18 février 2009

Foucher de Brandois. Branche des seigneurs des Herbiers

Foucher de BrandoisFOUCHER (DE BRANDOIS), famille noble du Poitou, divisée en plusieurs branches ; celle de seigneurs des Herbiers, celle des seigneurs de Thénies, celle des barons du Gué de Sainte-Flayve, enfin celle des barons de Brandois, qui est devenue l'aînée par l'extinction des autres.

Le nom de Foucher est connu dès le dixième siècle. Il y eut-un Foucher ou Foulcher qui partit pour la première croisade avec Gaston de Béarn, Roger de Barneville, Héracle de Polignac, etc. Les historiens contemporains donnent les plus grands éloges à sa valeur, et le désignent comme le premier monté sur les murs d'Antioche au siège de cette ville. Une époque si reculée n'a pas permis de savoir si les Foucher du Poitou en descendent, comme semble l'indiquer l'identité du nom. Quoi qu'il en soit, un Foucher, d'abord homme d'armes, fonda dans le Bas-Poitou, en 1004, l'abbaye de Saint-Jean-d'Orbestiers, où il se retira pour y passer le reste de ses jours ; un autre Foucher de la même famille, du nom de Guillaume, donna tous ses biens à l'abbaye de la Grenetière, en 1195, pro se, porte l'acte, et pro anima patris sui Guillelmi et matris suœ Baziliœ. Il est qualifié dans le même titre de seigneur des Herbiers et de la Sauzaye
La terre et seigneurie des Herbiers rendait hommage au seigneur de Mortagné. Nous voyons par acte de 1393, que Jean Foucher, seigneur des Herbiers, avoue tenir de messire Jean de la Haye, seigneur de Mortagné et de Chemillé, son château et châtellenie des Herbiers, avec tous droits de place forte et forteresse, et de mettre capitaine en icelle, droits de foires et de marchés, et droits de fourches patibulaires à trois piliers.).
Le généalogiste André Duchesne, dans son histoire des seigneurs de la Roche-Posay, cite plusieurs anciennes maisons du Poitou entre lesquelles sont comptés les Chabot, seigneurs de Jarnac et Montcontour, comtes de Brion et marquis de Mirebeau ; les Goulard, barons de Touerac, seigneurs de Marçay, Granzay, etc. ; les Foucher, seigneurs des Herbiers et de Thénies ; les Tiercelin, seigneurs de la Roche-du-Maine, les Rouault, vicomtes de Thouars ; Ysoré, seigneurs de Pleimartin, barons d'Ervault, etc.

Vers l'an 1200 et 1231 vivait un Pierre Foucher, que nous appellerons IIe du nom, puisque Guillaume Ier doit être considéré comme chef de cette famille. On n'a d'autres renseignements sur lui que par deux actes, l'un de l'an 1200, l'autre de 1231. Dans le premier de ces titres, il est question d'un échange entre lui et Pierre de Villattes, chevalier, fils de la sœur dudit Foucher.

En 1258 vivait Guillaume Foucher, IIIe du nom, seigneur des Herbiers et de la Sauzaye, comme le porte un acte de lui passé la même année, dans lequel il est dit allié des seigneurs de Lunel de Bazauges, gentilshommes très-qualifiés. Par un autre acte de 1272, il rendit hommage de sa maison du Plessis à messire Girard de Chabot, comme tuteur des enfants du seigneur de la Mothe-Achard.
  1. A ce Guillaume succéda messire-Renaud Foucher, seigneur des Herbiers et la Sauzaye, qui avait pour frère puiné Pierre Foucher, chef des seigneurs de Lemantruère, dont il sera question plus tard. Renaud vivait en 1293 ; il avait épousé Isabeau de Nereterre, fille de messire Guyon, seigneur de Nereterre. De ce mariage vinrent :
    1. Guillaume, IIIe du nom, dont l'article viendra ;
    2. Isabeau, mariée à messire Gauvain du Plantis, seigneur de la Guyonnière.

  2. Guillaume FOUCHER, seigneur des Herbiers, passa transaction en 1357, avec dame Aliénor de Bazauges, sur échange de fiefs et devoirs de cens ; s'obligeant la dite dame Aliénor de tenir de messire Guillaume et des siens les choses qu'elle reçoit en échange, tant que lignage se pourra précompter entre leurs descendants ce qui fait voir qu'il y avait eu une autre alliance entre eux que la précitée . Il avait épousé Piscille de Pezay. De leur mariage vinrent :
    1. Louis, dont l'article viendra ;
    2. Isabeau, morte sans mariage.

  3. Louis Foucher, chevalier, seigneur des Herbiers, vivait en 1379, et avait épousé Jeanne de Saint-Ouen. De leur mariage vinrent :
    1. Jean, dont l'article viendra ;
    2. Catherine, mariée à Raoul, seigneur du Landreau ;
    3. Guillaume, chef des seigneurs de la branche de Thénies rapportée ci-après ;
    4. Gillette, mariée à René Jousseaulme, seigneur de Soulandeau.

  4. Jean FOUCHER, chevalier, seigneur des Herbiers eut plusieurs différends avec les seigneurs ses voisins sur leurs droits respectifs, et qu'ils terminèrent par transaction passée en 1409, qui commence en ces termes : « Sachent tous que comme contests et débats fussent mus entre nobles et puissants seigneurs Jean de la Haye, seigneur de Mortagne et de Chemillé, Charles de Bretagne, seigneur d'Avaugour, et Pierre de Brézé, demandeurs et consorts, d'une part ; et noble et puissant seigneur messire Jean Foucher, chevalier, seigneur des Herbiers etc. » Il épousa Marie, fille de messire Jean Samin, chevalier, seigneur de Malacourt, Montaigu et la Saminière, et de Marie Vigier.
    La maison de Vigier est fort ancienne : elle s'est étendue dans la Saintonge, le Poitou et l'Angoumois, où elle s'est alliée à de nobles et grandes maisons, telles que celles de Parthenay, d'Aubusson, de Montaudre et d'Archiac, ainsi qu'il est rapporté dans une ancienne généalogie de la maison de Vigier, dans laquelle celles de Beaumont de Bressuire, de Montfaucon, de Foucher, de Ponthieu, se trouvent semblablement comptées.
    De leur mariage vinrent ;
    1. Georges, dont l'article viendra ;
    2. Marguerite, mariée à Maurice Buor, échanson de Jean, fils de France, duc de Berry et d'Auvergne ;
    3. Marie, femme de Jacques de la Rochefaton, seigneur de Saveilles et de Montalembert, et chambellan de Charles VII.

  5. Georges FOUCHER, chevalier, seigneur des Herbiers, reçut hommage en 1443 de Jean de Rouault, seigneur de la Roussetière et du Landreau, à cause de cette dernière terre relevant des Herbiers, épousa en 1416 Marie Buor, fille aînée de Jean Buor, chambellan de Jean, fils de France, duc de Berry et d'Auvergne, et de Marie de Belauzac. De leur mariage vinrent :
    1. François, dont l'article viendra ;
    2. Marie, mariée en 1452 au seigneur du Plessis-Buet ;
    3. Gillette, mariée en 1455 à Jean Chasteigner, seigneur du Breuil, de Challans. (C'est une branche de l'illustre maison des seigneurs de Chasteigner de la Roche-Posay) ;
    4. Jeanne, mariée à messire Richard de Châteaubriand, fils de Brideau de Châteaubriand et de Marguerite de Parthenay.

  6. François FOUCHER, chevalier ; seigneur des Herbiers, épousa Catherine de Châteaubriand, fille de messire Jean de Châteaubriand, seigneur du Lion d'Angers, les Roches-Baritaud, etc., et de Jeanne de Coesmery . De ce mariage vinrent :
    1. François, seigneur des Herbiers ; qui mourut sans postérité ;
    2. Marguerite, mariée à Ambroys de Lore, fils de ce brave Ambroys de Lore, grand prévôt de l'hôtel et prévôt de Paris, dont l'histoire parle avec tant d'estime dans la vie de Charles VII ;
    3. Guyonhe, mariée à Jean Guérin, baron de Colombiers, maître-d'hôtel ordinaire des rois Charles VIII et Louis XII.
    4. Jeanne, mariée à messire Olivier de Sillé.
Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 433
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Articles sur la famille Foucher de Brandois :

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+