22 février 2009

La famille Viot de Mercure

VIOT DE MERCURE, famille originaire d'Écosse, qui a fourni un vice-roi de Tanger en Barbarie ; elle portait le titre de comte de Viot ou Théviot, avant que les guerres civiles de la Grande-Bretagne ne l'eussent forcé à émigrer en France, où elle s'est établie dans l'Orléanais.
  1. Jacques VIOT, seigneur de Mercure ; fut gendarme des gardes-du-corps de Jacques V, roi d'Écosse ; il passa en France en 1549, et avait épousé Mathilde de Barres, de laquelle il laissa :

  2. Jean VIOT, seigneur de Mercure qui fut page de la chambre de Marie Stuart, femme de François II, roi de France, puis capitaine de cavalerie en 1585. Il se signala à la bataille de Coutras en 1587 ; le roi pour récompenser ses services lui donna une des charges de valet de sa chambre ordinaire, et lui accorda la direction et maîtrise de toutes les verreries du royaume de France. Il avait épousé Élisabeth le Gros, de laquelle il laissa :
    1. Jean-Henri, capitaine de cavalerie au régiment d'Espenan, tué à la bataille de Lentz ;
    2. Maximilien, capitaine de cavalerie au régiment de Condé, tué à la bataille de Rocroy ;
    3. Pierre, qui suit.

  3. Pierre VIOT DE MERCURE, médecin ordinaire du roi, épousa Marie Menard, de laquelle il laissa :

  4. Florent VIOT DE MERCURE, qui fut d'abord cadet gentilhomme dans le régiment de Languedoc, puis gendarme dans la garde écossaise ; il fit toutes les campagnes de Flandres, et assista au siège de Thionville en 1676, en qualité de sous-aide-de-camp de M. de Lahaye, lieutenant-général des armées du roi. S'étant retiré à Pithiviers, il fut nommé conseiller, médecin ordinaire du roi, et procureur du roi de ladite ville de Pithiviers en 1689. Il avait épousé le 13 février 1685, Marie Humery, de laquelle il laissa :

  5. Florent-Charles-Jean VIOT DE MERCURE, né le 29 octobre 1694, a épousé Marie Trezin, de laquelle il a eu :
    1. N*** Viot de Mercure, avocat au parlement, mort sans postérité ;
    2. Étienne-Aignan, qui suit ;

  6. Étienne-Aignan VIOT DE MERCURE, né le 14 juillet 1739, officier dans le régiment de Conflans, qui eut un bras cassé au siège de Triche Napaly, dans l'Inde, et qui reçut plusieurs autres blessures honorables au service du roi ; il avait épousé Jeanne Gentil, dont il a laissé :

  7. Étienne-Aignan-Pascal VIOT DE MERCURE, écuyer, né le 3 mars 1785. Il a épousé Marie-Marguerite Beaulu, de laquelle il a : Olympe-Marie-Julie, née le octobre 1811.
Armes : « D'azur, au caducée d'or, deux roses d'argent posées en chef, deux licornes pour supports, et timbré d'un casque grillé de front. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 447
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

1 commentaire:

thetellrecords@gmail.com a dit…

http://en.wikipedia.org/wiki/House_of_Mercure

Help with this page

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+