de jugement de décharge de la recherche des francs fiefs en faveur dudit noble Benaud de Trougnon, coseigneur de Thoard, du 4 juillet 1636.

Déchargement donné audit noble Benaud, tant pour lui que pour noble Jean, son fils, par Monseigneur le comte d'Alais, gouverneur de cette province, du ban et arrière ban, du 4 juin 1639.

Extrait du baptistère dudit noble Jean de Trougnon, fils dudit Benaud, du 25 septembre 1622.

Mariage dudit noble Jean de Trougnon avec demoiselle Catherine de Gaillard, du 7 avril 1652.

Extrait d'Arrêt rendu par la cour des comptes de ce pays entre ledit noble Jean de Trougnon et la communauté dudit Thoard, pour raison de la juridiction, du 30 juin 1635.

Certificat de me Massot, notaire dudit Thoard, propriétaire des écritures de me Michel, notaire, qui avait reçu le mariage dudit noble Jean-Jacques de Trougnon, comme dudit me Michel, dans tous les actes, principalement aux mariages se rapportant aux qualités données aux parties contractantes en la suscription d'iceux, du 13 mai 1667.

Fait à Aix, le 19 juillet 1667.

30 mai 2009

Les Pascalis d'Eyguières

Les Pascalis d'Eyguières sont-ils vraiment originaires d'Allos ?

Dans cet article d'octobre 2007, je parlais de la publication sur Google Books du livre de Charles de Ribbe : Étude sur la fin de la Constitutution provençale, 1787-1790. Dans ce livre, il est question du célèbre avocat Jean Joseph Pierre Pascalis (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Joseph_Pierre_Pascalis)
PASCALIS (Jean-Joseph-Pierre) était né à Eyguières, le 6 février 1732. Sa famille avait pris son origine à Allos (Haute-Provence). Vers l'année 1400, un de ses membres l'avait établie dans la communauté d'Eyguières, où depuis lors elle resta fixée.
Comme je descend des Pascalis d'Allos, j'ai voulu tenter de vérifier si les Pascalis d'Eyguières en descendaient aussi. J'ai du faire face à plusieurs difficultés : 1. Les Pascalis d'Eyguières ne se nomment pas toujours Pascalis mais parfois simplement Pascal. Ces différences d'orthographe ne facilitent pas les recherches. 2. Sur le site des AD 13, on ne trouve pas d'actes de mariages à Eyguières avant 1695. C'est peut-être à cause de cela que je n'ai pas pu remonter au-delà du couple Michel PASCAL x Françoise CORNAND.

Conclusion : pour l'instant, je ne trouve pas de relation entre les Pascalis d'Eyguières et ceux d'Allos mais les recherches ne sont pas terminées. Si vous, lecteurs, avez des informations complémentaires, je serais évidemment preneur...

Chronique de la descendance de Michel PASCAL


Première génération

1. Michel PASCAL est décédé avant 1703. Michel a épousé Françoise CORNAND. Françoise est décédée avant 1703. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 2 M i. Jean Antoine PASCAL est décédé le 15 septembre 1735.

3 M ii. Joseph PASCAL est décédé le 19 décembre 1737 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.
Joseph a épousé Suzanne DUPLANT, fille de Honoré DUPLANT et Magdelène COLLIQUE, le 23 février 1703 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

4 F iii. Anne PASCAL.
Anne a épousé Anthoine RICHAUME, fils de Anthoine RICHAUME et Jeanne RAGIS, le 10 septembre 1698 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

5 F iv. Thérèse PASCAL.
Thérèse a épousé Estienne GUIBERT, fils de Claude GUIBERT et Catherine BOULÈGUE, le 24 juin 1703 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.
Deuxième génération

2. Jean Antoine PASCAL (Michel) est décédé le 15 septembre 1735 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Jean a épousé Anne ILLY, fille de Jean-Joseph ILLY et Marguerite DUPLANT, le 16 novembre 1704 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 6 M i. Joseph PASCALIS a été baptisé le 11 octobre 1705, et est décédé le 9 novembre 1763.

7 M ii. Jean-Baptiste PASCAL a été baptisé le 9 juin 1707 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

8 M iii. Pierre PASCAL a été baptisé le 14 février 1709 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

9 F iv. Marie Anne PASCALIS a été baptisée le 13 septembre 1711 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.
Marie a épousé François PASCALIS, fils de Jean-François PASCALIS et Antoinette BERGER, le 4 juillet 1737 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

10 F v. Thérèse Elisabeth PASCAL a été baptisée le 29 décembre 1712 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

11 M vi. Jean Antoine PASCAL a été baptisé le 4 juillet 1715 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

12 F vii. Marie Louise PASCAL a été baptisée le 22 juin 1718 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.
Troisième génération

6. Joseph PASCALIS (Jean Antoine, Michel) a été baptisé le 11 octobre 1705 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Il est décédé le 9 novembre 1763 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Joseph a épousé Catherine AMPHOUX, fille de Gaspard AMPHOUX et Agnès PORTAL, le 2 septembre 1727 à Saint-Chamas, Bouches-du-Rhône, France. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 13 M i. Antoine-Gaspard PASCALIS est né le 23 mars 1728, et est décédé le 14 octobre 1728.

14 F ii. Anne Marie PASCALIS a été baptisée le 22 juin 1730 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Elle est décédée le 9 septembre 1772 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

15 M iii. Jean Joseph Pierre PASCALIS est né le 6 février 1732 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France, et a été baptisé le 8 février 1732 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.
Quatrième génération

13. Antoine-Gaspard PASCALIS (Joseph PASCALIS, Jean Antoine, Michel) est né le 23 mars 1728. Il est décédé le 14 octobre 1728 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Antoine-Gaspard a épousé Jeanne Marguerite ARTAUD DU BOIS VERDUN. Ils ont eu les enfants suivants:
16 M i. Jacques Polyeucte PASCALIS a été baptisé le 25 juillet 1767 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Il est décédé le 25 septembre 1773 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

17 M ii. Joseph Pierre Fortuné PASCALIS a été baptisé le 24 décembre 1768 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Il est décédé le 13 novembre 1773 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

18 F iii. Marie Fanny PASCALIS a été baptisée le 7 novembre 1770 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.
Marie a épousé Louis Jean Joseph Pierre CAPPEAU, fils de Jean Baptiste Gaspar CAPPEAU et Louise Françoise BOURGAREL, le 3 septembre 1792 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

19 M iv. Louis François Antoine Polyeucte PASCALIS a été baptisé le 19 janvier 1772 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Il est décédé le 13 décembre 1779 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

20 M v. Jean-Baptiste Mathieu PASCALIS a été baptisé le 7 décembre 1773 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Il est décédé le 31 juillet 1774 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

+ 21 M vi. Joseph Gustave PASCALIS est né le 3 février 1775.

22 M vii. Paul Gaspard PASCALIS a été baptisé le 5 juillet 1777 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

23 F viii. Françoise Léontille PASCALIS a été baptisée le 10 juillet 1778 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

24 F ix. Geneviève Généreuse Caroline PASCALIS a été baptisée le 3 janvier 1781 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

25 F x. Catherine Zoé PASCALIS a été baptisée le 2 janvier 1782 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

26 M xi. Pierre Gaspard Casimir PASCALIS a été baptisé le 22 septembre 1783 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Il est décédé le 5 mai 1800 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.
Cinquième génération

21. Joseph Gustave PASCALIS (Antoine-Gaspard PASCALIS, Joseph PASCALIS, Jean Antoine, Michel) est né le 3 février 1775 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France, et a été baptisé le 4 février 1775 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Joseph a épousé (1) Marie Claire MICHEL POMMIER, fille de Jacques Léon MICHEL POMMIER et Marie Anne ROBERT, le 5 avril 1796 à Lançon de Provence, Bouches-du-Rhône, France. Ils ont eu les enfants suivants:
27 F i. Anne PASCALIS a été baptisée le 16 décembre 1796 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Elle est décédée le 13 octobre 1799 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

28 F ii. Joséphine PASCALIS a été baptisée le 22 avril 1799 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Elle est décédée le 28 février 1800 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

29 M iii. Adolphe Léon PASCALIS a été baptisé le 2 février 1801 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Il est décédé le 20 janvier 1802 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

30 M iv. Antoine PASCALIS a été baptisé le 12 décembre 1803 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

31 F v. Clara PASCALIS a été baptisée le 27 février 1806 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France. Elle est décédée le 29 juin 1807 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.

32 F vi. Caroline PASCALIS a été baptisée le 8 novembre 1807 à Eyguières, Bouches-du-Rhône, France.
Joseph a également épousé (2) Louise Augustine CAPPEAU, fille de Jean Baptiste Pierre CAPPEAU et Marie Anne Julie CAPPEAU, le 16 août 1829 à Istres, Bouches-du-Rhône, France.

29 mai 2009

Privat Molières

PRIVAT MOLIÈRES. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 76.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Bertrand Privat Molières, sr de Fontanilles, de la ville d'Arles, etc.
Mariage de noble Bertrand de Privat, fils de noble Pierre, avec demoiselle Suzanne de Varadier, du 4 mars 1640.

Certificat du sr de Vence, capitaine d'une compagnie au régiment des gardes, par lequel apert que le sieur de Molières a bien et fidèlement servi au siège de La Rochelle, ledit Certificat du 5 novembre 1628.

Commission du roi au sieur de Fontenille, pour commander un régiment de gens de pied, de l'année 1633.

Autre commission du roi au sieur de Fontenille, pour commander une compagnie de cent hommes de pied, ladite commission du 6 mars 1635, avec l'attache du duc d'Halluin.

Attestation du comte d'Harcourt, chevalier des ordres du roi, lieutenant des armées navales, par lequel apert que le sieur de Fontenilles, capitaine au régiment de Roussilhon, a servi volontairement aux descentes des îles de Ste Marguerite et St Honorat, ledit Certificat contenant congé, du 5 mai 1637.

Certificat de Monsieur le comte d'Alais comme le sr de Fontanilles, écuyer d'Arles, a servi volontairement à ses dépens auprès de lui, ledit certificat du 6 octobre 1639.

Mortuaire dudit sieur de Fontanilles, volontaire dans le vaisseau du roi, commandé par le sr de Brauriche (?), par lequel apert qu'il est mort sur ledit vaisseau, du 12 août 1666.

Extrait de mariage de noble Pierre Privat de Molières, fils de Robert et demoiselle Françoise de Raoux, du 28 octobre 1608.

Certificat du greffier de la maison commune de Tarascon, par lequel apert qu'en l'année 1613, ledit noble Pierre de Privat fut créé premier consul de ladite ville.

Testament dudit noble Pierre de Molières, par lequel Bertrand, son fils, est institué son héritier, du 5 janvier 1621.

Mariage de noble Robert de Privat, fils de noble Vincent, et demoiselle Jacqueline de Valence, fille de noble Pierre de Valence, du 12 septembre 1564.

Certificat de Jean Daugières, notaire d'Arles, comme noble Robert de Privat a été élu conseiller de ladite ville aux années 1564, 1565, 1566, 1567 et autres années suivantes, jusques en l'année 1576.

Lettre du 5 décembre 1576 écrite au sr de Molières, enseigne, par Monsieur le Prince de Condé.

Procuration du dernier mai 1581, par laquelle Robert de Privat est qualifié enseigne des gens d'armes de M. le prince de Condé.

Mariage de noble Vincent Privat et demoiselle Baptistine de Pommeyrolles, de l'année 1530.

Certificat de la maison commune d'Arles, comme noble Vincent Privat a été élu conseiller de ladite ville depuis l'année 1531, jusques en 1537.

Testament de noble Jean de Privat, de l'année 1504, fait à Lambesc, à son retour d'Italie, sa maladie provenue de la fatigue de ses travaux et des blessures qu'il avait reçues en l'armée d'Italie, comme il est dit dans l'extrait dudit testament par lequel Vincent de Privat est institué héritier.

Mariage de noble Antoine de Privat, fils de Robert et de noble Anne de Cais, et noble Madeleine de Abisse, fille de noble Jacques d'Abisse, de l'année 1440.

Preuves de chevalier, du 20 octobre 1650, faites sur la réception de Jacques François Privat de Mollières, fils du susdit Bertrand, défendeur.

Généalogie de la maison de Privat.

Mariage de noble Charles de Privat, fils de feu Robert et de demoiselle Jacqueline de Valence, du dernier février 1609.

Extrait de mariage de noble André de Privat, fils de noble Charles, et demoiselle Renée de Barrême, du 10 avril 1638.

Mariage de noble Charles de Privat, fils de noble André, avec demoiselle Meteline de Robin, fille de l'illustre François de Robin, seigneur en partie de Barbentane, du 8 février 1665.

Attestation du marquis de Pierrefitte, colonel au régiment royal, comme le sieur de Molières, enseigne, a servi et sert actuellement dans ledit emploi, ledit certificat du 13 mars 1667.
Fait à Aix, le 13 juillet 1667.

25 mai 2009

Famille de Gouin

DE GOUIN. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 75.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et Honoré et Pierre de Gouin, frères, de la ville d'Arles.
Jugement rendu par lesdits sieurs commissaires délégués en faveur de Jean de Gouin, par lequel il est déclaré noble et issu de noble race et lignée, du 18 février dernier 1667.

Lettres patentes de noblesse accordes à André Roux de Gouin en récompense des services que feu Honoré, son père, avait rendus aux feus rois et principalement à la défense de la ville du Baron, assiégée par ceux de la religion prétendue réformée, dont l'adresse est faite au parlement, cour des comptes et autres officiers, du mois de janvier 1615, signées Louis et, sur le reply, par le roi, comte de Provence, signé Phelipeaux, dument scellées du grand sceau en cire verte, avec des lacs de soie rouge et verte, au dos desquelles apert être vérifiées au conseil de la maison commune dudit Arles, le 1er mai 1616, signé d'Augières.

Arrêt de la cour des comptes portant vérification et enregistrement desdites lettres patentes de noblesse, du 9 novembre 1615.

Quittance de 60 livres payées au trésorier du palais pour la finance des susdit lettres patentes par ledit sieur Gouin, du 16 novembre suivant.

Extrait du testament dudit André Roux de Gouin, écuyer, par lequel apert que Jean, Honoré et Pierre de Gouin sont ses fils, auxquels il lègue la somme y énoncée, du 27 mars 1627, signé Veran, notaire.
Fait à Aix, le 23 juillet 1667.

23 mai 2009

Famille d'Astroin

D'Astroin. — Figanières

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 75.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et André d'Astroin, écuyer du lieu de Figanières, etc.
Lettres de noblesse octroyées par feu Henri troisième à feu André d'Astroin et sa postérité pour récompense des services par lui rendus aux armées de sa Majesté, de l'année 1587, vérifiées et enregistrées à la cour des Comptes.

Testament dudit André d'Astroin, par lequel apert avoir délaissé Antoine, Boniface, Jean et Baltazar d'Astroin, ses enfants, du 2 avril 1581.

Procès verbal des gens des trois états de ceste province pour raison d'une contribution d'une compagnie de cent hommes commandée par capitaine d'Astroin, dudit Figanières, du 4 avril 1590.

Mariage de noble Jean d'Astroin l'un desdits quatre enfants dudit noble André, du 4 novembre 1601.

Extrait baptistère dudit défendeur, fils dudit feu noble Jean, du 11 août 1608.

Testament dudit feu noble jean d'Astroin, père dudit défendeur, du 22 mars 1635.

Mariage dudit défendeur par lequel est qualifié noble et fils dudit noble Jean, du 26 février 1654.

Cinq Certificats qui justifient des emplois, campagnes et services que ledit défendeur à eus et rendus pour le service de Sad. Majesté, faits par les y dénommés.

Sommation faite par ledit défendeur, par laquelle il est qualifié capitaine major du régiment de Vandosme, du 3 octobre 1651.
Fait à Aix ile 9 juillet 1607.

Famille de Meyran d'Ubaye

DE MEYRAN D'UBAYE. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 74, 92.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G., etc., et noble Jean de Meyran d'Ubaye, sieur d'Espin, de la ville d'Arles, etc.
Contrat de mariage d'entre ledit Jean de Meyran d'Ubaye, sr d'Espin par lequel apert être fils de noble Jacques de Meyran, du 5 janvier 1646, signé Callas, notaire.

Autre mariage d'entre ledit noble Jacques de Meyran d'Ubaye, par lequel apert être fils de noble Jean de Meyran d'Ubaye, écuyer de ladite ville d'Arles, du 15 mai 1623, signé Reynaud, greffier des insinuations.

Autre Contrat de mariage dudit feu Jean de Meyran, dans lequel il est qualifié écuyer et fils de noble Louis de Meyran et de demoiselle Alix Aube, signé Bouis, notaire, du 14 octobre 1545.

Testament dudit feu Louis de Meyran, fils d'autre noble Jean de Meyran, du 23 mars 1576, reçu par Nicolai, notaire dudit Arles.

Acte d'arrentement passé par ledit Louis de Meyran d'un sien mas, dans lequel il est qualifié écuyer, du dernier septembre 1508, reçu par Drac, notaire.

Preuves et enquêtes faites sur la réception de chevalier de l'ordre St Jean de Jérusalem de André de Meyran, l'un des enfants dudit feu Louis, du 24 février 1592, collationnées et signées Gassendi, secrétaire.

Autres preuves et enquêtes faites par les commissaires à ce députés sur la réception de Jacques de Meyran, petit fils de Hierosme, frère dudit André, pour chevalier en ladite religion de Malte, du 3 juillet 1649.

Arbre généalogique de la descendance de ladite maison de Meyran, avec ses armoiries.

Extrait de quittance de la somme de 550 écus d'or, reçus par ledit noble Jean de Meyran, trisaïeul dudit défendeur à compte de la dot constituée à demoiselle Louise de la Tour, mariée en premières noces avec ledit feu Louis de Meyran, du 25 septembre 1544, signé Bruny, notaire.

Autre quittance et reconnaissance de partie de ladite dot constituée à ladite demoiselle de la Tour, faite par ledit noble Jean de Meyran, écuyer, du 9 novembre 1517, signée par le même notaire.

Mariage dudit noble Louis de Meyran et ladite de la Tour, du 11 février 1540, signé Jean, notaire.
Fait à Aix, le 9 juillet 1667.

DE MEIRAN — Arles

Entre le P. G. etc., et nobles Jacques et Guillaume de Meiran, frères, sieurs d'Ubaye et St-Vincens, etc.

Extrait de mariage d'entre Jean de Meyran, fils de noble Jacques, avec demoiselle Louise de l'Estang, du 28 avril 1621.

Transaction et accord passé entre M. Pierre d'Antonelle, docteur ez droits, et Estienne de Meyran, écuyer, du 23 décembre 1623.

Extrait du conseil de la maison commune de ladite ville d'Arles, contenant l'enrégistration des lettres de noblesse obtenues par ledit Estienne de Meyran du mois de juillet 1582, en date ledit conseil du 25 septembre 1583.

Mariage d'entre ledit noble Estienne de Meyran, du 8 juin 1596.

Mariage d'entre noble Jacques de Meyran, fils dudit noble Estienne, avec Antoinette de Constantin, du 5 juin 1627.

Articles de mariage de Guillaume de Meyran, fils dudit noble Etienne, du 17 décembre 1635.

Lettres patentes de noblesse dudit noble Estienne de Meyran, du mois de juillet 1582.

Certificat du greffier de la communauté d'Arles que ledit Jean de Meyran, fils de Jacques, a été assesseur et consul des états des nobles ez années y énoncées.

Arrêt de la cour des Comptes portant entérinement des lettres de noblesse obtenues par ledit Jacques, l'un des défendeurs, du 17 juin 1666.

Lettres de commission faites par les capitaines y dénommés sur les services rendus à Sa Majesté dans les armées par ledit Guillaume de Meyran, l'un des défendeurs, de l'année 1632.

Ordre donné par le maréchal de Vitry aux consuls de Cucuron pour la subsistance du régiment de Buoux dans lequel ledit de Meyran était capitaine, des 26 août 1632 et 10 octobre 1634.

Certificat du sieur de Colbert qu'Honoré de Meyran, fils de Jacques, est dans l'emploi pour le service de Sa Majesté, pour mousquetaire dans la compagnie du sr de Colbert, du 12 mars 1667.

Fait à Aix, le 19 août 1667.

Famille Garret de Catin

GARRET DE CATIN. — Bras d'Asse

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 72.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Pierre Garret de Catin, baron de Beaujeu et Mariaud, etc.
Extrait de mariage passé entre noble Claude Garret, fils de noble Paul, et noble Magdaleine Vassal, fille de noble Cosme Vassal, du 10 mai 1510, signé Sicolle, notaire.

Extrait de testament de Balthazar de Catin, fils de noble Claude de Garret et de demoiselle Madeleine de Vassal, du 19 septembre 1579, signé Blanc, notaire de Marseille.

Extrait de baptistère de noble Jean de Garret, fils de Pierre, du 3 février 1549.

Extrait de mariage passé entre noble Jean Garret de Catin, fils de noble Pierre et demoiselle Claudette Leidet, du 22 janvier 1602, signé Blanchier, notaire.

Copie de demande donnée par devant la cour de parlement de ce pays par demoiselle Jeanne Garrette, veuve de feu Georges Leydet, vivant, écuyer de Sisteron, pour raison d'un droit que ladite demoiselle Garret avait de prendre sur l'héritage de Jacques Garret Catin, du 10 août 1589, signé Gilles.

Copie d'inventaire de production de ladite demoiselle Jeanne Garret, donnée par devant ladite cour sur le même sujet, du 5 août 1543.

Extrait de jugement rendus par les commissaires de la chambre des francs fiefs entre M. Balthazar Catin, sr de St Savornin, lieutenant au siège de sénéchal de la ville de Marseille, fils de noble Pierre de Catin, et M. le procureur général du roi en la commission, qui lui contestait sa qualité de noblesse par lequel, avant passer outre, il fut ordonné que ledit de Catin vérifierait les faits de sa noblesse, du 20 avril 1575.

Faits et articles donnés par ledit sieur de Catin contenant sa noblesse et de ses devanciers avec le reçu copie au bas, signé Arbaud, procureur du roi, avec les lettres adressantes au lieutenant de ladite ville pour faire ladite preuve, du 29 avril 1575.

Requête ensuite présentée au lieutenant de l'amirauté de ladite ville, avec les exploits d'ajournement contre partie et témoins.

Comparans et ordonnance sur la vérification de ladite noblesse, du 8 mai 1575.

Information originelle ensuite faite sur ladite noblesse, composée de 12 témoins, du 7 mai 1575, signé Garnier, commissaire.

Conclusions sur ladite information de M. le procureur général du roi consentement, du 28 mai 1575, signé Arbaud, ensuite de quoi intervint arrêt desdits sieurs commissaires de la chambre des francs fiefs, par lequel ledit noble Balthazar de Catin, sr de St Savornin, n'est tenu, ni comprins au fait de leur commission et aurait été mis hors de cause et de procès, du 20 mai 1575, signé Ganay.

Hommage passé à Sa Majesté par noble Jean de Catin, de la terre et baronnie de Beaujeu et Mariaud, du 1er mai 1607, signé Roux.

Extrait de baptistère de noble Pierre de Garret Catin, fils de Jean de Garret, du 23 novembre 1614, signé Bosse.

Extrait d'arrêt rendu en la chambre des francs fiefs entre nobles Pierre et Gaspard de Catin, de la ville de Sisteron, fils à feu noble Jean de Catin, sieur baron de Beaujeu, et le procureur du roi en la commission, par lequel lesdits nobles Pierre et Gaspard de Catin sont déchargés de toute recherche, pour être nobles, du 20 novembre 1639.

Attestation faite par le viguier, consuls et plus apparans de la ville de Sisteron, contenant que feu noble Jean de Garret Catin, fils de feu noble Pierre, vivant sr de Noyers, a toujours vécu noblement, du 5 novembre 1636, signé Gombert, juge, et Anselme.

Ordre par M. le comte d'Alais, gouverneur de ceste province, aux communautés des lieux de Blegiers, Prats et Verdaches, de loger en quartiers durant huit jours les recrues que le sr baron de Beaujeu avait faites, du 6 mars 1650, signé Louis de Valois et Juvenel.

Lettre écrite par le sr de Servantes au sr de Beaujeu, capitaine dans son régiment avec ordre de n'aller point dans Verne et de s'en retourner, du 22 février 1653, signé Servantes.

Certificat de congé pour trois mois donné par ledit sieur de Servantes au sieur baron de Beaujeu, capitaine dans son régiment du 17 janvier 1654, signé Servantes.

Ordre, en langue italienne, par lequel il apert que ledit sieur de Beaujeu était capitaine au régiment de Nantes, du 26 mars 1651
Fait à Aix, le 9 juillet 1667.

22 mai 2009

Nouveautés Gallica

Famille d'Arlatan

ARLATAN. — Arles

D'argent à cinq losanges de gueules posés en croix.

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 71.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Joseph d'Arlatan, sieur de Beaumond, écuyer de la ville d'Arles, etc.
Contrat de mariage dudit défendeur, fils de feu noble Robert d'Arlatan, écuyer, sieur de Beaumont, et de demoiselle Hortense de Mazargues, avec demoiselle Yolande de Constantin, du 15 avril 1634.

Mariage dudit noble Robert d'Arlatan, fils de feu noble Laurent d'Arlatan, sieur dudit Beaumond et de demoiselle Anne de Quiqueran, du 22 juin 1606.

Autre mariage dudit noble Laurent d'Arlatan, sieur dudit Beaumond, fils de feu noble Antoine d'Arlatan, du 28 juillet 1575.

Autre contrat de mariage dudit feu noble Antoine d'Arlatan, fils à feu autre noble Antoine, et demoiselle Anne de Grimaldy, du 15 février 1521.

Testament de feu noble Antoine d'Arlatan premier, fils de noble Pierre, sr dudit Beaumond, du 18 octobre 1540.

Acte d'achept de ladite terre et seigneurie de Beaumond, faite par ledit feu noble Pierre d'Arlatan, de feu noble Antoine-René de Boulliers, du 17 juillet 1506.

Extrait d'hommage passé au roi par ledit feu noble Pierre d'Arlatan, pour raison de ladite terre de Beaumond, dont paya le lods et inventaire, du 15 septembre 1506.

Extrait de mariage d'Antoine d'Arles ou d'Arlatan, écuyer, sieur de Beaumond, et demoiselle Bonne Fournier, du 28 décembre 1540.

Acte de vente de ladite terre de Beaumond, faite par ledit Antoine d'Arlatan, en faveur du sr Jean-Louis-Nicolas de Bouliers, seigneur de Cental, du 24 septembre 1543.

Acte de ratification dudit contrat de vente passée par ledit Antoine d'Arlatan, du 23 décembre audit an 1543.
Fait à Aix, le 28 juin 1667.

Famille de Grasse Montauroux

DE GRASSE MONTAUROUX. — Marseille

D'or, à trois chevrons de gueules.

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 70.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et Christophle de Grasse de Montauroux de la ville de Marseille, etc.
Inventaire des biens délaissés par noble Jean de Grasse, seigneur de Cabris, Montauroux, Taneron, Callian et autres places y énoncées, fait par le juge de Grasse sur la connaissance qui lui fut donnée de la mort d'icelui, du 18 décembre 1531, signé Abeille, notaire.

Extrait de mariage de noble Claude de Grasse, écuyer, sieur du lieu de Thanneron, fils de feu Jean de Grasse, sieur de Cabris, avec demoiselle Honorade de Brandis, fille de noble Pierre, seigneur d'Auribel, du 13 novembre 1547, signé Minuty, notaire.

Extrait de mariage de noble Antoine de Grasse, sr de Montauroux, fils de noble Claude, avec demoiselle Honorade d'Andréa, fille de noble Mathieu, du 16 décembre 1579, signé Ollivier, notaire de Pertuis.

Preuves de chevalier de noble Honoré de Grasse, fils d'Antoine, faites sur sa noblesse par les commissaires y dénommés, le 22 décembre 1601.

Mariage de me Claude de Grasse, fils d'Antoine, sieur de Montauroux, avec demoiselle Marguerite Rodulph, du 26 avril 1615, notaire Rey, de Trets.

Mariage de noble Christol de Grasse de Montauroux avec demoiselle Anne de Gaspari, fille de noble André, du 2 mai 16, signé Jaubert notaire de Marseille.
Fait à Aix, le 28 juin 1667.

21 mai 2009

Famille de l'Estang

DE L'ESTANG. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 68.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328


Entre le P. G., etc., et noble Jacques de l'Estang, sr de Parades, etc.
Extrait d'Arrêt du conseil d'État du dernier mars aussi dernier et armoiries de la maison du défendeur, qui sont un lion rampant d'azur, armé et lampassé de gueules, sur un camp d'or, avec son timbre et, pour cimier, un lion issant du chef, armé et lampassé de gueules, avec deux lions pour support des armes.

Certificat du livre des nobles conservé dans les archives de la maison commune d'Arles, contenant qu'en l'année 1238, dans le temps que la ville d'Arles était république, Rolland de l'Estang fut élu podestat de ladite ville et y exerça la justice souveraine, jusque en l'année 1243.

Extrait de testament de noble Guillemette Abrayni, femme en premières noces de noble Guillaume de Lestang, de l'année 1301.

Extrait de testament de noble Imbert de Lestang, fils dudit Guillaume, par lequel institue autre Guillaume, son fils, héritier, de l'année 1347.

Extrait de testament de Jean de Lestang, fils dudit Guillaume, de l'année 1455, par lequel institue son héritier Guillaume troisième, son fils, et de demoiselle Margone.

Testament de ladite demoiselle Margone, femme dudit Jean, où il apert que ledit Jean est dit de Lestang alias de Parade, de l'année 1465.

Hommage rendu au sr archevêque par ledit Guillaume de Lestang de ladite terre de Parade, alias la Porcelette, de l'année 1463.

Extrait du testament dudit Guillaume troisième, par lequel apert qu'en est issu Honoré de l'Estang premier, son fils, de l'année 1501.

Extrait de mariage dudit Honoré de Lestang avec demoiselle Thore de Boan, de l'année 1475.

Extrait de mariage de Boniface de Lestang de Parade, fils d'Honoré premier, avec demoiselle Antoinette de la Tour, du 14 décembre 1517.

Extrait de requête présentée par ledit Honoré second à la cour de parlement dudit pays, au mois de janvier de l'année 1560, qui justifie que, dudit Boniface est descendu Honoré second.

Lettres patentes de provisions du roi Charles en faveur dudit Honoré second de l'office de viguier de la ville d'Arles, du 6 décembre 1504.

Mariage dudit Honoré second, fils dudit Boniface, avec demoiselle des Martins de Puylobier, du 11 décembre 1536, duquel il eut quatre enfants males : Ardouin, Honoré troisième, Louis et Gaucher de l'Estang.

Extrait de mariage dudit Ardoin, fils aîné dudit Honoré, avec Anne d'Eiguières de Méjanes, du 2 avril 1570.

Lettres patentes de provisions du roi Charles en faveur dudit Ardoin en ladite charge de viguier, exercée par ledit Honoré, son père, du 30 novembre 1567, dument scellées et signées.

Autres lettres patentes du roi en faveur dudit Ardoin contenant don d'un héritage d'un aubain, en considération de ses services de l'année 1568, dument scellées et signées.

Extrait de mariage de René de l'Estang, troisième fils dudit Honoré second et frère dudit Ardoin, avec demoiselle Catherine Renoard, du 9 février 1567.

Extrait du mariage de Robert de l'Estang, fils dudit Honoré, père du défendeur, avec demoiselle Jeanne de Porcelet, du 30 octobre 1608.

Mariage de noble Jacques de l'Estang de Parade, défendeur, avec demoiselle Isabeau de Sade, du dernier février 1637, qui a eu pour fils M. Me Guillaume de l'Estang, conseiller du roi en la cour de parlement du pays.
Fait à Aix, le 28 juin 1667.

18 mai 2009

Famille de Castellane

CastellaneDE CASTELLANE. — Claret

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 67.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G., etc., et Antoine et Jean de Castellane, assignés et défendeurs et demandeurs en requête de jonction en l'instance d'assignation donnée à mêmes fins à Jean-Baptiste de Castellane pour se pouvoir servir des titres par eux employés, comme descendu de l'aîné de ladite maison de Castellane.
Jugement rendu par lesdits commissaires sur l'assignation donnée audit Jean-Baptiste de Castellane, sieur du lieu de Claret et de Villar, avec leurs titres et pièces justificatives de la noblesse de ladite maison de Castellane mentionnées, au veu d'icelui, portant déchargement de ladite assignation et déclare être noble du jour d'huy.

Donation faite par magnifique et haut seigneur Melchion de Castellane, sieur et baron d'Allemagne, en faveur de noble Gaspar de Castellane de Claret des biens y exprimés, du 23 juillet 1560.

Mariage dudit noble Gaspard de Castellane, sieur de la Colombe, fils d'Hélion de Castellane, sr de Claret, et demoiselle Françon de Demandolx, avec demoiselle Claude de Raymondis, du 25 décembre 1577, notaire Cotolendy.

Transaction passée entre ledit Gaspar de Castellane, sieur de la Colombe, et magnifique seigneur François de Castellane, écuyer, sr de Claret et du Villar, frère, comme héritier dudit Hélion de Castellane, du 12 septembre 1581.

Testament dudit noble Gaspar de Castellane, sieur de la Colombe, fils dudit noble Hélion, du 18 avril 1585.

Mariage de noble François de Castellane, fils de Gaspar, avec demoiselle Françon de Moriès, du 20 juillet 1617.

Testament dudit noble François de Castellane, par lequel institue ses héritiers lesdits défendeurs, ses enfants, du 9 mars 1659.

Copie de transaction passée entre ledit noble François de Castellane avec demoiselle de Grasse, baronne d'Allemagne, pour raison du fidéicommis apposé au testament de Boniface de Castellane, du 9 juin 1599.

Certificat fait par un des capitaines du régiment de Sault, comme Jean de Castellane, un desdites défendeurs, est au service du roi, dans ledit régiment, du 10 mars dernier.

Requête de jonction desdites défendeurs, du 15 du présent mois de juin.
Fait à Aix, le 28 juin 1667.

DE CASTELLANE. — Claret

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 69.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Jean-Baptiste de Castellane, sr du lieu de Claret, en Provence, et Villard de Sigoins, en Dauphiné, etc.
Acte d’hommage passé par les barons de cette province, en l’année 1146, à Raimond Bérenger, comte de cette province, par lequel apert que Boniface de Castellane fut le premier qui presta ledit hommage.

Testament de noble Boniface de Castellane second, par lequel institue son héritier noble Antoine de Castellane et dans lequel ledit testateur est qualifié fils de magnifique seigneur Florans de Castellane, du 16 février 1440.

Testament de feu noble Antoine de Castellane, par lequel institue son héritier noble Boniface troisième, lui substituant, en cas de décès sans enfants, noble Jean de Castellane, son autre fils, du 3 septembre 1445.

Mariage dudit noble Jean de Castellane, substitué, avec demoiselle Florette de Brémond, dame de Claret, du 16 février 1496.

Testament de feu Louis de Brémond, père de ladite demoiselle Florette, portant institution d’héritière en sa faveur, du 19 septembre 1492.

Acte de compromis, passé entre Jean de Castellane, fils d’Hélion, seigneur de Claret, et Claude de Montorenc, du 22 mars 1554, par lequel apert que ledit Hélion était fils dudit feu noble Jean de Castellane et Florette Brémonde.

Testament dudit Hélion de Castellane, du 17 juillet 1552, par lequel est qualifié généreux de Castellane, écuyer, sr de Claret, et apert que François de Castellane était son fils.

Mariage dudit François de Castellane avec demoiselle Lucresse de Vintimille, du 9 mars 1575 par lequel est qualifié généreux François de Castellane, seigneur de Claret et de Sigoyer.

Testament dudit François de Castellane, du 9 décembre 1619, par lequel apert que noble Claude de Castellane était son fils et héritier et qu’il avait d’autres enfants chevaliers de Malte.

Mariage dudit noble Claude de Castellane, sr dudit Claret, et de Villar, avec demoiselle Claude de Tertulle, du décembre 1616.

Testament dudit noble Claude de Castellane par lequel il institue son héritier ledit défendeur, son fils, du 20 septembre 1602.

Extrait des hommages de reconnaissances passées par les habitants dudit lieu de Claret en faveur dudit défendeur.
Fait à Aix, le 28 juin 1667.

17 mai 2009

Famille du Pré

DU PRÉ. — Tarascon

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 65.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et nobles René et Conrad du Pred, écuyers de la ville de Tarascon, etc.
Extrait de mariage de François du Pré, fils de Gauchier, qualifié écuyer avec demoiselle Delphine de Paréja, du 24 octobre 1556, signé Baléges, notaire.

Reconnaissance dudit François, qualifié écuyer, assisté de noble Gaucher, son père, faite en faveur de ladite de Pareja, du 9 mars 1557, signé Teissier, notaire.

Autre mariage dudit François, qualifié écuyer, avec Metheline Raoux du 30 décembre 1654.

Certificat du greffier de la maison commune dudit Tarascon comme ledit noble François fut élu conseiller de la maison commune de ladite ville au rang des nobles et ensuite élu premier consul.

Testament de noble François du Pré, écuyer, sous la permission de noble Gaucher, son père, par lequel institue ses héritiers noble François, fils du premier lit, et nobles Gaucher et Conrad, fils du second lit, du 22 novembre 1570.

Sentence en laquelle noble François du Pré est qualifié fils et cohéritier de feu noble François, en l'année 1585.

Mariage de Conrad du Pred, qualifié écuyer, fils de François, aussi écuyer, et de demoiselle Meteline de Raoux, avec demoiselle Louise de Donine, du 28 septembre 1595.

Extrait d'Arrêt du parlement rendu entre ledit Conrad du Pré, où il est qualifié écuyer, du 17 décembre 1613.

Certificat comme ledit Conrad a été élu conseiller au rang des nobles et premier consul de Tarascon en l'année 1618.

Preuves de chevalier de Jean du Pré, fils de noble Conrad et demoiselle Louise de Donine, du 6 juin 1625.

Testament de noble Conrad, par lequel il institue son héritier René, son fils, sous les légats faits à nobles Jean et Conrad, ses autres enfants, du 29 septembre 1617.

Commission de Mre de Guise au sr du Pré d'une compagnie de cent hommes au régiment de Buoux, avec l'ordre du logement attaché des procureurs du pays, du 25 janvier 1629.

Lettres de provision d'une charge de capitaine au régiment de Buoux en faveur du sr Eyminy, avec son attestation que Conrad du Pré y a été enseigne de la maistre de camp, du 8 août 1632.

Extrait de mariage de noble Conrad, fils d'autre Conrad et de Louise de Donine, avec demoiselle Angeline Adalbert, du 26 août 1636.

Certificat comme Conrad, qualifié noble, a été élu premier consul dudit Tarascon en l'année 1646.

Arrêt de la cour des comptes, portant règlement à écrire, où ledit Conrad est qualifié noble et écuyer, du 4 novembre 1647.

Extrait de réception de noble Henry du Pred, du 29 décembre 1657.

Contrat d'établissement d'une pension de 220 livres, faite par noble Conrad et René en faveur dudit Henry, chevalier, fils dudit Conrad, du 4 janvier 1662.

Délibération de l'assemblée principale de l'ordre St Jean de Jérusalem portant réception de noble René du Pré pour chevalier, du 5 avril 1660, avec un Certificat contenant que ledit chevalier du Pré est lieutenant au régiment de Lignières et qu'il a fait cinq caravanes, du 6 avril 1664.

Autre réception de Joseph du Pré en l'ordre de chevalier, du 24 janvier dernier 1667.
Établissement de pension faite audit chevalier par noble Conrad, son père, et Angeline d'Adalbert, mère, et René du Pré, oncle, qualifié écuyer, de la somme y contenue, du 18 mai 1666.

Autre établissement de pension faite par demoiselle Silette du Pré en faveur de Charles de Raymond, chevalier, son fils, du 8 septembre 1660.

Testament de noble René du Pré, par lequel il institue son héritier noble Conrad, son frère, du 16 août 1663.
Fait à Aix, le 10 juin 1667.

15 mai 2009

Famille de Piquet

DE PIQUET. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 64.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et Charles de Piquet, de la ville d'Arles, etc.
Mariage d'Antoine de Piquet, fils de noble Guillaume, avec demoiselle de Coreis, de l'année 1504.

Testament dudit Antoine de Piquet, par lequel fait son héritier Charles, son fils, reçu par me Bérard, notaire d'Avignon, de l'année 1524.

Mariage dudit Charles de Piquet, fils dudit Antoine, avec demoiselle Pierre de Constance, de l'année 1526.

Acte de vente faite par noble Charles de Piquet, sieur de Vions, à noble Jeanne de Montauban, Monnery, notaire, de l'année 1563.

Testament dudit Charles de Piquet, par lequel institue Jean-Baptiste de Piquet, son fils, son héritier, notaire Antoine Nicolay, de l'année 1576.

Codicille dudit Charles Fuzier, notaire, de l'année 1580,

Mariage dudit Jean-Baptiste de Piquet, fils dudit Charles, avec demoiselle Françoise de Porcelet, notaire Antoine Nicolay, de l'année 1560.

Mariage de Charles de Piquet, fils dudit Baptiste, avec demoiselle Louise de Capeau, de l'année 1585.

Autre mariage de Gilles de Piquet, fils dudit Charles, avec demoiselle Alix de Grille, notaire Arfeuille, de l'année 1615.

Testament dudit Gilles Piquet, notaire Martin, de l'année 1627. Mariage dudit défendeur, fils dudit Gilles, avec demoiselle Catherine de David, notaire André, de l'année 1642.

Attestation faite par le feu duc de Guise des services rendus par ledit Gilles de Piquet à Sa Majesté dans ses troupes.

Commission donnée en faveur dudit défendeur d'une compagnie d'infanterie, dans le régiment du marquis de Maillane, de l'année 1635, après avoir occupé la charge d'enseigne de la maistre de camp du régiment.

Autre commission d'une compagnie d'infanterie dans le régiment du marquis de Montpezat, en faveur d'Antoine de Piquet, frère dudit défendeur, du 14 mars 1545.

Brevet d'ordre de maître de camp donné en faveur dudit Antoine.

Ordre donné par le duc de Vandosme de transporter ledit Antoine de Piquet à Cazal, pour se faire traiter de ses blessures qu'il avait reçues au siège de Valence.

Lettres du roi et provisions octroyées en faveur de l'aîné dudit défendeur d'un emploi dans le régiment de Vandosme.

Attestations des secrétaires de la ville d'Arles par laquelle il conste que ledit défendeur et ses prédécesseurs sont été en qualité de nobles et que ont exercé toutes les charges, puis l'année 1527 jusques à présent.

Ordre donné par le prince Thomas, général de l'armée du roi en Italie, audit défendeur d'exercer la charge de commissaire dans les troupes du roy.

Expédition faite par Charles de Piquet au sr de Maillane, ledit de Piquet en qualité d'enseigne de la compagnie dudit sr de Maillane.
Fait à Aix, le 4 juin 1667.

Famille de Boche

DE BOCHE. — Arles

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 62.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G., etc., et François et Henry de Boche, père et fils, de la ville d'Arles, etc.
Élection faite de la personne de Rixendis Boche, pour soubsclavaire d'Arles, où il est qualifié domicellus, du 27 mai 1327, avec un certificat des secrétaires de la maison commune dudit Arles comme ladite charge de soubsclavaire, n'a été donnée, de toute ancienneté qu'à de véritables nobles et qu'il a droit d'élire un juge et avoir une famille composée de 12 soldats, pour faire ronde la nuit par toute la ville, signé Véran et Brunet.

Mariage de noble Nicolas Boche avec Marite, fille de Jean de Rochemore, avec une donation faite par ledit Rixendis, audit Nicolas, son fils, du 21 août 1356.

Testament de noble Jean-Raimond Boche, par lequel apert qu'il est fils de Nicolas et institue son héritier noble Hiérosme Boche, son fils, du 9 janvier 1425, reçu par me Antoine Olivari et collationné par Blanchet, notaire.

Mariage dudit Hiérosme Boche, fils de noble Raymond, avec honnête fille Marguerite Boyc, fille de noble Jacques, du 14 mai 1418, reçu par me Ollivari, notaire et signé par Moins ( ?), aussi notaire.

Mariage de noble Honoré Boche, fils de noble Hiérosme, avec demoiselle Marguerite d'Arcussia, fille de noble Louis, du 22 janvier 1447, signé Raybaud, notaire.

Mariage de noble Guillaume Boche, fils dudit noble Honoré, avec demoiselle Jeanne Romey, fille de noble Bernard, du premier janvier 1487, Porquet notaire.

Mariage de Christol Boche, fils de Guillaume, qualifié noble, avec demoiselle Orientine Grille, fille de noble Pol, du 22 décembre 1517.

Mariage de noble Pierre de Bouchon, fils de noble Christophe, qualifié écuyer, avec demoiselle Marguerite Cais, fille de noble Jean, du 23 mai 1544, signé Porquet, notaire.

Mariage de noble Jean de Bouchon, qualifié écuyer, fils de noble Pierre, aussi écuyer, avec demoiselle Honorade de l'Estang, fille de noble Honoré, du 28 novembre 1573, reçu par me Antoine Nicolai, notaire.

Mariage de Pierre de Boche, écuyer, fils de Jean, aussi qualifié écuyer, avec demoiselle Gabrielle de Chavare, baronne de Barjac, fille d'Estienne, aussi écuyer, du 20 mai 1600, signé Lois', notaire.

Mariage de Pierre de Boche, écuyer, fils de Jean, qualifié noble, avec demoiselle Blanche de Varadier, du 13 avril 1607, signé Blanc, notaire.

Mariage de François de Boche, écuyer, fils dudit Pierre, aussi écuyer, avec demoiselle Sibille de Porcelet d'Ubaye, fille de Jean, seigneur dudit lieu, et autres, du 29 août 1633, signé Guilhon, notaire.

Preuves de chevalier de l'ordre de St Jean de Hiérusalem de Louis Boche, fils de noble François, du 5 mai 1655.

Testament dudit noble François de Boche, assigné, par lequel, faisant des légats y mentionnés à Jacques et Louis, ses enfants, il institue héritier Henry, son fils aisné, du 18 juin 1652, signé Monier, notaire.

Catalogue de ceux de la maison de Boche qui ont été faits premiers consuls d'Arles, depuis 1465, en nombre de 19, certifié par les secrétaires de la maison commune, signé Daugières, Véran et Brunet.

Délibération du conseil de ladite ville au sujet de l'entrée de Charles neuf par laquelle apert que Pierre Boche était premier consul, de l'an 1564, signé Daugières, notaire.

Extrait des délibérations de ladite ville où est justifié que Pierre de Boche, fils de Jean, fust bailhé en otage par ladite communauté pour la sûreté de l'exécution des articles convenus entre ladite ville et le sieur baron de Calvisson, qui par les forces du seigneur de Montmorency, avait pris le fort de Trinquetaille, du 8 avril 1593.

Assemblée tenue par devant le lieutenant au siège de ladite ville par aucuns nobles, par laquelle ledit Boche est député devers le roi, pour le rétablissement du second chaperon, du 17 décembre 1644.

Articles dressés en conséquence pour être présentés au roy, de l'an 1644.

Provision de l'office de sénéchal de la ville de Nîmes et Beaucaire, en faveur de Jacques de Bouchon, seigneur de Vers, de l'an 1578.

Lettres contenant don et délaissement du château, lieu, place et seigneurie des Baux en faveur dudit Jacques de Boche, de l'an 1595.

Lettres expédiées audit Jacques de Boche pour le gouvernement du château de la ville de Beaucaire, de l'an 1568.

Provision d'une compagnie de 50 hommes d'armes pour commander en chef, expédiées en faveur dudit sieur de Vers, de l'an 1587.

Lettres de provision de la charge de viguier pour ledit Jacques de Boche, accordées en conséquence de la demande faite au roi par la ville de Marseille, qu'il lui plust prendre pour ladite charge un des trois gentilshommes de la province qu'elle avait nommés, de l'an 1608.

Arrêt du parlement d'Aix portant enrégistration desdites provisions et que ledit Boche serait mis en possession de l'état et office de viguier, du 13 juin audit an.

Hommage rendu par noble et généreux Antoine Bouchon, pour le fief de Séderon, du 19 novembre 1521.

Lettres de provision de l'office de conseiller d'état, accordées par le roi à Jacques Boche, seigneur de Vers et des Baux, du 28 octobre 1613, signées Louis et, plus bas, Phélipeaux.

Proclamations faites au lieu de Pierrelongue de la part de noble Antoine Bouchon et par le commandement de noble Bertrand Martin, juge dudit lieu, du Xe mars 1612, signé Bastide, notaire.

Arrantement de la baronnie des Baux fait par haut et puissant seigneur messire Jacques de Boche, sr de Vers et autres places, du 29 mai 1613, signé Manson, notaire.

Divers actes par lesquels est justifié que Brémond Bouchon eut six enfants: Jacques, Antoine, Melchion, Simon, Honorat et Jean Bouchon et que ledit Melchion était chevalier de Rodes, de l'an 1480.
Fait à Aix, le 4 juin 1667.

14 mai 2009

Famille Cheillan

CHEILLAN. — Moriès

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 60.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Pierre de Cheillan, sieur de Mouriès, etc.
Extrait d'hommage presté à Louis, comte de Provence, par noble Geoffroi Cheillan, sr de Lambruisse, du 13 octobre 1399, signé Magnan.

Extrait de transaction par laquelle apert que dudit noble Geoffroi Chaillan sont issus nobles Mathieu et Jean Chaillan, du 26 octobre 1425, signé Nepoti.

Extrait d'acte par lequel il apert que noble Guillaume Chaillan, chevalier de l'ordre St Jean de Jérusalem, fut établi tuteur à nobles Pierre et Boniface Cheillan, enfants et héritiers desdits nobles Mathieu et Jean Cheillan, du 8 octobre 1429, signé Paulet Testoris.

Extrait d'acte de partage entre nobles Pierre, Boniface, Jacques et Monnet Chaillan, du 3 juin 1443.

Extrait d'hommage passé par nobles Pierre et Jacques Chaillan, frères, au roi Charles, comte de Provence, pour raison de la terre de Lambruisse, du 27 décembre 1480.

Autre hommage passé au roi Charles, comte de Provence, par nobles Jacques, Monet, Honoré et Valentin Chaillan, enfants dudit noble Pierre du 23 juin 1488, signé Boisselly.

Lettres de l'official du sr évêque de Senez pour mettre en possession noble Eiries Chaillan d'une chapellenie fondée par noble Valentin Chaillan et dont le juspatron était noble Pierre Chaillan, du 10 janvier 1542.

Quittance passée entre nobles Pol et Antoine, frères, sieurs de Mouriès, avec l'acte de partage passé entre ledit noble Pol Chaillan, conseiller en la cour de parlement de ce pays, et noble Pol Pierre Cheillan, fils dudit Antoine, en datte du 23 novembre 1582 et 2 avril 1596.

Extrait d'hommage passé à Sa Majesté par me Gaspard Gombert, sieur de Verdaches, en qualité de tuteur de noble Pol et Pierre Chaillan, fils de noble Antoine, pour raison des places de Mouriès et du Castellet, du 8 mai 1597, signé Garron.

Extrait de mariage passé entre lesdits nobles Pol et Pierre de Chaillan, sieurs de Mouriès et du Castellet, avec demoiselles Catherine et Diane de Gasqui, du 3 avril 1617, signé Feraporte.

Certificat de service rendu au ban et arrière ban par ledit noble Pol Chaillan, sr de Mouriès, du 20 décembre 1635.

Extrait de baptistère de noble Pierre de Chaillan, du 3 juin 1618, signé Féraud, notaire.

Extrait de procuration faite par noble Pol et Pierre Chaillan, frères, au sieur Pierre de Chaillan, leur fils et neveu, du 3 juin 1639, signé Seisson, notaire.

Extrait de mariage passé entre noble Pierre de Chaillan, lieutenant principal des submissions au siège de la ville de Castellane, avec demoiselle Marie de Dernandes, du 5 juillet 1642.
Fait à Aix, le 27 mai 1667.

DE CHAILAN. — Castellane

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 71.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G. etc., et noble Honoré de Cheillan, sr de Villevieille, de la ville de Castellane, etc.
Copie d'Arrêt donné en faveur de noble Pierre de Chaillan, par lequel il est déclaré tel, du 27 mai dernier 1667.

Extrait de mariage de Daniel de Chaillan, écuyer du lieu de Mouriès, fait en la présence et consentement de me Pol de Chaillan, conseiller, et d'Antoine de Cheillan, sr de Mouriès, ses frères, avec demoiselle Anne Aillaud, du 9 février 1592.

Extrait de rapport d'estime en laquelle noble Daniel Chaillan est qualifié frère dudit Pol, conseiller, du 15 mars 1601.

Testament dudit Daniel, qualifié écuyer, par lequel il institue son héritier Balthazar, son fils, du 5 octobre 1605.

Mariage dudit Balthazar, avocat en la cour, fils à feu Daniel, cadet de Mouriès, et de demoiselle Ailhaud, avec demoiselle Lucrèce de Richieud, du 22 avril 1618.

Lettres de doctorat dudit Balthazar, qualifié noble, avec l'arrêt de réception d'avocat en parlement, des 15 septembre 1617 et 23 novembre audit an.

Mariage de noble Honoré Chaillan, fils de Balthazar, avec demoiselle Jeanne de Flotte d'Agoult, du 17 octobre 1652.

Jugement portant décharge de la recherche d'un droit de lods de la terre de Villevieille, en faveur d'Honoré Chaillan, du 21 juin 1664.
Fait à Aix, le 2 juillet 1667.

13 mai 2009

AD 94 Changement d'adresse Internet pour les Archives départementales du Val-de-Marne

L'adresse officielle des Archives départementales du Val-de-Marne a changé et sera bientôt unique.

La nouvelle adresse est : http://archives.cg94.fr



Mettez à jour vos signets...

12 mai 2009

AD 31 Les archives de la Haute-Garonne en ligne

Les archives de la Haute-Garonne viennent d'être mises en ligne. Seules les communes de A à F sont accessibles pour le moment, les autres communes viendront se rajouter progressivement.

L'adresse : http://www.archives.cg31.fr/

Pour une présentation et le mode d'emploi, voir l'excellent article de Frédéric THEBAULT sur Le Blog Généalogie.

Voir aussi : Ma liste des archives numérisées.

09 mai 2009

Nouvelles recherches sur la famille Rémusat

Un lecteur de ce blog me fait me replonger dans la famille Rémusat en me demandant quels sont les liens éventuels entre le sinologue Abel Rémusat, le peintre Claude Rémusat et les ascendants de Charles de Rémusat. Je vais me servir de ce billet pour noter au fur et à mesure les éléments intéressants que je pourrais trouver.

Notes sur Jean-Pierre Abel Rémusat

Source : http://www.cosmovisions.com/Remusat.htm
Rémusat (Jean-Pierre Abel), sinologue né à Paris le 5 septembre 1788, mort à Paris le juin 1832, fils de Jean-Marie (plutôt Jean-Henri si l'on en croit l'acte de mariage présenté plus loin) Rémusat, originaire de Grasse (à vérifier, j'ai parcouru les tables de baptêmes de Grasse entre 1740 et 1771 et je n'ai rien trouvé), chirurgien, et de Jeanne-Françoise Aydée. Son père, qu'il perdit en 1805, avait été son seul précepteur, et comme lui il s'adonna d'abord à la médecine; mais en 1806 la vue des manuscrits orientaux qu'avait rapportés l'abbé de Tersan, ayant éveillé sa curiosité, il étudia avec tant d'ardeur les langues que l'on appelait alors tartares que cinq ans plus tard il publia un Essai sur la langue et la littérature chinoises (Paris, 1811, in-8), suivi la même année de l'Etude des langues étrangères chez les Chinois; ce qui ne l'empêcha pas de passer son doctorat en médecine en 1813. Nommé à la chaire de chinois du Collège de France le 9 novembre 1814, membre de l'Académie des inscriptions en 1815, conservateur des manuscrits orientaux de la Bibliothèque royale en 1824, il avait fondé en 1822 la Société asiatique de Paris, dont jusqu'à sa mort il resta le secrétaire. Il fut une des victimes du choléra de 1832, et ne laissa pas d'enfants de son mariage (1830) avec la fille du général Lecamus. (E. Asse).
Mariage d'Abel Jean-Pierre Rémusat et André Anne Genni Lecamus.

Acte trouvé sur le site des archives départementales de Seine-et-Marne, Commune de Saint-Fargeau-Ponthierry, vue 205 et 206 du microfilm 5MI2597 1826-1832.

Le 22 février 1830 à Saint-Fargeau, sont comparus Abel Jean-Pierre Rémusat, âgé de 40 ans, né en la commune de la Magdeleine, rue de la ville l'évêque (Seine), le 6 septembre 1788, ..., fils majeur de défunt Jean-Henri Rémusat, décédé en la ville de Paris le 4 fructidor an 13 (22 août 1805), ..., et de Dame Jeanne Françoise Aydée (ou Aydrée), ..., d'une part.

Et Demoiselle André Anne Genni Lecamus, âgée de 26 ans, née en cette commune, le 15 germinal an 11 (5 avril 1803), ..., fille majeure de Jean Lecamus, Baron de Moulignon, Chevalier de St-Louis, Commandeur de la Légion d'Honneur, etc. et de Dame André Anne Ract, d'autre part.

Témoins : Charles Louis Klein, 25 ans, domicilié à Paris, cousin germain de l'époux. Le baron Greiner Louis Joseph, âgé de 57 ans, colonel d'artillerie en retraite, commandeur de la Légion d'Honneur, Chevalier de St-Louis, domicilié à Paris, beau-frère de l'époux. Victor Lecamus, 27 ans, architecte, frère de l'épouse.

Décès de Jean-Henry Rémusat

Année: 1805
PATRONYME: REMUSAT
PRÉNOM: Jean Henry
QUALITÉ, Veuf, MÉTIER: Officier de santé
ADRESSE: [Rue Saint] Honoré, n° 140, Tuileries
DATE DU DÉCÈS: 04 fructidor an XIII
AGE: 75 ans
HÉRITIERS, TÉMOINS: Témoin, PERARD propriétaire rue du Four Honoré, n° 482
OBSERVATIONS: Il y a des héritiers car succession acquittée
Registre: 17
Source : Registres GeneaBank de la France Généalogique

Naissance de Jean-Henry Rémusat



Le 19 juillet (1730) est né et a été baptisé Jean-Henri Rémusat fils d'Augustin facturier et de Marie Guillon son épouse. Le parrain a été Jean-Baptiste Laugier, marchand et la marraine Marguerite Villamus, sa mère, tous de cette paroisse...


Notes sur Claude Rémusat

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Rémusat
Claude Rémusat (21 novembre 1896 à Paris - 8 avril 1982 à Paris) était un peintre français.

Né à Paris, le 21 novembre 1896, Claude Rémusat est le petit-fils du flûtiste de renom Jean Rémusat, créateur et chef de l'orchestre symphonique de Shanghai, et c'est en Chine, où son père, haut fonctionnaire de l'administration des douanes, est en poste, qu'il passe la plus grande partie de son enfance.

Claude Rémusat eut une fille prénommée Marie. Cette dernière est la mère de l'animateur Julien Lepers
Source : Les peintres sur le site de Saint-Jean de Thomas
Denise Remion (1902-1895), épouse de Claude Rémusat, connut un réel succès chez Desclée de Brouwer qui l’avait engagée.

Claude Rémusat (1896-1982) mit son art au service de la Résistance et sillonna la région dont il sût traduire tout le charme. Il entreprit une série de portraits de musiciens célèbres. Fasciné par le monde de la danse, il y a consacré de nombreuses toiles.
A propos de Jean Rémusat, on peut lire (sur Google Books) le texte suivant dans Les Français de Shanghai, 1849-1949 de Guy Brossollet :


Le premier artiste français dont la chronique a gardé le souvenir est un musicien, Jean Rémusat. Quand il nait à Bordeaux en 1815, la chine rôde déjà autour de son berceau : son oncle Abel vient d'être nommé...
Dans ce même livre, on peut lire : "Jean Rémusat mourra à Shanghai en 1880. Son fils, Jules-Léopold, fera carrière dans cette même ville comme commissaire aux Douanes ..."

Jean RémusatToujours sur Jean Rémusat, on peut trouver dans les collections geneanet, cette notice sur Jean Rémusat dans la biographie universelle des musiciens et bibliographie générale de la musique de François-Joseph Fétis. Celle-ci confirme que Jean Rémusat est né le 11 mai 1815 à Bordeaux. (Cliquer sur l'image à droite pour l'agrandir).

En fait, dans les tables décennales de la ville de Bordeaux, la naissance de Jean Rémusat est indiquée le 12 avril 1815, le 11 mai est peut-être la date de son baptême.




Bernard-Martin RémuzatDans ce même ouvrage, on découvre la notice de Bernard-Martin Rémuzat, frère de Jean, lui aussi flutiste, né à Bordeaux le 4 février 1822.

Actes de naissance de Bernard-Martin et Jean Rémusat

Actes trouvés grâce à la gentillesse et l'efficacité des bénévoles (merci Annie) du GEG (Gironde Entraide Généalogique) : http://www.forumgeg33.com/

Naissance de Bernard-Martin Rémuzat :
Le 4 février 1822 a comparu le sieur Pierre Rémuzat aîné, âgé de 42 ans, passementier, ..., a présenté un enfant de sexe masculin, né ce matin à 4 heures de lui déclarant et Marie Pujol, son épouse et auquel il donne les prénoms de Bernard-Martin...



Naissance de Jean Rémuzat : Le dit jour à 2 heures et demi de relevée est comparu Pierre Rémuzat aîné, âgé de 36 ans, passementier, ..., lequel nous a présenté un enfant de sexe masculin né hier à midi de lui déclarant, et de Marie Pujol, son épouse, auquel il donne le prénom de Jean...



Naissance de Marie Marguerite Rémuzat : L'an 1808, le 20 septembre, à midi, par-devant nous maire de la ville de Bordeaux, ..., est comparu le sieur Pierre Rémuzat ainé, âgé de 30 ans, passementier, ..., lequel nous a présenté un enfant de sexe féminin, né hier soir à 10 heures, de lui déclarant et de Marie Pujol, son épouse et auquel il donne les prénoms de Marie Marguerite...



Naissance de Marguerite Sophie Rémuzat : L'an 1810, le 11 décembre, à une heure de relevée, par-devant nous maire de la ville de Bordeaux, ..., est comparu le sieur Pierre Rémuzat ainé, âgé de 32 ans, passementier, ..., lequel nous a présenté un enfant de sexe féminin, né hier matin à 6 heures, de lui déclarant et de Marie Pujol, son épouse et auquel il donne les prénoms de Marguerite Sophie...



Naissance de Marie Julienne Rémuzat :Le 11 du dit mois, à 11 heures du matin, est comparu Pierre Rémuzat ainé, âgé de 33 ans, passementier, ..., lequel nous a présenté un enfant de sexe féminin, né hier matin à 2 heures, de lui déclarant et de Marie Pujol, son épouse et auquel il donne les prénoms de Marie Julienne...



Voir aussi :

08 mai 2009

Famille d'Arbaud

ARBAUDD'ARBAUD. — Porchères et Saint Maximin

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 53.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G., etc., et Jean et Marc-Antoine d'Arbaud, père et fils, sieur de Porchères, et François-Ange d'Arbaud, aussi sr de Porchères, de la ville de St Maximin, etc.
Lettres patentes du roi, portant provisions d'un office de me rational en faveur de me Jean Arbaud, du 28 juin 1503.

Autres lettres patentes, portant aussi provisions du même office en faveur d'Honoré Arbaud, fils dudit Jean, du 25 juillet 1523, dument enregistrées, tant par la cour de parlement que cour des Comptes et sénéchal.

Testament en abrégé de noble Pierre Arbaud (Cf. Archives du Var, E 874, f° 55 et 912, f° 249), fils de noble Guilhen, par lequel il institue ses héritiers nobles Jacques Arbaud, le majeur, procureur général en la chambre des Comptes, fils de Marguerite de Pontevès, sa première femme, Jacques, le mineur, fils d'Honorade Bourgarel, sa seconde femme, et Honoré Arbaud, ses trois enfants, du 11 février 1545, reçu par me Riboti, notaire.

Testament de noble Marguerite Bourgarel, par lequel elle institue demoiselle Honorade Bourgarel, sa sœur, femme de noble Pierre Arbaud, du 17 juin 1528.

Procuration faite par ledit Pierre Arbaud à Jacques, son fils, et de ladite Bourgarel, qualifiés nobles, de recevoir de M. me François d'Escallis, docteur, la somme y contenue pour le doct de demoiselle Marguerite, sa fille, du 27 octobre 1541, signé Foulquette, notaire.

Lettres de création de l'office de procureur général en la cour des Comptes, avec les provisions d'icelui, en faveur de Jacques Arbaud, l'aîné, du 17 juin 1540, dument collationné, Bouisson.

Investiture de la terre de Porchères en faveur de Jacques Arbaud, le puîné, qualifié noble, par le vicomte de Reillane, du 30 mai 1542, reçu par me Raynaudi, notaire.

Acte de vente de quelques grains appartenant à noble Jacques Arbaud, le mineur, coseigneur de Porchères, fait par autre Jacques, le majeur, procureur général en la chambre des Comptes, son frère, aux y dénommés, du 6 janvier 1544, reçu par me Robolly, notaire.

Lettre de M. le comte de Grignan, lieutenant pour le roi en ceste province, à M. de Porchères de se rendre en toute diligence à Marseille, sur l'avis qu'on lui donna que l'Empereur était prest à s'embarquer, du 2 novembre.

Transaction passée entre nobles Jacques et Honoré Arbaud, fils de noble Pierre et de ladite demoiselle Bourgarel, du 30 octobre 1553, signé Chabaud, notaire.
Acte judiciaire de reddition de comptes tutélaires de Jacques Arbaud, qualifié écuyer, sieur de Porchères, tant en son nom que de M. Honoré, son frère, du 29 août 1554.

Extrait de lettres patentes du roi, portant création de l'office d'avocat général en la chambre des comptes, avec les provisions d'icelui, en faveur de M. Honoré Arbaud, du 3 novembre 1554.

Extrait d'autres lettres patentes du roi portant provision dudit office en faveur de Joseph d'Arbaud, fils dudit Honoré, du 6 août 1595.

Sentence du lieutenant d'Aix portant permission à Jacques Arbaud, sieur de Porchères, de porter l'épée, comme les autres gentilshommes de la province, nonobstant le port d'armes, du 2 mars 1565.

Quittance dans laquelle noble Jacques d'Arbaud, sieur de Porchères, est qualifié écuyer, du 20 décembre 1584.

Transaction passée entre nobles Jacques, Alexandre et Marc-Antoine, frères, où il est parlé de la dot de Marguerite d'Escallis, leur mère, du 10 juin 1586.

Mariage de noble Jacques Arbaud, fils d'autre Jacques, sr de Porchères, en présence de M. Honoré, son oncle, avec demoiselle Anne d'Amalric, du 19 avril 1582.

Mariage de Jean Arbaud, écuyer, sieur de Porchères, viguier et capitaine pour le roi en la ville de St-Maximin, fils de Jacques, aussi sieur de Porchères, avec demoiselle Magdeleine de Richier, du 21 mai 1617, signé Richier, notaire.

Arrêt de réception en la charge de viguier dudit St Maximin dudit sieur Jean d'Arbaud, écuyer, du 20 décembre 1606.

Provisions de la charge de gentilhomme ordinaire de la chambre du roi en faveur dudit Arbaud, sr de Porchères, viguier, avec prestation de serment ez mains du duc de Mayenne, du 18 mai 1618.

Arrêt du conseil privé de Sa Majesté, où Jean Arbaud, sr de Porchères, est qualifié écuyer, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, viguier et capitaine en ladite ville de St Maximin, du 11 août 1654.

Extrait de baptistère de noble Marc-Antoine d'Arbaud, fils de Jean, sieur de Porchères, et de ladite de Richier, du 2 juin 1636.

Extrait de baptistère de noble Alexandre d'Arbaud, fils de noble Jacques, du 24 janvier 1552.

Transaction passée entre nobles Jacques, Alexandre et Marc-Antoine Arbaud, frères, fils de noble Jacques, du 10 juin 1586.

Mariage de noble Alexandre Arbaud, sr de Porchères, fils dudit noble Jacques, avec demoiselle Catherine Boyer, du 20 janvier 1591.

Commission d'une compagnie de cent hommes de pied, donnée par M. de la Vallette au sr de Porchères, aïeul des défendeurs, du 20 août 1582.

Congé ensuite donné audit sr de Porchères, par le sieur duc d'Espernon, du 18 février 1594.

Lettres patentes du roi portant permission au sieur Alexandre d'Arbaud, sr de Porchères, ensuite des services par lui rendus à sadite Majesté dans les armées, de se faire payer les avances par lui faites pour l'entretien de sa compagnie, aux commissaires de cette province, du 16 juin 1603, dument scellées du grand et petit sceau.

Mariage de M. me François d'Arbaud, sr de Porchères, docteur, fils de noble Alexandre, avec demoiselle Magdeleine de Ruffi, du 12 décembre 1634.

Extrait de baptistère de François-Ange d'Arbaud, fils de M. François et de ladite demoiselle de Ruffy, du 24 septembre 1637.

Quittance de demoiselle Magdeleine de Richier, femme de noble Jean d'Arbaud, sr de Porchères, commandant la galère Baronne, du 24 mars 1642, signé Bezaudin, notaire.
Fait à Aix, le 15 mai 1667.

L'armorial d'Augustin du Paz

Sur son blog Au hasard des archives, Amaury de la Pinsonnais nous présente l'armorial d'Augustin du Paz sur les maisons illustres de Bretagne.

Amaury a entrepris la vectorisation des dessins des blasons de cet armorial avec le logiciel Inkscape et les résultats sont magnifiques.

Au bas de cet article, j'ai posé en commentaires quelques questions à Amaury ; ses réponses sont très intéressantes. Je suis admiratif devant un tel travail...

PS - Au moment où j'écris ce billet, je viens de m'apercevoir qu'Amaury a publié un deuxième article sur l'armorial de du Paz.

07 mai 2009

Famille de Grignan

GRIGNANDE GRIGNAN. — Salon

Source : Les maintenues de noblesse en Provence par Belleguise. Page 52.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54106328

Entre le P. G., etc., et noble Pol de Grignan, sieur d'Auteville et de Chasteauneuf-les-Moustiers, de la ville de Salon, etc.
Extrait de testament solennel de feu noble Jean-François de Grignan, fils de noble Pol de Grignan, portant institution d'héritier en faveur dudit défendeur, son fils, du 11 mai 1652, signé Teissier, notaire.

Preuves et enquêtes faites sur la qualité de la noblesse de la maison dudit défendeur, sur la réception et représentation de Baltazar de Grignan, fils dudit Jean-François de Grignan, oncle dudit défendeur, pour chevalier de l'ordre St-Jean de Jérusalem, où aurait été reçu comme issu de tige noble, du 9 août 1633, signé Ribal, greffier et secrétaire.

Testament dudit feu noble Pol de Grignan, du 15 novembre 1658, reçu et signé par Teissier, notaire.

Acte de vente des directes y mentionnées, faite par demoiselle Jeanne de Craponne, veuve de Jean de Grignan.

Procuration dudit feu noble Pol de Grignan, son fils, et héritier dudit feu Jean, son mari, du 18 novembre 1595, signé Gilles, notaire, collationné sur autre Extrait signé Rodet, aussi notaire.

Mariage d'entre ledit feu Jean de Grignan, avec la demoiselle Jeanne de Craponne, du 22 Janvier 1582, reçu par me Baptiste Laurens, notaire.

Autre Extrait de mariage d'entre Aymar de Grignan, fils dudit feu Jean, avec demoiselle Gabrielle de Cubieres, où apert icelui s'estre qualifié noble, du 29 janvier 1540, reçu par Valaire, notaire de Monfrin.

Hommage presté par ledit feu noble Aymar de Grignan à l'archevêque d'Arles, comme prince de Mondragon, et lui en ladite qualité de noble, du 15 juillet 1536, reçu par François Marin, notaire d'Avignon.

Testament de noble Guillaume de Grignan, père dudit Aymar, du dernier août 1521, reçu par François Ultere (?), non signé.

Reconnaissance de doct constituée à demoiselle Honorade d'Isnard, femme dudit feu Guillaume de Grignan, faite par feu noble Elzéar de Grignan, son père, du 15 mars 1505, Rondet, notaire.

Mariage dudit noble Elzéar de Grignan, fils de Pierre, avec demoiselle Jeanne de Venasque, du 15 mars 1471, reçu par Amadesi, notaire de Carpentras.

Autre mariage dudit noble Pierre de Grignan, fils de Pol, du 2 septembre 1438, notaire Garussi.

Testament de noble Pons de Grignan, par lequel institue son héritier Pierre, son fils, du 15 août 1439.
Fait à Aix, le 25 mai 1667.
eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+