06 janvier 2007

Nobiliaire de Savoie : OP

Source : Annuaire de la noblesse de France 1861
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k365890/f392.item

OncieuxONCIEUX. Plusieurs auteurs disent que la famille d'Oncieux est originaire d'Angleterre. Elle s'est alliée aux Arvillars, aux Blonay, aux Gerbaix de Sonnaz, aux Lescheraine, aux Seyssel d'Aix, aux Viry, et subsiste encore à Chambéry. Un de ses rejetons, officier de marine, a passé au service de France en 1860. Guillaume d'Oncieux, savant jurisconsulte, fut président au sénat de Savoie en 1599. Janus d'Oncieux, seigneur de Cognac, de Douvres, etc., premier président du sénat en 1643, fut chargé de plusieurs messages auprès du cardinal de Richelieu. Joseph Louis d'Oncieux, marquis de Chaffardon, gentilhomme de la chambre du roi Charles-Emmanuel III, épousa 1° Josèphe Péronne d'Oncieux, veuve du marquis de la Chambre, dont il eut Guillaume d'Oncieux de Vandan, marquis de la Batte; 2° Madeleine Millet d'Arvillars, dont est issu Louis-Esther d'Oncieux, marquis de Chaffardon, colonel des dragons du roi de Sardaigne en 1789.
Armes : d'or, à trois chevrons de gueules, l'un sur l'autre.
Dessin : Rodolphe de Maistre.


ORLY. Cette famille, dont la Chesnaye des Bois ne connaissait que les armes, était originaire du comté de Savoie.
Armes : de sable, à l'ours rampant d'or.

PASSIER. Cette famille, distinguée dans l'ordre judiciaire et dans l'état militaire, a produit Antoine Passier, deuxième président du sénat de Savoie, mort en 1615, dont la fille, Françoise de Passier, fut célèbre par sa beauté, son esprit et ses connaissances littéraires. André de Passier, né à Bonneville en 1702, intendant du Faucigny de 1771 à 1776, mourut en 1784. Il a composé plusieurs ouvrages scientifiques. Jean de Passier, chanoine régulier de Siz, embrassa le premier la réforme proposée par saint François de Sales en 1610.
Armes : d'azur, au sautoir d'or, accompagné de deux losanges et de deux étoiles de même.
Dessin : Rodolphe de Maistre.

PERRET D'HAUTEVILLE. Charles Perret d'Hauteville, premier syndic de Rumilly en 1653, y établit le collège des Oratoriens. Sa soeur, Bernardine Perret d'Hauteville, veuve de Pierre Salteur des Motz de la Sale, fonda les chaires de rhétorique et de philosophie dans ce collège. Joseph François Perret, comte d'Hauteville, était conseiller d'Etat et régent de la secrétairerie d'État pour les affaires étrangères à Turin, en 1790.
Armes : d'or à la bande de sable chargée de trois épées d'argent posées en pal la pointe en haut
Dessin : Rodolphe de Maistre.


PILLET-WILL. Michel Frédéric Pillet, né à Montmélian le 26 août 1781, épousa en 1805 la fille de Louis Will, banquier de Lausanne, dont il ajouta le nom au sien. Il s'est distingué par son habileté financière, devint régent de la Banque de France et fut l'un des fondateurs des caisses d'épargne et du chemin de fer de Paris à Orléans. Il a été créé commandeur de la Légion d'honneur en 1843, et a reçu le titre de comte. Hélène Pillet-Will, sa petite-fille, a épousé, le 1er octobre 1860, le fils du marquis de Barthélemy, ancien pair de France.
Armes : Écartelé aux 1 et 4 d'argent à un frêne arraché de sinople au chef d'azur soutenu d'une divise d'or et ch de trois étoiles du champ aux 2 et 3 d'or à une pie de sable au chef d'azur ch d'une étoile d'or (Pillet) Supports un griffon et un lévrier.
Dessin : Rodolphe de Maistre.

PINGON. Famille très ancienne, originaire d'Aix en Provence, qui a produit : Jean de Pingon, secrétaire de la reine de France en 1418 ; Pierre de Pingon, son fils, secrétaire archiviste d'Amédée VIII, duc de Savoie, et auteur de plusieurs histoires manuscrites ; Jean-Michel de Pingon, né à Chambéry en 1451, poète et docteur de l'université de Padoue ; Emmanuel-Philibert de Pingon, baron de Cusy, historiographe, référendaire et vice grand chancelier de Savoie, né à Chambéry en 1525, marié à Philiberte de Brueil ; Charles-Emmanuel de Pingon, leur fils, éditeur de l'Histoire de Turin écrite par son père. La descendance du baron de Cusy s'est éteinte dans la personne de Claudine Philiberte de Pingon, mariée à Louis, comte de Sales-Thorens, frère de saint François de Sales.
Armes : tiercé en fasce, le premier d'azur, le second d'or, le troisième d'azur, chappé d'argent, ou, d'azur à une fasce d'or, flanquée de deux pointes d'argent , appointées vers la fasce. (Voir commentaire de Rodolphe)
Dessin : Rodolphe de Maistre.

POBEL. Cette famille est issue de Catherin Pobel, seigneur d'Ainières, né à Bonneville vers l'an 1500, premier président du sénat de Chambéry en 1559. Claude Pobel, baron de la Pierre, son fils, fut chambellan du duc de Savoie, gouverneur du château de Gex, qu'il défendit avec courage contre les Bernois en 1589 ; Thomas Pobel, frère de Claude, prieur de Ripailles, évêque de Saint-Paul-Trois-Châteaux en 1570. Gui-Balthazar Pobel, marquis de la Pierre, chevalier de l'Annonciade en 1696, se distingua par ses ambassades à la cour de Louis XIV.
Armes : de sinople, à la bande d'or, chargée de trois coquilles de sable. (Guichenon et Paillot).

DU PORT. Après avoir possédé en Savoie des fiefs considérables et avoir exercé les charges de conseiller d'Etat, de juge-mage du duché et de sénateur à Chambéry, cette famille a passé en Provence, où elle existe encore.
Armes : d'azur, à trois pals d'argent, à une fasce du même. (voir aussi l'article sur la famille du Port dans le nobiliaire de Provence).

PORTIER. Cette famille vint d'Irlande avec les Bouttelier, les la Fléchère et les Maréchal, qui suivirent Pierre, comte de Savoie, lorsqu'en 1263 il quitta l'Angleterre pour recueillir la couronne de Savoie. Hugonin de Portier fonda l'hôpital de Rumilly. Claude Lambert Marie de Portier, seigneur de Bellair, gentilhomme de la chambre des ducs de Savoie en 1600, eut trois fils tués au siége de Montmélian. Joseph Augustin de Portier de Bellair, abbé d'Entremonts, et Joseph, son fière, colonel de Genevois, brigadier au service de Sardaigne, vivaient encore en 1792.
Armes : d'argent, à la bande d'azur, accompagnée de deux lions de même, armés et lampassés de gueules.

7 commentaires:

Rodolphe a dit…

Blason Pillet-Will: écartelé aux I et IV d'argent à un frêne arraché de sinople au chef d'azur soutenu d'une divise d'or et chargé de trois étoiles du champ, aux II et III d'or à une pie de sable au chef d'azur chargé d'une étoile d'or (Pillet)

Rodolphe a dit…

pour la blason de Pingon, j'ai deux pointes d'argent appointées vers la fasce

Gilles a dit…

J'ai utilisé le blason "d'azur à une fasce d'or, flanquée de deux pointes d'argent , appointées vers la fasce" que vous avez mis sur HeraldiqueGenWeb. Merci.

Gilles a dit…

Idem pour la famille Pillet-Will.

Rodolphe a dit…

et voici Perret (d'hauteville sur Rumilly): d'or à la bande de sable chargée de trois épées d'argent posées en pal la pointe en haut

Français a dit…

Martine,
Pour le blason de Pingon les deux pointes d'argent appointées vers la fasce ne figurent pas sur le blason de la branche aînée mais sur le blason de la branche cadette

Anonyme a dit…

Paulette a dit...

Merci à Martine de cette information capitale pour les héraldistes.
Toutefois, vous seriez bien aimable de nous indiquer quelle est la branche cadette de cette famille éteinte. (En vous référant au résumé de Gilles ci-dessus).

Merci de votre concours éclairé.