08 février 2009

La famille de Clinchamp

ClinchampCLINCHAMP (DE), famille noble d'extraction et très ancienne. Elle est originaire de Champagne, d'où elle s'est ensuite transportée dans la Normandie et dans le Maine. Elle a donné son nom à la terre de Clinchamp. Sa filiation remonte à :
  1. Gauthier de CLINCHAMP, qui vivait en 1098. Il s'établit en Normandie, où il posséda le fief de Clinchamp, situé dans la vicomté de Falaise. Il eut pour fils :

  2. Hugues, seigneur de CLINCHAMP en 1138, qui fit plusieurs fondations à l'Hôtel-Dieu de Caen, et lui aumôna le bénéfice de sa terre de Clinchamp. Il mourut vers l'an 1157, et laissa :
    1. Raoul, dont l'article viendra ;
    2. Hugues de Clinchamp, chevalier ;
    3. Philippe, dame de Rosel et des Meserets, mariée, 1.° à Raoul, sire de Hamars ; 2.° à Robert Patry, desquels elle n'eut point de lignée.

  3. Raoul DE CLINCHAMP, chevalier, seigneur de Clinchamp, vivant en 1183, ratifia les donations faites par Hugues son père, conjointement avec Hugues son frère, ainsi qu'il est porté dans la bulle du pape Innocent III, de l'année 1210. Il eut pour fils :
    1. Alain, dont l'article suit ;
    2. Pierre, qui fait la branche des seigneurs de Robie, rapportée ci-après ;
    3. Lucette, mariée à Jean, seigneur d'Achey, IIIe du nom, vivant en 1257, fils de Gilbert, seigneur d'Achey, et de Marie de Creuilly.

  4. Alain DE CLINCHAMP, Ier du nom, écuyer, seigneur des Meserets, après, avoir hérité de Philippe de Clinchamp, sa tante, fit plusieurs donations aux abbayes de Caen, du Plessis et de Moulons, en 1258. Il laissa :
    1. Alain qui suit ;
    2. Geoffroi de Clinchamp, chevalier, qui fut un de ceux qui accompagnèrent Jean de Harcourt, amiral de France, en son voyage de mer, l'an 1295.

  5. Alain DE CLINCHAMP, IIe du nom, seigneur des Meserets, vivant en 1322, épousa Jeanne de Vallengongnard, dont il eut entre autres enfants :

  6. Philippe de CLINCHAMP, écuyer, seigneur des Meserets et de la Chapelle en 1370, qui, acquit le fief du Val Hervey, de Geoffroi, en 1378. Il rendit ensuite hommage au connétable de France de ses terres de Meserets, de la Chapelle et d'Estry. II épousa, 1.° Jeanne le Beuf ; 2.° Jeanne du Bois, dont il n'eut point d'enfants. Ceux de sa première fenime furent :
    1. Vigor, dont l'article suit ;
    2. Richard de Clinchamp, seigneur de Daneville qui fut un des cent dix-neuf gentilshommes qui défendirent le mont Saint-Michel en 1423 ;
    3. Colin de Clinchamp, chevalier, vivant en 1421 ;
    4. Jeanne, mariée à Jean de Bures, chevalier.

  7. Vigor DE CLINCHAMP, seigneur des Meserets et de la Chapelle, acquit le fief de Canteil de Jeanne du Bois, Sa belle-mère, en 1413, et fut tué à la bataille d'Azincourt en 1415, laissant de Jeanne de Briqueville, son épouse, fille de Guillaume, seigneur de Briqueville, et de Jeanne de Meulan :
    1. Philippe de Clinchamp, seigneur des Meserets et de la Chapelle, vicomte de Vire, qui fut élevé dans la maison des rois Charles VII et Louis XI. Il devint capitaine et gouverneur de Lisieux et de Granville en 1469. Il épousa 1.° Isabeau Hérisson, veuve de François d'Epieds, baron de Mehou ; 2.° Jeanne le Boeuf, desquelles il n'eut point de lignée ;
    2. Olivier, dont l'article suit ;
    3. Catherine, mariée à Robert Bethon, seigneur de la Haye.

  8. Olivier DE CLINCHAMP, seigneur des Meserets et de la Chapelle, épousa en 1431 Jeanne de Caudecoste, veuve de Nicolas Lonnert, et fille de Pierre de Caudecoste et de Judith de Thibouville, dont il eut :
    1. Jacques, qui suit ;
    2. Pierre, seigneur de la Chapelle, qui épousa Suzanne le Bois, de laquelle il n'eut point d'enfants ;
    3. Jean de Clinchamp, ecclésiastique.

  9. Jacques de CLINCHAMP, seigneur des Meserets, de Caudecoste et de Lebisey ; épousa en 1483 Gillette de Vipart, dame de Launay, fille de Guillaume, seigneur de Launay, et de Jacqueline d'Ancre. De ce mariage sont issus :
    1. Olivier de Clinchamp, qui fut seigneur et curé de Launay ;
    2. Jean, dont l'article suit ;
    3. Guillaume, qui forma la branche des seigneurs de Caudecoste, rapportée plus loin ;
    4. Constantin, seigneur de Saint-Germain, mort sans hoirs ;
    5. Autre Jean, ecclésiastique.

  10. Jean DE CLINCHAMP, Ier du nom, seigneur de Launay et des Meserets, épousa, le 16 septembre 1529, Thomasse d'Anisy, fille de N*** d'Anisy, seigneur d'Ennancourt-le-Sec en Picardie. II mourut en 1531, et sa femme en 1538, laissant :
    1. Jean de Clinchamp, seigneur de Launay, mort sans enfants au siège de Mucidan, en 1552 ;
    2. Nicolas, qui suit.

  11. Nicolas DE CLINCHAMP, Ier du nom, seigneur de Launay, des Meserets, et du Theil, épousa en 1554 Isabelle de Vipart, fille de Robert de Vipart, seigneur de Silly, et de Françoise Pellevé, dont il eut :
    1. Nicolas, dont l'article viendra ;
    2. Jacques de Clinchamp, seigneur des Meserets, allié en 1590 avec Marguerite de la Vigne, dame d'Esmondeville, de laquelle il eut : a. Jean de Clinchamp, mort sans alliance ; b. Marie ; c. Barbe ;
    3. Pierre, mort en bas âge ;
    4. Jourdaine, épouse de Julien du Pont-Bellanger ;
    5. Thomasse, religieuse à Argentan.

  12. Nicolas DE CLINCHAMP, IIe du nom, seigneur de Launay et du Theil, épousa, le 26 janvier 1585, Marie de Mainemares, fille et héritière de Robert de Mainemares, baron de Fréville, seigneur de Bellegarde, de Hellenviller et de Pommereuil ; et de Renée le Veneur. Il eut de ce mariage :
    1. Gabriel, dont l'article viendra ;
    2. Jean, auteur de la branche des seigneurs de Tranchevilliers, rapportée plus loin ;
    3. Tannegui de Clinchamp, seigneur de Pommereuil, qui épousa N*** le Veneur, dont il n'eut qu'une fille ;
    4. Gillonne, religieuse à l'abbaye de Moucel ;
    5. Diane, morte sans alliance.

  13. Gabriel DE CLINCHAMP, chevalier, seigneur de Hellenviller, Launay, Fréville, etc., baron de Bellegarde, commandeur de l'ordre de Saint-Lazare, bailli et gouverneur des villes et châteaux de Conches, d'Evreux, etc. brigadier des armées du roi, capitaine de cinquante hommes d'armes, grand bailli d'épée, lieutenant de la vénerie de France, décédé le 20 mars 1670 ; avait eu l'honneur de recevoir Henri IV dans son château d'Hellenviller, à l'époque de la bataille d'Ivry. Il avait épousé en 1610 Antoinette de Mornay, fille de N*** de Mornay, seigneur de Villarceaux, et de Marie de Courches. Il laissa de ce mariage :
    1. François, dont l'article viendra ;
    2. Claude de Clinchamp, chevalier de Malte ;
    3. Marie, abbesse au Pont-de-l'Arche ;
    4. Charlotte, religieuse à Gif ;
    5. Antoinette, religieuse à Saint-Nicolas de Verneuil ;
    6. Anne, mariée.

  14. François DE CLINCHAMP, seigneur de Bellegarde, de Launay et d'Hellenviller, épousa, en 1649, Judith de Lombelon, fille de Samuel de Lombelon, seigneur de Saint-Ouen, et de Louise d'Esmalleville. Il eut de ce mariage :
    1. Antoine Robert de Clinchamp, baron de Hellenviller, page de l'écurie du roi en 1667 ;
    2. René, chevalier de Malte le 20 avril 1667 ;
    3. Hélène-Judith ;
    4. Catherine de Clinchamp.
Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 421
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Autres articles sur la famille de Clinchamp :

2 commentaires:

bidule a dit…

Cela n'a pas du vous échapper sur GENEANET:

Gabriel de CLINCHAMP x 25 II 1629 (Caen) Madeleine de La SALLE (parents inconnus). Leur fille Marguerite Élizabeth º 04 III 1687 Caen, b 11 III 1887, soit 58 ans après le mariage de ses parents! ; elle + XI 1713; elle x 02 I 1706 Caen, Pierre Odet ROUXELIN.

Gabriel de CLINCHAMP a du naitre vers 1590, puisque ses parents, Charles de CLINCHAMP et Suzanne de MESLE de MIERRÉ se seraient mariés le 3 juillet 1588/95. Son mariage en 1629 est plausible.

Mais je ne m'explique pas la filiation de Marguerite Élizabeth. Même en admettant que sa mère avait 15/18 ans à son mariage, elle aurait eu près de 70 ans en 1687! Une impossibilité biologique

Malheureuse la "Maison de CLINCHAMP" de Joseph NOULENS n'est guère accessible. Il serait intéressanr de connaître son point de vue!

Gilles a dit…

En cherchant sur internet, j'ai effectivement trouvé les couples dont vous parlez et je pense comme vous que les dates ne collent pas. La maison de Clinchamp est sans aperçu disponible sur Google Livres et je ne l'ai pas trouvé sur Gallica. Pour l'instant, je n'ai pas d'autre info...

Cordialement,
Gilles