13 janvier 2007

La maison de Lucinge

Source : Annuaire de la noblesse de France 1861
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k365890/f203.item
La maison de Lucinge, dont Guichenon donne la généalogie depuis Jean, seigneur de Lucinge, vivant en 1420, est issue, d'après d'autres historiens, de Guillaume de Lucinge, seigneur d'Arenthon, de Drurilly, de Valon, de Couverté, etc., sénéchal de Faucigny, vers la fin du XIIIe siècle. On ignore quelle était sa mère, mais il avait, dit-on, pour père un cadet des barons souverains de Faucigny, lequel avait emprunté le nom de Lucinge à une seigneurie qui lui était venue par héritage maternel.

La souche s'est divisée en deux branches :

  1. Aymon de Lucinge, fils aîné de Guillaume, épousa Alix d'Alinge, et continua la ligne directe, qui s'éteignit, au siècle dernier, par la mort de Prosper, marquis de Lucinge, comte de Montbrison, lieutenant général des armées du roi de Savoie, marié à Marguerite de Rossillon dont il n'eut que deux filles, la marquise de Gerbais-Compois et la comtesse de Valdisère. (Dict. de Moréri, éd. de 1759.)

  2. François de Lucinge, frère puîné d'Aymon, forma la branche cadette, qui s'établit dans la Bresse et à laquelle appartenait Humbert de Lucinge, seigneur de Châteaublanc, marié le 8 mai 1477 à Claudine Françoise, dame des Alymes, fille et héritière d'Aimé-François, seigneur de Alymes. Cette branche, seule aujourd'hui existante, était représentée en 1820 par Ferdinand, marquis de Lucinge, né en 1789, qui avait relevé, comme la maison Pillot-Chenecey, les noms et armes des ducs de Coligny et Châtillon du chef de son aïeule maternelle (voyez l'Annuaire de 1859, page 259). Le marquis de Lucinge épousa, en 1823, Charlotte, comtesse d'Issoudun, fille du duc de Berry. Cette alliance lui valut plus tard les honneurs du Louvre et la qualification de cousin du roi ; il releva aussi les titres sardes de prince de Lucinge et de Cystria. L'aîné de ses fils s'est marié le 1er août 1859 avec Françoise de Sesmaisons ; le puîné, le 20 janvier 1859, avec Noémi-Guillaume de Chavaudon ; le troisième a épousé, en mai 1860, Amanda de Mailly, fille d'Adrien, comte de Mailly.
Armes : d'argent, à trois bandes de gueules.

1 commentaire:

Perseis a dit…

Un enfant du couple de FAUCIGNY de LUCINGE de SESMAISONS a été signalé par erreur sous le prénom Emmanuel Marie Ponce François dans certaines généalogies, il se nomme en fait Emmerard Marie Ponce François né le 29/01/1866 à Paris-VIIème

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+