31 août 2007

Insérer une vidéo YouTube dans un blog Blogger

Pour ajouter une vidéo YouTube dans un message d'un blog Blogger :
  1. Allez sur la page de la vidéo qui vous intéresse sur YouTube,
  2. Dans les propriétés de la vidéo en colonne de droite (voir copie d'écran ci-dessous), copiez (Ctrl-C) le code se trouvant dans la zone Code,
  3. Allez dans l'éditeur de message de Blogger et collez (Ctrl-V) le code (en mode "Modifier le code HTML").
Le code à coller doit ressembler à quelque chose du genre :





Voir aussi : Exemple de page avec une vidéo YouTube

29 août 2007

Relevés gratuits sur Geneanet

Geneanet vient de créer sur son site une nouvelle rubrique : Relevés gratuits. Cette rubrique est accessible depuis l'onglet Archives (voir image ci-dessous). C'est une bonne idée surtout pour les dépouilleurs qui n'ont pas de site web. Je pense que les autres préfèrerons continuer à les publier sur leurs propres sites...



Pour en savoir plus, lisez l'annonce sur le blog geneanet. L'adresse à mettre dans vos favoris : http://dep.geneanet.org/

25 août 2007

Ajouter une vidéo dans un message avec Blogger

Je viens de m'apercevoir qu'il est désormais possible d'ajouter une vidéo dans un message Blogger grâce au nouveau bouton ci-dessous :



Sélectionnez une vidéo sur votre ordinateur, entrez un titre puis cliquez sur Transférer une vidéo...


Attendez quelques minutes pendant l'envoi et le traitement de la vidéo...


Et vous obtiendrez quelque chose comme ci-dessous (Arrivée en voiture à La Javie dans les Alpes de Haute-Provence)

video

J'ai cherché à savoir où étaient stockées les vidéos uploadées mais je n'ai pas trouvé. Apparemment, elles ne sont ni dans Google Video, ni dans Picasaweb (comme les images Blogger), ni dans YouTube. Mystère...

Généalogie de la famille de Laugier

Source : Archives généalogiques et historiques de la noblesse de France, ou, Recueil de preuves, mémoires ... Par P.-Louis Lainé
URL : http://books.google.fr/books?id=rSsIAAAAQAAJ&pg=PRA7-PA1

Armes : d'argent au lion de gueules.

Cette généalogie des Laugier, trouvée sur Google Books, diffère un peu de celles d'Artefeuil et de la Chesnaye-Desbois, mais comme c'est la seule qui mentionne Honorade de Laugier (mon sosa 69981), épouse de Louis de Gombert, je la considère bonne (peut-être à tort) pour mon ascendance.

Première génération

1. Raymond DE LAUGIER Ier est né avant 1131. Il est décédé après 1155. Il a eu les enfants suivants:

+ 2 M i. Pierre DE LAUGIER Ier.

3 M ii. Raymond DE LAUGIER. Évêque de Nice en 1162.

4 M iii. Guillaume DE LAUGIER. Il fut l'un des seigneurs provençaux qui souscrivirent le traité de paix conclu dans l'île d'Argence le 12 des calendes de mai (20 avril) 1176, entre Alfonse, roi d'Aragon, et Raymond, comte de Toulouse, traité par lequel ce dernier céda an roi d'Aragon ses droits sur les comtés de Provence et de Gévaudan, et les vicomtes de Milhau et de Carlat. (Histoire de la Noblesse du comté Venaissin, par Pithon-Curt, t. IV, p. 82)

5 M iv. Pons DE LAUGIER.

Deuxième génération

2. Pierre DE LAUGIER Ier. Chevalier, co-seigneur de l'Isle, il est nommé parmi les barons et les prélats qui prêtèrent serment de fidélité à Alfonse I, comte de Provence, dans l'assemblée des états tenus à Aix en 1173, et fut présent, en 1178, à l'hommage rendu au même prince par Guillaume, comte de Forcalquier, au château de Sault. Pierre et son conjoint ont eu les enfants suivants:
+ 6 M i. Guillaume DE LAUGIER Ier.

7 M ii. Raymond DE LAUGIER. Chevalier, qui fut présent, en 1194, à l'hommage rendu au comte de Toulouse par le comte de Forcalquier, et assista, en 1202, au mariage d'André de Bourgogne, dauphin de Viennois, avec Béatrix de Forcalquier. (Bouche, t. II, p. 479);

+ 8 M iii. Bertrand DE LAUGIER DE L'ISLE.

Troisième génération

6. Guillaume DE LAUGIER Ier. Guillaume a épousé Faydide D'AGOULT. Ils ont eu les enfants suivants:
9 M i. Guillaume DE LAUGIER.

+ 10 M ii. Isnard DE LAUGIER.

+ 11 M iii. Mathieu DE LAUGIER.
8. Bertrand DE LAUGIER DE L'ISLE. Chevalier, mentionné avec ses frères dans un traité de 1195, relaté plus bas. Il fut témoin, en 1206, à une charte de Guillaume, comte de Forcalquier, et de Bertrand son frère, portant concession de divers droits et privilèges en faveur de la ville et de l'église d'Avignon. (Arch. de la chambre apostolique d'Avignon). Bertrand et son conjoint ont eu les enfants suivants:
+ 12 M i. Raymond DE LAUGIER D'APT.

13 M ii. Bertrand DE LAUGIER DE L'ISLE

Quatrième génération

10. Isnard DE LAUGIER. Isnard DE LAUGIER, damoiseau, co-seigneur de l'Isle, fit transport à Raymond d'Agoult, son parent, en 1238, de la part de droits qu'il avait dans la terre de Sault. (État de la Provence dans sa noblesse, par l'abbé Robert de Briançon, t. II, p. 266; Dictionnaire historique, par Moréri, édit. de 1759, t. VI, p. 194). En 1248, Isnard de Laugier fut du nombre des seigneurs et barons qui suivirent Charles d'Anjou, comte de Provence, lorsque ce prince accompagna le roi saint Louis, son frère, à la Terre-Sainte. Isnard a épousé Françoise DE PONTEVÈS. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 14 M i. Bertrand DE LAUGIER.

+ 15 M ii. Guillaume DE LAUGIER.

16 M iii. Raymond DE LAUGIER.
11. Mathieu DE LAUGIER. Sgr d'Aurel. Mathieu et son conjoint ont eu les enfants suivants:
+ 17 F i. Hélène DE LAUGIER.
12. Raymond DE LAUGIER D'APT. Le 4 des nones de juillet 1206, il fut présent avec son père à la cession faite ao consuls et à la ville d'Avignon par Guillaume-le-Jeune, comte de Forcalquier, de tous les droits qu'il prétendait sur leur ville, charte confirmative de leur commune. Raymond de Laugier, chevalier, rendit hommage à Guillaume de Sabran, comte de Forcalquier, le 12 des calendes de janvier (2l décembre) 1242. Histoire de la Noblesse du comté Venaissin, t. IV, p. 82). Raymond a épousé Mathée. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 18 M i. Guillaume DE LAUGIER.

Cinquième génération

14. Bertrand DE LAUGIER. Damoiseau, il suivit, en 1264, Charles d'Anjou, comte de Provence, à la conquête du royaume de Naples. Il fut tuteur des enfants mineurs de Raymond d'Agoult, ainsi que l'énonce l'acte d'une donation que lui fit, en 1275, Isnard II d'Agoult d'Entrevennes , baron de Sault. (L'abbé Robert de Briançon ; Moréri}. Bertrand de Laugier avait épousé Agnes BOT, sœur de Raymond et de Hugues Bot, évêques d'Apt, et fille de Bertrand Bot, chevalier, seigneur de Roquesaliére, co-seigneur de Saignon, et de Thibaude Isoard. Bertrand a épousé Agnès BOT, fille de Bertrand BOT et Thibaude ISOARD. Bertrand et Agnès ont eu les enfants suivants:
+ 19 M i. Guillaume DE LAUGIER II est décédé en 1331.

+ 20 M ii. Bertrand DE LAUGIER.

21 M iii. François DE LAUGIER.

+ 22 M iv. Joseph DE LAUGIER.
15. Guillaume DE LAUGIER. Il a eu les enfants suivants:
23 M i. Bertrand DE LAUGIER. Damoiseau de Cavaillon. Il fut témoin de la clôture de la réformation des statuts du comté Venaissin en l'assemblée tenue à Carpentras le 13 février 1338. (Pithon-Curt, t. III, p. 508);

24 M ii. Pierre DE LAUGIER.
17. Hélène DE LAUGIER. Hélène a épousé Guillaume DE LAUGIER II, fils de Bertrand DE LAUGIER et Agnès BOT, environ 1290. Guillaume est décédé en 1331. Ils ont eu les enfants suivants:
25 M i. Guillaume DE LAUGIER III. Chevalier, seigneur d'Aurel et d'Esparron, terres pour lesquelles il fit hommage au roi Robert, comte de Provence, en 1331. (Arch. de la cour des comptes de Provence, registre Pergamenorum, fol. 268). Il mourut sans postérité peu après 1343. Noble dame Rainarde, sa veuve, vivait encore le 8 septembre 1376 ; Guillaume a épousé Rainarde.

+ 26 M ii. Raymond DE LAUGIER II.

27 M iii. Pons DE LAUGIER.

28 M iv. Isnard DE LAUGIER.

29 F v. Décane DE LAUGIER.

30 F vi. Bérengère DE LAUGIER.
18. Guillaume DE LAUGIER. Il a eu les enfants suivants:
+ 31 M i. Guillaume DE LAUGIER.

+ 32 M ii. Raymond DE LAUGIER.

Sixième génération

19. Guillaume DE LAUGIER II est décédé en 1331. Guillaume a épousé Hélène DE LAUGIER, fille de Mathieu DE LAUGIER, environ 1290. Ils ont eu les enfants suivants:
25 M i. Guillaume DE LAUGIER III.

+ 26 M ii. Raymond DE LAUGIER II.

27 M iii. Pons DE LAUGIER.

28 M iv. Isnard DE LAUGIER.

29 F v. Décane DE LAUGIER.

30 F vi. Bérengère DE LAUGIER.

20. Bertrand DE LAUGIER (Bertrand, Isnard, Guillaume, Pierre, Raymond). Bertrand a épousé (1) Anne DE LAINCEL, fille de Béranger DE LAINCEL et Raibaude D'ONGLES. Ils ont eu les enfants suivants:
39 M i. Guillaume DE LAUGIER. Écuyer d'Apt. Il est nommé le 27 juin 1321, dans l'acte de la curatelle de ses frères, déférée à noble Raymond de Barras, leur oncle. (Arrêt de la chambre des comptes de Lorraine, de 1773).
Bertrand a également épousé (2) DE BARRAS. Ils ont eu les enfants suivants:
40 M ii. Elzéar DE LAUGIER. Elzéar de Laugier, qui fut l'un des seigneurs que la reine Jeanne, comtesse de Provence, envoya, en 1348, vers le pape Clément VI, pour justifier cette princesse du meurtre d'André de Hongrie, son premier mari. (De Maynier. p. 179);

41 M iii. Raibaud DE LAUGIER. Le 28 février 1356 il assista comme témoin à un règlement de compte fait entre Isnard Féraud, baron de Glandevès et Pierre de Saint-Paul, damoiseau, co-seigneur de Chaudon, au sujet de la terre de la Roche, qui avait appartenu à feu noble Agoult de Laugier. (Orig. en parchemin);

42 M iv. Hugues DE LAUGIER. Ecuyer d'Aimar de Poitiers, comte de Valentinois. Il fut présent avec ce prince à une investiture faite à Avignon, le 3 mai 1367, par Hugues Adhémar, baron de la Garde. (Pithon-Curt, t. III, p. 38);
22. Joseph DE LAUGIER. Il a eu les enfants suivants:
43 M i. Jean DE LAUGIER.
26. Raymond DE LAUGIER II. Chevalier, seigneur d'Aurel, de Gargas, etc., rendit hommage par procureur avec ses frères Pons et Isnard, à Robert, comte de Provence, pour la terre et seigneurie d'Allos, le 7 avril 1331. (Arch. du roi en Provence). En 1355, Raymond de Laugier fut avec un grand nombre de gentilshommes de Provence se réunir à Foulquet d'Agoult, baron de Sault, grand-sénéchal de ce pays, qui, à la tête de l'armée de la reine Jeanne, assiégea et prit le château de Baux, occupé par les troupes de Robert de Durazzo. En 1357, Raymond de Laugier, à la tête des arbalétriers, marcha avec les autres troupes levées en Provence, sous la conduite de Siméonis, contre les Tuchins ou Gascons. Ces bandes, provenant des débris de l'armée française après la bataille de Poitiers, parcouraient la Provence et y exerçaient toutes sortes de ravages : on les chassa jusqu'en Lombardie, où elles furent se perdre. Raymond II de Laugier fonda à Apt la chapelle Sainte-Catherine. ( Cartul. de la cathédrale d'Apt ; de Maynier ; écritures de Rostaing Albani, notaire apostolique à Apt). Par son testament du 20 août 1361, reçu par Bertrand Gale, notaire en cette ville, il fonda aussi une chapelle en l'église paroissiale de Gargas, et en réserva le droit de collation et de patronage à ses descendants. Il avait épousé noble Decane DE RÉMUSAT, sœur de Pons, seigneur de Rosset, et fille de Guillaume de Rémusat, chevalier, seigneur de Rosset, et de dame Renommée de Sabran. (Moréri, t. VI, p. 194). Raymond a épousé Décane DE RÉMUSAT, fille de Guillaume DE RÉMUSAT et Renommée DE SABRAN. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 44 M i. Elzéar DE LAUGIER Ier.

45 M ii. Louis DE LAUGIER.
31. Guillaume DE LAUGIER. Il a eu les enfants suivants:
46 M i. Raymond DE LAUGIER.

47 F ii. Jacquette DE LAUGIER.

48 F iii. Marguerite DE LAUGIER.

+ 49 F iv. Barasse DE LAUGIER.
32. Raymond DE LAUGIER. Il a eu les enfants suivants:
50 M i. François DE LAUGIER.

Septième génération

44. Elzéar DE LAUGIER Ier. Damoiseau, coseigneur de Gargas, etc., succéda à son père en 1361. Lui et son frère Louis, qualifiés damoiseaux, transigèrent avec Pons de Rémusat, seigneur de Rosset, leur oncle, à cause de la succession de dame Renommée de Sabran, leur aïeule maternelle, suivant acte passé devant Rostaing Alamani, notaire à Apt, le 7 octobre 1378. (Protocoles de ce notaire, fol. 3, verso). En 1382 , Elzéar de Laugier se réunit à Foulquet d'Agoult, vicomte de Reillane, grand sénéchal de Provence, avec quelques autres barons et gentilshommes qui furent, à la tête de leurs vassaux, au-devant de Louis d'Anjou, héritier de la reine Jeanne. Ce prince les reçut dans son armée avec reconnaissance et marcha avec eux contre les partisans de Charles de Durazzo, qui furent chassés des diverses places qu'ils occupaient en Provence. Elzéar fit ensuite partie, la même année, de l'armée que Louis d'Anjou conduisit en Italie pour délivrer la reine Jeanne, assiégée dans le château de l'OEuf par Charles de Durazzo, qui la fit périr. Après la mort de Louis I d'Anjou, Elzéar revint en Provence avec les débris de l'armée d'expédition que les maladies contagieuses avaient presque entièrement détruite. En 1386, il fut du nombre de ceux qui prirent les armes pour s'opposer aux progrès de Spinolis, chef du parti napolitain, et pour soutenir les intérêts du jeune Louis II et de la régente Marie de Blois, sa mère, contre Ladislas. Elzéar de Laugier donna une reconnaissance de 32 florins d'or au prieur de Gargas le 12 juillet 1389, et fut témoin, le 19 octobre de la même année, à un accord passé entre Giraud de Simiane et l'université d'Apt. Elzéar a épousé Lucrèce DE SERVIÈRES, fille de Jean DE SERVIÈRES. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 51 M i. Elzéar DE LAUGIER est décédé après 1411.

+ 52 M ii. Jean DE LAUGIER Ier est décédé après 1405.

53 M iii. Monet DE LAUGIER.

54 M iv. Louis DE LAUGIER.
49. Barasse DE LAUGIER. Barasse a épousé D'AUTRIC. Ils ont eu les enfants suivants:
55 M i. Guillaume D'AUTRIC.

Huitième génération

51. Elzéar DE LAUGIER est décédé après 1411. Il a eu les enfants suivants:
+ 56 M i. Bertrand DE LAUGIER DE GARGAS.
52. Jean DE LAUGIER Ier est décédé après 1405. Damoiseau, fut seigneur de Quinson , de Collobrières et de Saint-Paul-le-Fougassier et co-seigneur de Thoard Le 24 mai 1396, suivant acte passé devant Jacques Baussand, notaire à Forcalquier (Orig. en papier), Fouquet d'Agoult, seigneur de Barret et de Saint Savournin, et Fanette d'Agoult, sa femme, baronne de Sault et dame de Forcalquier et, l'instituèrent leur fondé de pouvoir général dans toutes leurs terres et seigneuries, avec faculté d'aliéner leurs fiefs, de destituer et d'instituer leurs officiers, et généralement de faire tout ce qu'il jugerait nécessaire. Pour reconnaître les grands services qu'ils reçurent de Jean de Laugier (services qui méritaient, disent-ils dans la charte, des dons plus considérables), ils lui firent donation de la part qu'ils avaient dans la seigneurie deThoard pour laquelle il fit hommage à Louis II, comte de Provence, entre les mains de magnifique seigneur Jean de Tussey, grand sénéchal de Provence, le 6 juin 1404. (Archives de la cour des comptes d'Aix.). La même Fanette d'Agoult, par acte recu par Martin, notaire, le 5 septembre 1405, fit donation viagère de la terre et seigneurie de Saint-Paul-le-Fougassier, diocèse d'Aix, au même Jean de Laugier. Jean a épousé Jeannette D'ESPARRON. Jeannette est décédée après 1422. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 57 M i. Louis DE LAUGIER Ier.

+ 58 M ii. André DE LAUGIER est décédé après 1430.

Neuvième génération

56. Bertrand DE LAUGIER DE GARGAS. Bertrand a épousé Huguette. Ils ont eu les enfants suivants:
59 M i. Guillaume DE LAUGIER DE GARGAS.

60 F ii. Fanette DE LAUGIER DE GARGAS.
57. Louis DE LAUGIER Ier. Écuyer, seigneur de Thoard, servit sous le roi René, comte de Provence. Le 10 avril 1419, puissant homme Pierre Tartone, de Thoard, se reconnut, lui et ses successeurs, homme lige d'André et Louis de Laugier, fils de feu Jean de Laugier, seigneur de Thoard, à raison des héritages, cens, maisons, etc. qu'il tenait sous leur directe et seigneurie. (Arrêt de la chambre des comptes de Lorraine, de 1773). Louis et André de Laugier, obligés, en 1430, de faire preuve de leur ascendance, l'établirent jusqu'à Raymond de Laugier, vivant en 1131. Cette pièce, déposée aux archives du comté de Provence, porte pour titre Generatio nobilium Laugeriorum. L'abbé Robert de Briançon, en citant ce fait (t. II. p. 266), ajoute que si tous les autres gentilshommes de la province avaient été soigneux de faire de même, on n'aurait pas tant de peine à dresser leur généalogie. En 1438, Louis de Laugier accompagna le roi René au royaume de Naples et le suivit dans toutes ses expéditions. Il avait épousé, en 1429, Catherine de Guiramand, fille de Marcellin de Guiramand, premier consul d'Aix et procureur du pays de Provence. En 1443 et 1444, les habitants de Thoard firent hommage à Louis et André de Laugier, et en 1454, Louis fit hommage au roi René pour les terres qu'il possédait en Provence. Louis eut pour fils unique, Antoine, qui suit. Louis a épousé Catherine DE GUIRAMAND, fille de Marcellin DE GUIRAMAND, en 1429. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 61 M i. Antoine DE LAUGIER.
58. André DE LAUGIER est décédé après 1430. Seigneur de Collobrières et co-seigneur de Thoard, vivant en 1430. André et son conjoint ont eu les enfants suivants:
+ 62 M i. Honoré DE LAUGIER.

Dixième génération

61. Antoine DE LAUGIER. Antoine a épousé Romaine DE BARRAS, fille de Barras DE BARRAS et Catherine DE GÉRIN, le 10 novembre 1448 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 63 M i. Pierre DE LAUGIER VILLARS II.

+ 64 M ii. Louis DE LAUGIER BEAUCOUSE II.

65 M iii. Elzéar DE LAUGIER.
62. Honoré DE LAUGIER. Seigneur de Collobrières et d'Esparron, reçu avocat général au parlement de Provence, le 20 juillet 1502. Honoré a épousé Marguerite DE MATHERON. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 66 M i. Antoine DE LAUGIER.

67 F ii. Marguerite DE LAUGIER.
Marguerite a épousé Honoré D'ARBAUD le 23 juillet 1523.

Onzième génération

63. Pierre DE LAUGIER VILLARS II. Seigneur de Thoard, de Barras et de Villars, fut du nombre des barons et seigneurs qui rendirent hommage à Charles III, comte de Provence, en 1480. ( Arch. de la cour des comptes d'Aix ). Il épousa, par Contrat du 8 août 1482, passé devant Jean Isnard, notaire à Montgardin (Orig. en parch.) Jeanne de Richière fille de feu Antoine de Richière, écuyer, seigneur de Montgardin au diocèse d'Embrun. Le vice-légat d'Avignon accorda
une bulle d'indulgences, le 7 mars 1502, pour nobles Antoine de Laugier et Romaine de Barras, sa femme, ainsi que pour leurs fils Pierre, Louis et Elzéar, pour Jeanne de Richière, épouse de Pierre, et pour Jacquette de Guiramand , épouse de Louis. (Arch. de la chambre apostolique à Avignon). Pierre de Laugier transigea ayec noble Louis de Laugier, son frère, par acte du 15 janvier 1508 (v. st.) reçu par Gaudemar, notaire, et mourut avant le 4 mai 1518. Pierre a épousé Jeanne DE RICHIÈRE, fille de Antoine DE RICHIÈRE, le 8 août 1482 à Montgardin, Hautes-Alpes, France. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 68 M i. Louis DE LAUGIER II.

+ 69 M ii. Antoine DE LAUGIER.

70 M iii. Marcellin DE LAUGIER.

71 F iv. Jeanne DE LAUGIER.
64. Louis DE LAUGIER BEAUCOUSE II. Louis a épousé Jacqueline DE GUIRAMAND, fille de Raibaud DE GUIRAMAND, le 5 mars 1502. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 72 M i. Pierre DE LAUGIER BEAUCOUSE II.
66. Antoine DE LAUGIER. Seigneur de Collobrières, conseiller, puis président au parlement de Provence. Antoine et son conjoint ont eu les enfants suivants:
+ 73 M i. Pierre DE LAUGIER.

74 M ii. Honoré DE LAUGIER. Reçu conseiller au parlement de Provence en 1534.

+ 75 F iii. Honorade DE LAUGIER.

Douzième génération

68. Louis DE LAUGIER II. Louis a épousé Françoise DE PONTIS, fille de Antoine DE PONTIS et Catherine DE RAFFÉ, le 26 avril 1537 à Digne, Alpes-de-Haute-Provence, France. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 76 M i. Jacques DE LAUGIER.
69. Antoine DE LAUGIER. Antoine a épousé Catherine DE LAINCEL. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 77 M i. Gaspard DE LAUGIER.

78 M ii. Melchior DE LAUGIER. Chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

79 F iii. Françoise DE LAUGIER. Dame en partie de Thoard. Françoise a épousé Melchior D'ARBAUD le 9 avril 1549. Seigneur de Bresque.

80 F iv. Jeanne DE LAUGIER. Jeanne a épousé Antoine DE BERRE, fils de Louis Raymond DE BERRE et Sancette DE GRASSE DE BORMES. Seigneur de Saint-Julien, fils de Louis Raymond de Berre, co-seigneur de Thoard, et de Sancette de Grasse de Bormes. (Quartiers des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, langue de Provence, t. l.fol. 92);

81 F v. Douce DE LAUGIER. Douce a épousé Antoine DE LA MOTTE. Écuyer, seigneur de la Motte du Caire.
72. Pierre DE LAUGIER BEAUCOUSE II. Pierre a épousé Yolande DE PONTEVÈS, fille de Brussan DE PONTEVÈS. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 82 M i. Elzéar DE LAUGIER BEAUCOUSE II.

83 M ii. Jean DE LAUGIER BEAUCOUSE.
73. Pierre DE LAUGIER (Antoine, Honoré, André, Jean, Elzéar, Raymond, Hélène, Mathieu, Guillaume, Pierre, Raymond). Seigneur de Colobrières. Pierre a épousé Catherine DU PUGET. Ils ont eu les enfants suivants:
84 F i. Anne DE LAUGIER. Anne a épousé Claude DE RAYMOND, fils de Scipion DE RAYMOND et Isabelle DE VILLENEUVE VAUCLAUSE, le 30 avril 1589. Seigneur d'Eoux.
75. Honorade DE LAUGIER. Honorade a épousé Louis DE GOMBERT, fils de Jean DE GOMBERT II et Anne D'URRE, le 18 février 1540 à , Alpes-de-Haute-Provence, France.

13. génération

76. Jacques DE LAUGIER. Seigneur de Villars, de la Javie et de Verdaches. Jacques a épousé Lucrèce DE VERDILLON, fille de Jacques DE VERDILLON et Louise DE BAGARIS, le 13 octobre 1582. Jacques et Lucrèce ont eu les enfants suivants:
+ 87 M i. Jean DE LAUGIER II.
77. Gaspard DE LAUGIER. Gaspard a épousé Yolande DE BARRAS. Ils ont eu les enfants suivants:
88 M i. Melchior DE LAUGIER.

89 M ii. Louis DE LAUGIER.

90 F iii. Catherine DE LAUGIER.
82. Elzéar DE LAUGIER BEAUCOUSE II. Elzéar a épousé Valérienne DES FERRES, fille de Pierre DES FERRES et Catherine DE BERRE, le 14 août 1542. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 91 M i. Jean Sébastien DE LAUGIER BEAUCOUSE.

+ 92 M ii. Vincent DE LAUGIER DU PUY est né le 23 octobre 1550.

93 F iii. Marguerite DE LAUGIER BEAUCOUSE.
Marguerite a épousé Charles DE CAMBIS, fils de Nicolas DE CAMBIS et Léonarde DE BARONCELLI, environ 1575.

14. génération

87. Jean DE LAUGIER II. Jean a épousé Jeanne DE ROUX, fille de Honoré DE ROUX et Marguerite DE FOISSART DE SAINT-JEANNET, le 29 juin 1614 à Digne, Alpes-de-Haute-Provence, France. Jeanne est née environ 1598. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 96 M i. Honoré DE LAUGIER Ier.

97 M ii. Louis DE LAUGIER.

98 M iii. Balthazard DE LAUGIER.

99 F iv. Madeleine DE LAUGIER.
Madeleine a épousé César DE BANDOL. Seigneur du Castellar.

100 F v. Catherine DE LAUGIER.

+ 101 F vi. DE LAUGIER.
91. Jean Sébastien DE LAUGIER BEAUCOUSE. Jean a épousé Catherine DE GIRAUD, fille de Jean DE GIRAUD, le 26 septembre 1559. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 102 M i. Louis DE LAUGIER BEAUCOUSE III.
92. Vincent DE LAUGIER DU PUY est né le 23 octobre 1550. Vincent a épousé Françoise LAURENCI, fille de Guillaume LAURENCI et Anne AIMONETI, le 14 janvier 1580. Françoise est née à Apt, Vaucluse, France. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 103 M i. Esprit DE LAUGIER DU PUY.

104 F ii. Françoise DE LAUGIER DU PUY est décédée le 22 novembre 1645 à Goult, Vaucluse, France. Françoise a épousé Annibal DE LA PIERRE. Seigneur de Châteauneuf.

15. génération

96. Honoré DE LAUGIER Ier. Honoré a épousé (1) Isabeau DE PUGET, fille de Hubert DE PUGET et Marguerite DE VILLENEUVE, le 7 septembre 1642. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 116 M i. Hubert DE LAUGIER est né le 3 avril 1645, et est décédé le 16 avril 1681.

117 M ii. Jean-François DE LAUGIER.

118 M iii. Marc-Antoine DE LAUGIER.

119 M iv. Louis-Maxime DE LAUGIER.
Honoré a également épousé (2) Marguerite DE RAFFELIS, fille de Balthazard DE RAFFELIS et Françoise DE VILLENEUVE TOURRETTES, le 17 janvier 1658 à Callian, Var, France. Ils ont eu les enfants suivants:
120 M v. Jean DE LAUGIER.

121 F vi. Marguerite DE LAUGIER.

122 F vii. Claudine DE LAUGIER.
101. DE LAUGIER. DE LAUGIER a épousé D'ALLEMAN. D'ALLEMAN et DE LAUGIER ont eu les enfants suivants:
123 F i. Marguerite D'ALLEMAN.
Marguerite a épousé Louis DE VERDILLON.
102. Louis DE LAUGIER BEAUCOUSE III. Louis a épousé Marguerite DE BARDONENCHE, fille de Gaspard DE BARDONENCHE et Blanche DE BONIFACE DE LA MÔLE, le 20 avril 1596. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 124 M i. Alexandre DE LAUGIER BEAUCOUSE a été baptisé le 1 avril 1600.

125 M ii. Jean-Louis DE LAUGIER BEAUCOUSE. Jean-Louis a épousé Anne DE BARRAS.
103. Esprit DE LAUGIER DU PUY. Esprit a épousé (1) Madelaine DE LA PIERRE. Esprit a également épousé (2) Madelaine DE RIANS, fille de Joseph DE RIANS et Sibylle D'ETIENNE, le 12 février 1626 à Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône, France. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 126 M i. Jean DE LAUGIER DU PUY II.

127 M ii. Marc Antoine DE LAUGIER DU PUY.

128 M iii. Joseph DE LAUGIER DU PUY.

129 F iv. Marie DE LAUGIER DU PUY.

16. génération

116. Hubert DE LAUGIER est né le 3 avril 1645 à Digne, Alpes-de-Haute-Provence, France. Il est décédé le 16 avril 1681. Hubert a épousé Elisabeth DE CASTELLANE, fille de Louis DE CASTELLANE et Renée DE SALLA DE MONTJUSTIN, le 30 novembre 1679. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 142 M i. Honoré DE LAUGIER VILLARS II est né le 7 novembre 1680.
124. Alexandre DE LAUGIER BEAUCOUSE a été baptisé le 1 avril 1600. Alexandre a épousé Lucrèce DE CHAIX le 30 juillet 1629. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 143 M i. Louis DE LAUGIER BEAUCOUSE IV.

144 M ii. Honoré DE LAUGIER BEAUCOUSE.

145 M iii. Nicolas DE LAUGIER BEAUCOUSE.

146 M iv. François DE LAUGIER BEAUCOUSE.

147 F v. DE LAUGIER BEAUCOUSE.
DE LAUGIER BEAUCOUSE a épousé DE BARRAS.

148 F vi. DE LAUGIER BEAUCOUSE.
DE LAUGIER BEAUCOUSE a épousé DE BARRAS.

149 F vii. Catherine DE LAUGIER BEAUCOUSE.
Catherine a épousé DE BASCHI.
126. Jean DE LAUGIER DU PUY II. Jean a épousé Blanche DE RIPERT, fille de Jean DE RIPERT et Anne Suzanne DE BÉLY, le 16 octobre 1655. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 150 M i. Jean Joseph DE LAUGIER DU PUY.

151 M ii. François DE LAUGIER DU PUY.

152 M iii. Marc Antoine DE LAUGIER DU PUY.

+ 153 M iv. Jean Baptiste André DE LAUGIER DE BELLECOURT est né le 25 juin 1670.

154 M v. Dominique DE LAUGIER DU PUY.

155 F vi. Rose Blanche DE LAUGIER DU PUY.
Rose a épousé Joseph Antoine BOYÉRI.

156 F vii. Suzanne DE LAUGIER DU PUY.

17. génération

142. Honoré DE LAUGIER VILLARS II est né le 7 novembre 1680. Honoré a épousé Marie Marguerite PIGAULT, fille de Guillaume PIGAULT, le 2 septembre 1715. Ils ont eu les enfants suivants:
182 M i. Jean François Hippolyte DE LAUGIER VILLARS est né le 11 juin 1717 à Châteauredon, Alpes-de-Haute-Provence, France. Il est décédé le 11 février 1789 à Châteauredon, Alpes-de-Haute-Provence, France.
Jean a épousé Marie Jeanne Elisabeth DE LA CROIX, fille de César Marie DE LA CROIX et Geneviève Elisabeth LÉVY, le 15 juillet 1751.

+ 183 M ii. Louis Antoine DE LAUGIER VILLARS.

184 F iii. Marie Elisabeth DE LAUGIER VILLARS.
Marie a épousé Joseph DE BOERY. Seigneur du Puget de Rostan.
143. Louis DE LAUGIER BEAUCOUSE IV. Louis a épousé Marguerite DE BARRAS, fille de Gaspard DE BARRAS et Marguerite DE SERRE, le 26 octobre 1660 à Thoard, Alpes-de-Haute-Provence, France. Ils ont eu les enfants suivants:
185 M i. Joseph DE LAUGIER BEAUCOUSE.
Joseph a épousé Marie Anne DE PONTIS, fille de Louis DE PONTIS.

+ 186 M ii. Louis François DE LAUGIER BEAUCOUSE.

187 M iii. Pierre DE LAUGIER BEAUCOUSE.

188 M iv. Charles DE LAUGIER BEAUCOUSE.

189 M v. Jean-Louis DE LAUGIER BEAUCOUSE.

190 M vi. Jean-Baptiste DE LAUGIER BEAUCOUSE.

191 M vii. Louis DE LAUGIER BEAUCOUSE. Prieur de Saint-Domède.

192 M viii. François DE LAUGIER BEAUCOUSE. Archidiacre de Digne.
150. Jean Joseph DE LAUGIER DU PUY. Jean a épousé Catherine DE RIPERT, fille de Jean DE RIPERT, le 10 mai 1701 à Apt, Vaucluse, France. Jean et Catherine ont eu les enfants suivants:
193 M i. Pierre François DE LAUGIER DU PUY.

194 F ii. Marthe Françoise DE LAUGIER DU PUY.
Marthe a épousé Jean Etienne DE SAPORTA DE CHÂTEAUNEUF le 9 juin 1724.

195 F iii. Marguerite DE LAUGIER DU PUY.
Marguerite a épousé30 Joseph DE VÉROT le 10 octobre 1751 à Carpentras, Vaucluse, France.

196 F iv. DE LAUGIER DU PUY.
153. Jean Baptiste André DE LAUGIER DE BELLECOURT est né le 25 juin 1670 à Saint-Savournin, Vaucluse, France. Jean a épousé Marguerite Reine RENNEL, fille de Charles Jean RENNEL et Thérèse Françoise DE ROUSSELOT, le 24 mai 1698 à Toul, Meurthe-et-Moselle, France. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 197 M i. Charles DE LAUGIER DE BELLECOURT est né le 12 janvier 1699.

198 M ii. François-de-Paule DE LAUGIER DE BELLECOURT.

18. génération

183. Louis Antoine DE LAUGIER VILLARS. Louis a épousé Marguerite Anne DES MICHELS DE CHAMPORCIN, fille de sgr de la Javie Henry DES MICHELS DE CHAMPORCIN et Thérèse DE BROCHIER, le 10 août 1766 à Digne-les-Bains, Alpes-de-Haute-Provence, France. Marguerite a été baptisée le 30 mars 1736 à Sainte-Madeleine, Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône, France. Elle est décédée37 le 15 avril 1817 à Gagny, Seine-Saint-Denis, France. Louis et Marguerite ont eu les enfants suivants:
+ 216 M i. Henry Louis DE LAUGIER VILLARS est né le 7 février 1768.
186. Louis François DE LAUGIER BEAUCOUSE. Louis a épousé Isabeau DE BERTET, fille de Jean François DE BERTET et Marguerite DE SABRAN BEAUDINAR, le 4 septembre 1709. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 217 M i. Charles Gaspard DE LAUGIER BEAUCOUSE.

218 M ii. Louis Jospeh DE LAUGIER BEAUCOUSE.

219 M iii. Jean François DE LAUGIER BEAUCOUSE.

220 M iv. Jean Paul DE LAUGIER BEAUCOUSE.

221 M v. Gaspard DE LAUGIER BEAUCOUSE.
197. Charles DE LAUGIER DE BELLECOURT est né le 12 janvier 1699 à Nancy, Meurthe-et-Moselle, France. Charles a épousé Marguerite DE BRY D'ARCY, fille de Louis César DE BRY D'ARCY et Marie Charlotte DE MAHUET, le 13 septembre 1721 à Metz, Moselle, France. Ils ont eu les enfants suivants:
222 M i. Louis André DE LAUGIER DE BELLECOURT a été baptisé le 24 février 1736.
Louis a épousé Anne Charlotte DU MÉNIL, fille de Louis DU MÉNIL et Elisabeth Marguerite DE FRESNOY, le 26 août 1768 à Nancy, Meurthe-et-Moselle, France.

223 M ii. Léopold DE LAUGIER DE BELLECOURT.

224 M iii. Louis Gabriel DE LAUGIER DE BELLECOURT.

225 M iv. André Rémi DE LAUGIER DE BELLECOURT.

226 M v. César Lucien DE LAUGIER DE BELLECOURT.

227 F vi. Charlotte Françoise DE LAUGIER DE BELLECOURT.

19. génération

216. Henry Louis DE LAUGIER VILLARS est né le 7 février 1768 à Digne-les-Bains, Alpes-de-Haute-Provence, France. Henry a épousé Marie Madeleine Augustine DE MOREAU DE CHAMPLOIS, fille de Etienne Louis DE MOREAU DE CHAMPLOIS et Marie Louise Claire DE PERRIN DU FIEF. Marie est née le 7 août 1770 à Saint-Domingue. Elle est décédée le 2 avril 1841. Ils ont eu les enfants suivants:
246 M i. Alfred Charles Etienne DE LAUGIER VILLARS.
Alfred a épousé Charlotte Marie Augustine Pétronille DE MESSEY, fille de Eugène Alexandre Auguste DE MESSEY et Henriette Françoise Marie DE BASSOMPIERRE, le 21 mars 1843 à Paris, Seine, France.

247 M ii. Henri Xavier Raoul DE LAUGIER VILLARS.
217. Charles Gaspard DE LAUGIER BEAUCOUSE. Charles a épousé Claire D'ESTELLE D'AREN, fille de André Jean Baptiste D'ESTELLE D'AREN et Madelaine CURRAUD, le 21 octobre 1754. Claire est née le 8 septembre 1734. Ils ont eu les enfants suivants:
248 M i. Joseph Charles DE LAUGIER BEAUCOUSE est né le 21 septembre 1755.

249 F ii. Marie Elisabeth DE LAUGIER BEAUCOUSE. Marie a épousé Pierre Louis Simon DE PINDRAY D'AMBELLE.

250 F iii. Louise Henriette DE LAUGIER BEAUCOUSE.
Louise a épousé Joseph Balthazard DE ROUX DE LARIC le 31 août 1803.

24 août 2007

Champourcin


IMG_0290, première mise en ligne par Gilles Dubois.

22 août 2007

Actualités généalogiques

Pendant mes quelques jours de congés dans le 04 dans la région de Seyne, j'ai failli rater quelques actualités importantes. Mr Leleu, que je remercie, m'a signalé la mise en ligne de nouvelles archives :
  1. Les tables décennales de la Gironde, voir la présentation sur GénéInfos,
  2. Les inventaires en ligne des AD de la Haute-Marne, voir la présentation sur GénéaSofts.
D'autre part, le CGAHP (site en construction) arrive sur geneabank, voir la liste des communes dépouillées. La mise en ligne des autres communes se fera progressivement.

Diaporama du Lautaret

Photos prises le 19 août 2007 au Lautaret, hameau de la commune de Saint-Vincent les Forts.

Pour démarrer le diaporama, cliquez sur la photo ci-dessous. Pour accéder à l'album Picasa, cliquez sur une des photos du diaporama en cours de défilement.

Diaporama de Saint-Pons de Seyne

Quelques photos de Saint-Pons de Seyne et de la route entre Saint-Pons et Saint-Jean Montclar prises le 15 août 2007. A Saint-Pons, nous avons rencontré Raphaël, un correspondant internet qui se reconnaitra, et avons passé un très agréable moment.

Pour démarrer le diaporama, cliquez sur la photo ci-dessous. Pour accéder à l'album Picasa, cliquez sur une des photos du diaporama en cours de défilement.

Diaporama de Saint-Vincent les Forts

Encore un diaporama d'un village dont il est souvent question dans ce blog : Saint-Vincent les Forts dans les Alpes de Haute Provence. Ces photos ont été prises le 9 août 2007 lors d'une randonnées de Saint-Jean Montclar vers Saint-Vincent les Forts.

Pour démarrer le diaporama, cliquez sur la photo ci-dessous. Pour accéder à l'album Picasa, cliquez sur une des photos du diaporama en cours de défilement.

Diaporama Verdaches

Diaporama de quelques photos prises à Verdaches (04) le 13 août 2007 lors d'une randonnée dite des "hameaux de Verdaches".

Pour démarrer le diaporama, cliquez sur la photo ci-dessous. Pour accéder à l'album Picasa, cliquez sur une des photos du diaporama en cours de défilement.

20 août 2007

Descente vers Montclar

Essai d'insertion d'une vidéo chargée sur YouTube. Il s'agit d'une partie du trajet en voiture de St Jean Montclar vers le village de Montclar dans les Alpes de Haute Provence.

05 août 2007

Nouveautés du blog GénéProvence

Mise à jour du site de Jean-Marie Desbois sur les faits divers en Provence :
  • Un déménagement dramatique (Maussane-les-Alpilles, 1849)
  • Tentative de viol (Valserres, 1821)
  • Don de Pierre Tyran (Châteauroux-les-Alpes, 15 juin 1769)
  • Un accident et trois morts (Châteauroux-les-Alpes, 7 juin 1769)
  • Déclaration de grossesse (Châteauroux-les-Alpes, 14 juin 1734)
  • Les moines «escandaleux» (Auriol, 1724)
  • Fondation de messe (Graveson, v. 1630)
L'adresse : http://www.geneprovence.blogspot.com/

Ont collaboré à ce numéro : Marie Thérèse Rostan, Gérard Imbert, Françoise Suzanne et Sébastien Avy.

03 août 2007

La famille de Bovis en Provence

Source : Chaix d'Est-Ange, Gustave (1863-1923), Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f304.item

Dessin de Sébastien Avy publié avec l'aimable autorisation de HeraldiqueGenWeb.

Armes : coupé au 1 d'azur à un chevron d'or accompagné de trois roses d'argent ; au 2 de gueules à un boeuf passant d'argent ou quelquefois d'or (aliàs d'azur à un boeuf passant d'argent, ayant entre les cornes une étoile d'or). Couronne : de Comte. Supports : deux lions. Devise : Devoir quand même.

La famille de Bovis est fort anciennement et fort honorablement connue en Provence sans toutefois qu'on lui connaisse de principe d'anoblissement bien régulier. Borel d'Hauterive en a donné une généalogie dans son Annuaire de la Noblesse de 1862.

Elle descend d'Honoré Bovis dont le fils, Isnard, vint dans les premières années du XVIe siècle de la vallée de Barcelonnette, dans le Haut Dauphiné, s'établir à Entrecasteaux, en Provence. Des auteurs contemporains ont cherché à attribuer à ce personnage une origine très reculée et à le faire descendre d'un seigneur guelfe qui, pour échapper aux persécutions des Gibelins, aurait du quitter Florence et se réfugier dans les Alpes. Nicolas Bovis, fils d'Isnard, fut capitaine de navire, épousa Marguerite Jassaud et vint vers 1550 fixer sa résidence à Lorgues (Var) où sa descendance se perpétua. Il laissa deux fils, Gaspard et Jean-Baptiste, qui furent les auteurs de deux branches actuellement existantes. D'après la généalogie publiée en 1862 par Borel d'Hauterive à l'instigation de la famille de Bovis, Octave Bovis, fils de l'aîné de ces deux frères, aurait, à l'occasion d'un procès, fait reconnaître sa noblesse en 1625 par une sentence du juge royal de Lorgues. Cette sentence, même si elle a été véritablement rendue, ne serait pas suffisante pour prouver la noblesse de la famille Bovis. Celle-ci ne figure point, en effet, au nombre des familles de Provence qui furent maintenues nobles lors des diverses recherches ordonnées par Louis XIV. On trouve au contraire qu'un de ses représentants, François Bovis, renonça à la noblesse en 1677 et paya une amende pour avoir pris indûment la qualification d'écuyer; ce même François Bovis, ayant été poursuivi de nouveau, fut renvoyé de la poursuite le 8 mai 1706 par jugement du premier président Cardin le Bret, attendu que depuis 1677 il n'avait jamais repris la qualité. Esprit Bovis, petit-fils d'Octave, marié le 20 juillet 1683 à Madeleine de Laurens, était commissaire pour Sa Majesté de la ville de Lorgues quand il fit enregistrer à l'Armorial général de 1696 ses armoiries telles que ses descendants les portent encore aujourd'hui. Sept autres personnages du nom de Bovis, tous non nobles, quelques-uns marchands, eurent leurs armes enregistrées d'office au même Armorial (registre de Brignolles). Esprit II Bovis, fils d'Esprit et de Madeleine de Laurens, marié à Marseille le 31 mai 1728 à Françoise de l'Aigle, fut viguier et premier capitaine pour le Roi des ville et viguerie de Lorgues. Il fit le premier précéder son nom de la particule DE et prit les qualifications de noble et d'écuyer bien qu'il n'eût été anobli ni par lettres, ni par charges. Il fut père d'Esprit-Joseph de Bovis, maire de Lorgues, qui épousa le 1er juin 1789 Anne Robert d'Escragnolles, et grand-père d'Esprit de Bovis, maire de Lorgues, sous-préfet de Grasse sous Louis XVIII, chevalier de la Légion d'honneur, qui épousa en 1788 Marie de Catelin et qui continua la descendance.

La famille de Bovis ne figure pas au nombre de celles qui prirent part en 1789 aux assemblées de la noblesse de Provence. Il est juste d'observer qu'il y eut dans cette province de nombreuses abstentions.

La branche cadette de la famille de Bovis, issus de Jean-Baptiste, alla au XVIIIe siècle se fixer à la Guadeloupe. Cette branche n'a jamais été non plus l'objet d'un jugement de maintenue de noblesse. Un de ses représentants fut admis en 1819 dans l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

La famille de Bovis a fourni des officiers distingués, des chevaliers de Saint-Louis, des membres de la Légion d'honneur, etc.

Aucune de ses branches n'est titrée.

Principales alliances : d'Hilaire de Jovyac 1861, de Sampigny, de Bonald 1885, de Reynaud de Fonvert 1886, Beaupin de Beauvallon, Granier de Cassagnac 1894, de Drée, de Catelin 1788, Robert d'Escragnolle 1759, de Bouchaud de Bussy 1892, Payan d'Augéry 1893, de Casal 1861, Dupont de Dinechin 1886, etc.

C'est vraisemblablement à une branche de la famille de Bovis, détachée de la souche à une époque très reculée et demeurée fixée dans la vallée de Barcelonnette, qu'appartenait Honoré Bovis, né en 1748, d'abord notaire royal à Saint-Paul, puis directeur des contributions des Basses-Alpes, qui fut nommé député de ce département au Conseil des Cinq-Cents.

Compléments envoyés par Robert Bérard le 12/01/2011. Merci Mr Bérard.

- BOVIS Marie Louise Antoinette Berthe, née à Grasse 06 le 3/2/1820 épouse le 22/12/1842 ( pas le 20 ) à Marseille LEFEBVRE de la PAQUERIE, enseigne de vaisseau, né à Brest le 20/8/1813 fils de Étienne Jérôme, propriétaire et maire de Plougastel 29 et de BARAZER Marie Rose Joséphine

- BOVIS Henry Étienne Léopold né à Lorgues 83 le 9/6/1824 épouse à Le Teil 07 le 30/4/1861 ( pas le 1/5/1864 ) Gabrielle Mélanie d'HILAIRE de JOVYAC née à Bourg St Andéol 07 le 21/3/1828 fille de Alexandre Balthazard, propriétaire et de Marie Louise Anne Azéline DAUPHIN de VERNA

La famille de Bovet originaire du Dauphiné

Source : Chaix d'Est-Ange, Gustave (1863-1923), Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f301.item

Armes : d'azur à un boeuf passant d'or. Aliàs (d'après le règlement d'armoiries de 1819) : d'azur à un boeuf d'or passant sur une terrasse de sinople.
La famille de Bovet, originaire du Dauphiné, y est fort anciennement connue. Un de ses membres sollicita même sous Louis XV la faveur d'être admis aux honneurs de la Cour. On trouvera dans les manuscrits de Chérin, au mot Bouet, le rapport que le généalogiste des Ordres du Roi, chargé d'examiner cette requête, adressa le 2 juin 1763 au marquis de Béringhen. Ce rapport commence en ces termes : « On ignore l'origine de cette noblesse; elle parait néanmoins ancienne; mais, n'ayant point d'illustration, ni de possession de fiefs considérables, la privation de ces deux avantages ne lui permet pas de prouver son ancienneté. On trouve un Jean de Bovet sergent du Roi en 1333, qualité qui doit avoir été distinguée, puisqu'on la trouve à Guillaume de Roussillon et à Guillaume de Dicy en 1318. Le sceau de ce Jean Bovet au bas d'une quittance représente un boeuf ou taureau. Gaucelin Bovet donna aussi quittance de ses appointements de guerre l'an 1436. Son sceau représente un taureau. Le principal domicile de MM. Bovet a été au lieu de Crémieu, dans l'ancienne baronnie de la Tour du Pin, où noble Jean Bovet, fils d'un Étienne, épousa l'an 1437 Marie de Boenc, Lui ou un autre Jean Bovet est compris au rang des nobles et gentilshommes du Dauphiné dans les révisions qui en furent faites dans les années 1473 et 1484 et la vraisemblance donne lieu de croire qu'il fut le même que Jean Bovet dont le fils, nommé Zacharie, suit. Noble Zacharie Bovet, aussi établi à Crémieu, dans la baronnie de la Tour du Pin, et possédant des biens l'an 1483, rendit des services importants au dauphin Louis, connu depuis sous le titre de roi Louis XI. Ce prince le chargea de négociations l'an 1466 auprès du pape Paul II, comme le prouve une bulle de 1497 du pape Alexandre VI. Ce Zacharie vivait encore l'an 1507. Il laissa de Philippe de Brunel, sa femme, pour fils aîné noble Antoine Bovet, qui suit, et pour fils cadet noble Claude Bovet, auteur d'une branche connue sous la dénomination de seigneurs de la Bretonnière et divisée en deux rameaux dont l'un a suivi le parti des armes et l'autre a pris celui de la robe… ».

Le vicomte Révérend a d'autre part consacré une assez longue notice à la famille de Bovet dans son Annuaire de la Noblesse de 1891. On peut voir dans cette notice que Zacharie Bovet, mentionné plus haut, aurait été fils de Jean et d'Agnès de Vallin, petit-fils de Jean et de Marie de Boenc et arrière-petit-fils d'Etienne Bovet qui épousa Catherine d'Optevaz et qui aurait été lui-même fils de Jean Bovet et de Catherine de Virieu et petit-fils de Jean Bovet, écuyer, et d'Agathe Alleman.

Les deux fils de Zacharie Bovet, Antoine et Claude, furent les auteurs de deux grandes branches.
Antoine de Bovet, auteur de la branche aînée, épousa dans les premières années du XVIe siècle Marguerite de Vallin, fille de Claude et de Claudine de Virieu. Leur fils, Pierre de Bovet, Sgr de la Tour de Moiras en 1580, marié à Gasparde de Rigaud de Rajat, en eut deux fils :
  1. Pierre de Bovet, Sgr de la Tour de Moiras, qui épousa Françoise de Pingon de Prangin ;
  2. Henri de Bovet de Moiras, qui épousa Marguerite de Buffilet.
Ces deux frères furent les auteurs de deux rameaux dont les représentants furent maintenus dans leur noblesse le 20 juillet 1667 par jugement de l'intendant Dugué. Le premier de ces deux rameaux s'éteignit en la personne de François de Bovet, né en 1745, savant égyptologue, évêque de Sisteron en 1789, archevêque de Toulouse en 1817, qui mourut à Paris en 1838. Ce prélat avait eu plusieurs neveux auxquels il survécut et dont l'un, Fabien de Bovet, né le 7 mars 1772, s'était fait accorder en 1789 le certificat de noblesse prescrit pour obtenir le grade de sous-lieutenant. Le second rameau de cette branche s'éteignit avec Charles de Bovet, qui fut admis dans l'Ordre de Malte en 1781, et avec sa soeur, Adélaïde qui mourut dans un âge avancé en 1866 sans avoir contracté d'alliance.

La communauté d'origine de la branche cadette, issue de Claude, a été contestée par plusieurs auteurs et particulièrement par Guy Allard. Cette branche cadette ne tarda pas, en tout cas, à perdre sa noblesse par dérogeance. Elle alla se fixer à Crest et donna à cette ville une longue série de notaires. Antoine Bovet, notaire royal à Crest, épousa le 25 janvier 1550 Suzanne d'Arier, dernière représentante d'une vieille famille dont ses descendants relevèrent le nom. Leur fils, Jean Bovet d'Arier, lieutenant particulier en la sénéchaussée de Crest, décédé en 1617, dut, pour régulariser sa situation nobiliaire, se faire accorder le 16 novembre 1606 des lettres patentes d'anoblissement. Il laissa lui-même deux fils, François, né d'un premier mariage vers 1573, avocat au Parlement de Grenoble, et Jean, né posthume en 1617 d'un troisième mariage, qui furent les auteurs de deux rameaux.

Jacques François Bovier d'Arier, fils de François et chef du premier rameau, fut un jurisconsulte distingué. Il était conseiller du Roi et premier professeur en l'Université de Valence quand il fut maintenu dans sa noblesse le 20 juillet 1667 par jugement de l'intendant Dugué après avoir, malgré l'anoblissement de 1606, prouvé sa filiation depuis Claude Bovet vivant en 1497, Ce rameau, connu dans la suite sous le nom de Bovet de la Bretonnière, donna un conseiller au Parlement de Grenoble et s'éteignit vers le milieu du XVIIIe siècle.

Jean Bovet d'Arier, né à Crest en 1617, auteur du second rameau, aujourd'hui seul existant, obtint le 10 janvier 1665 l'enregistrement au Parlement de Grenoble des lettres de noblesse obtenues par son père en 1609. Il fut probablement le même personnage qu'un noble Jean de Bovet, conseiller du Roi et son maître d'hôtel ordinaire, capitaine au régiment de Navarre, que l'on trouve avoir été maintenu dans sa noblesse en 1667 en même temps que son oncle Jacques François, le professeur en l'Université de Valence mentionné plus haut. Il possédait le domaine de Chosson, auquel il donna le nom de Bovet et que sa descendance conserva jusqu'en 1816. Il avait épousé Marie Chaix et en eut plusieurs fils qui retombèrent dans la bourgeoisie. Ce rameau de la famille Bovet demeura non noble jusqu'à l'époque de la Restauration. Jean-Claude Bovet, sieur du domaine de Bovet, né en 1728, notaire royal à Crest, laissa trois fils :
  1. Jean-Gaspard Bovet, né en 1758, marié en 1781 à Marthe Chaix qui fut l'aïeul des représentants actuels ;
  2. Antoine Bovet, né en 1760, receveur de l'enregistrement, dont le fils mourut sans postérité en 1852 ;
  3. Jean-François Bovet, né en 1762, directeur de l'enregistrement et des domaines, chevalier de la Légion d'honneur. Ce dernier obtint le 17 avril 1819 des lettres patentes d'anoblissement avec règlement d'armoiries après avoir justifié qu'il descendait de Jean Bovet d'Arier, anobli en 1606 ; il fit dès lors, ainsi que ses neveux, précéder son nom de la particule DE ; il ne laissa qu'un fils qui mourut sans postérité. Son neveu, Alexandre Gaspard de Bovet, né en 1787, notaire à Crest, fils de Jean Gaspard et de Marie Chaix, a laissé quatre fils dont le plus jeune, Antoine Gabriel, né à Crest en 1825, a été général de brigade, gouverneur de Belfort et officier de la Légion d'honneur ; il avait eu, en outre, une soeur, Marie Adeline, qui épousa vers 1810 M. Mourier, notaire à Pernes, et dont les enfants ont été connus sous le nom de Mourier de Bovet.
Laurent de Bovet, lieutenant pour le Roi et gouverneur de la ville et du château du Briançon, et Jean-François de Bovet, conseiller du Roi au Parlement du Dauphiné et garde des sceaux, firent enregistrer leur blason à l'Armorial général de 1696.

M. de Bovet prit part en 1789 aux assemblées de la noblesse de l'élection de Vienne. M. de Bovet de Fontbelle fut du nombre des gentilshommes de l'élection de Grenoble qui signèrent le 6 avril 1789 une protestation de la noblesse et du clergé du Dauphiné contre les décisions prises par l'assemblée de Romans.

La famille de Bovet n'a jamais été titrée.

Elle a fourni, en dehors des personnages mentionnés plus haut, un évêque d'Angers en 1545, des officiers, plusieurs professeurs distingués à l'Université de Valence et de nos jours une femme de lettres (Marie-Anne de Bovet, marquise de Boishébert).

Principales alliances : de Vallin, de Boenc, de Rigaud de Rajat, de Clermont-Chaste 1670, de Rostaing 1730, Chaix, Dareste 1813, Bérard de Gouttefrey, de Courpon, des Champs de Boishébert 1901, etc.

Il a existé en Tarentaise une autre famille de Bovet qui s'éteignit au XVe siècle. Cette famille portait pour armes : d'azur à trois bovets d'or rangés en pal.

01 août 2007

A lire sur Gallica

La liste des nouveaux documents publiés en juillet 2207 sur Gallica vient de paraître. Quelques liens en rapport avec la généalogie :
  1. Biographie nouvelle des contemporains ou Dictionnaire historique et raisonné de tous les hommes qui, depuis la Révolution française, ont acquis de la célébrité par leurs actions, leurs écrits, leurs erreurs ou leurs crimes, soit en France, soit dans les pays étrangers; Date d'édition : 1820-1825 ; Voir la liste des volumes.

  2. Catalogue des gentilshommes d'Anjou et pays Saumurois qui ont pris part ou envoyé leur procuration aux assemblées de la noblesse pour l'élection des députés aux États généraux de 1789 / publié d'après les procès-verbaux officiels, par MM. Louis de La Roque et Édouard de Barthélemy. Consulter le document.

  3. Chroniques de Jean Froissart : Liste des volumes.

  4. Dictionnaire historique de tous les ministres depuis la Révolution jusqu'en 1827 ; Gallois, Léonard-Charles-André-Gustave (1789-1851), Consulter le document.

  5. Dictionnaire des familles de Chaix d'Est-Ange, Tome IV, BER-BLO

  6. Documents relatifs à l'histoire du Gévaudan. Comprend : 1re partie : Doléances des états du Gévaudan adressées au roi, 1876 ; 2e partie : Procès-verbaux des délibérations des états du Gévaudan. 1876-1881. 8 vol. ; Délibérations de l'administration départementale de la Lozère et de son directoire de 1790 à 1800, 1882-1884, 4 vol. ; 3e partie : Documents antérieurs à 1790, 1885 ; Documents historiques et inédits sur les guerres de religion en Gévaudan. 1886-1888. 3 vol. ; Documents historiques et inédits sur la peste de 1720-1722 en Gévaudan. Délibérations et actes relatifs. 1889 ; Les Etats particuliers du Gévaudan devant les Etats généraux du Languedoc. Documents antérieurs à 1790, 1891-1893, 4 vol. Auteur : André, Ferdinand. Liste des volumes.

  7. Étude sur la chronologie des sires de Bourbon, Xe-XIIIe siècles par Chazaud, Martial-Alphonse (1827-1880). Consulter le document.

  8. Mémoires, ou Livre de raison d'un bourgeois de Marseille. Guey, Jean-Louis (1654-1727). Consulter le document.

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+