31 juillet 2006

A travers les actes de l'état-civil de la ville d'Uzès (UVW)

UZES (DUC D')

1712, 14 juin. Baptême, dans la chapelle du château ducal d'Uzès, de Louis Emmanuel, fils de très haut et très puissant seigneur, Jean-Charles de Crussol, duc d'Uzès, premier duc et pair de France, prince de Soyons, etc., etc., et de puissante dame Marguerite de Bullion, duchesse d'Uzès. La famille de Crussol d'Uzès est originaire du Vivarais. Pons Bastet de Crussol, croisé en 1191, était seigneur du château de Crussol en face de Valence. Un de ses descendants épousa au XVe siècle Symone, seule héritière de la Vicomté d'Uzès. En 1565 Uzès fut érigé en duché, et en 1572 en pairie en faveur d'Antoine de Crussol d'Uzès.

Armoiries : Ecartelé aux 1 et 4 partie fascé d'or et de sinople, qui est de Crussol, et d'or à trois chevrons de sable, qui est de Lévis : aux 2 et 3 : contre-écartelé d'azur à trois étoiles d'or en pal, qui est de Gourdon, et d'or à trois bandes de gueules, qui est de Genomillac. Sur le tout : de gueules à trois bandes d'or qui est d'Uzès.

Devise : Ferro non auro

VALETTE (DE)

1651. Naissance d'Alexandrine, fille de Barthélemy de Valette de Laudun et de Catherine d'Alard. (Reg. de Saint-Étienne). Cette famille fut maintenue dans sa noblesse par jugement souverain du 11 décembre 1669.

VALFONS (DE)

1680, 8 juin. Mariage entre noble Jean Durand de Visenobre, seigneur de Valfons, fils de noble Hercule et de Marie de Blange, et demoiselle Isabeau de Cambis, fille de noble Jean et de Firmine de Cassagne. Il n'y a aucune parenté entre noble Jean Durand, sieur de Valfons et le marquis de Valfons actuellement domicilié à Nîmes dont un des ancêtres, président à mortier au parlement de Metz, devint marquis de la Calmette en 1764. Tout près de la Calmette était le fief de Valfons. Un autre fief du même nom, qui n'a jamais appartenu à cette dernière famille, était situé clans l'arrondissement du Vigan.

VALMALETTE (DE)VALMALETTE (DE)

1844, 9 septembre. Mariage entre Gaston de Valmalette du Coustel, né à Saint-Etienne, vallée Française (Lozère), fils de Joseph, colonel de cavalerie en retraite, chevalier de Saint-Louis, commandeur de la légion d'honneur, et de Gasparde de Teule Descambours, et demoiselle Gabrielle Goirand de Labaume, fille de Charles Goirand de Labaume, conseiller à la cour de Toulouse, chevalier de la Légion d'honneur et de Camille Duclap.

Armoiries : D'azur un chevron d'or accompagné de 3 étoiles d'argent.

Devise : Honor felicem stellam offigit.

VANEL DE L'ISLEROI (DE)

1719, 25 juin. Mariage entre messire Jean-François de Vanel, chevalier, seigneur de l'Isleroi, co-seigneur de la Mothe, lieutenant de nos seigneurs les maréchaux de France au diocèse d'Uzès, habitant Pont-Saint-Esprit, fils de feu messire et de dame de Noizel, et demoiselle Marie de Ville, fille de messire Louis de Ville, conseiller du Roi en sa souveraine cour des comptes, aides et finances de Montpellier, seigneur de Saint-Quentin, et de Jeanne de Cabot. (Reg. de Saint-Étienne). Cette famille fut maintenue dans sa noblesse par jugement du 3 décembre 1695.

VAUX (DE)

1631, 3 septembre. Naissance de Jean, fils de noble Gibert de Vaux, seigneur de Saint-Victor, et de Marguerite de Bourdic. (Reg. protestant)

Armoiries : D'or à l'ours rampant de gueules, colleté d'un baudrier d'argent et soulevant une épée engainée de même. (Reg. protestant)

Devise : Plus fidei et fidelilati quam vitae.

VERDIER DE FLAUX.

1815, 2 juin. Mariage entre Edouard Verdier de Flaux, fils de Pierre et de Justine Allut, et demoiselle Gracieuse de Dampmartin, fille d'Henri, ancien colonel de cavalerie, chevalier de l'Ordre de la Réunion, domicilié à Paris, et de Geneviève Bignon.

VERDIER DE SERVIERS.

1846, 11 décembre. Décès de Guillemine Verdier de Serviers, âgée de 79 ans, veuve de Silvestie de Robernier.

VERGÈSE D'AUBUSSARGUEVERGÈSE D'AUBUSSARGUE (DE)

1705, 5 mai. Naissance de Jeanne, fille de noble Jacques de Vergèse d'Aubussargue, et de Gilette de Roquevère. Cette famille obtint un jugement de maintenue de noblesse le 3 décembre 1668.

Armoiries : D'azur au lévrier d'argent colleté de gueules, accompagné de quatre roses d'argent, 2 et 2. (Reg. de Saint-Julien)




VERGNE DE MONTBAZIN (DE LA)VERGNE DE MONTBAZIN (DE LA)

1835, 16 décembre. Décès de Constance, née à Montbazin (Hérault), fille de Joseph de la Vergne de Montbazin et de dame Rivial.

Armoiries : D'azur à trois cygnes d'argent.

Devise : Esto semper fidelis.

VILLEPERDRIX (DE PLANTIN DE)

1872, 17 juin. Mariage entre Iwan de Plantin de Villeperdrix, fils de Léopold et de Louise de Vibrac ; Et demoiselle Alix de Labruguière, fille d'Iwan de Labruguière, maire d'Uzès, membre du Conseil général du Gard, et de Hildade Montalet. Par jugement d'Uzès du 21 janvier 1875, il est ordonné que le nom de Plantin sera précédé de la particule de.

Armoiries : D'or au chevron de gueules accompagné de trois arbres arrachés de sinople, au chef d'azur chargé d'un lion léopardé d'or, armé et lampassé de gueules.

VILLE (DE)

1733, 22 janvier. Mariage entre noble Bonaventure de Ville, seigneur de Saint-Quentin, fils de noble Louis, conseiller en la cour souveraine des comptes, aides et finances de Montpellier, et de Jeanne de Cabot, et demoiselle Françoise de Baudan, fille de noble Louis et de Marguerite de Roubin de Gravaison. (Reg. de Saint-Étienne)

WURMSER (BARON DE)

1733, 20 janvier. Mariage entre messire Constantin, baron de Wurmser de Vendenheim, capitaine aide-major au régiment d'Alsace, gentilhomme de la Chambre de Son Altesse Sérénissime Monseigneur le duc de Vurtemberg et de Tech, fils de messire Jacques et de Sophie de Valduc de Fréamlhin, au diocèse de Strasbourg, et demoiselle Marguerite d'Arnaud de Valabris, fille de Gaspard d'Arnaud de Valabris, baron de Foncouverte, chevalier de Saint-Louis, et de Marguerite de Barjeton. Le baron de Wurmser appartient à la plus haute aristocratie allemande.

A travers les actes de l'état-civil de la ville d'Uzès (ST)

SAINT ANDRÉ DE BROCHE (DE).

1854, 26 avril. Mariage entre Albert de Broche de Saint-André, né à Alais, fils de Raoul et d'Eugénie Destrem de Saint-Christol, et demoiselle Abauzit, fille d'Alphonse et de Laure Aigoin d'Espradels.

Armoiries : D'azur à un oranger d'or dans une caisse de même, posée sur une terrasse de sable ; au chef cousu de gueules, chargé de trois étoiles d'or.

SAINT VICTOR D'ANDRÉ (DE)

1720, 13 octobre. Mariage entre noble Joseph d'André de Saint-Victor, fils de messire Jean, chevalier, secrétaire du Roi en la grande chancellerie, Maison et Couronne de France, et de Marguerite Lefebvre, et demoiselle Jeanne Cabot, fille de messire Jean, chevalier, président, trésorier de France en la généralité de Montpellier, et d'Anne de la Croix de Candilharque. (Reg. de Saint-Étienne)

SCONIN

1727, 15 décembre. Naissance d'Antoine, fils de Robert Sconin de Saint-Maximin, pensionnaire du Roi, chevalier des ordres royaux et militaires de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare, de Jérusalem, et de Gabrielle de Rafin. (Reg. de Saint-Étienne). Le père Sconin, seigneur de Saint-Maximin, prévôt du chapitre et oncle du poète Racine, était de cette famille.

SEPTIMANIE (DUC DE)

841, 22 mars. Naissance de Bernard de Septimanie, mort en 875. Sa mère, la duchesse Bernard de Septimanie avait été exilée à Uzès par son mari Bernard, duc de Septimanie, l'un des sept fils du fameux duc de Gellone. Elle composa à Uzès, pour son fils, un manuel de morale chrétienne qui est conservé à la Bibliothèque nationale comme un chef-d'oeuvre de la littérature de cette époque. C'est dans ce manuel que se trouve indiquée la date ci-dessus de la naissance de son fils à Uzès.

SIGALON

1788. Naissance de Xavier Sigalon, fameux peintre qui fut chargé par le ministre Thiers de reproduire le Jugement dernier de Michel-Ange, à
Rome. (Reg. de Saint-Étienne)

SOIBERT

1393. Naissance de Guillaume Soibert. Devenu évêque d'Uzès, il accompagna le cardinal de Foix et le roi René aux Saintes Maries, à la translation des reliques de Salomé Marie Jacopé et Marie Cléophas dans une chasse de cyprès.

SUBLEYRAS

1699. Naissance de Subleyras, mort à Rome le 28 mai 1744. (Reg. Saint-Julien). Célèbre peintre, a fait entre autres choses le tableau de la Messe de saint Basile pour la basilique de Saint-Pierre, et le Martyre de saint Pierre dont l'esquisse est au Louvre.

THOLOSE (DE)

1676, 22 juin. Mariage de noble Louis de Tholose, seigneur de Foissac, fils de noble François et de Philippine de Bonhomme, et demoiselle Eve de Ville, fille de Bonaventure de Ville, co-seigneur de Montaren, et de Marie Fabre. (Reg. protestant)

THOMAS DE SAINT-LAURENT (DE)

1777, 3 janvier. Naissance de noble Charles, fils de messire Nicolas de Thomas de Saint-Laurent, chevalier, seigneur de la Bastide d'Engras, de Saint-Lairent, de la Vernède et autres lieux, et de Louise de Labarre de Saint-Alban. (Reg. de Saint-Étienne)

TOURNON (DE)

An XII, 22 Germinal. Décès de Marianne Tournon (de), âgée de 77 ans, veuve de Jacques Tournon (de), belle-mère de Baptistine Carmes de Labruguière.

Armoiries : De France ancien, parti de gueules au lion d'or. Ces armes sont écartelées avec celles de Simiane : d'or semé de tours et de fleurs de lys d'azur.

Devise : Potentia et virtute

Cri de guerre : Au plus dru.

TREGOMAIN AUBERT (DE)

1870, 17 janvier. Mariage entre Arthur de Tregomain, sous-inspecteur des forêts, né à Rennes (Ille-et-Vilaine), fils de Frédéric et de Constance de Vaucontour, et demoiselle Denise Clabanon, petite-fille du docteur Chabanon, chevalier de la Légion d'honneur, maire et député d'Uzès sous l'empire.

Armoiries : D'azur à un housseau éperonné d'argent, chargé d'un croissant de gueules.

TRINQUELAGUE DIONSTRINQUELAGUE DIONS (BARON DE)

An XIII, 14 pluviôse. Naissance de Jean-Charles Trinquelague. Il obtint par jugement de Nîmes en date du 13 décembre 1854 que son nom soit précédé de la particule nobiliaire. Le 11 janvier 1830, le titre de baron héréditaire fut accordé à Charles François de Trinquelague Dions, prernier président de la cour de Montpellier, officier de la légion d'honneur.

Armoiries : D'or à 3 fasces ondées d'azur au chef d'hermines.

A travers les actes de l'état-civil de la ville d'Uzès (PR)

PARLIER DU MAZEL (DE)

1863, 28 août. Mariage entre Alphonse du Mazel, contrôleur au chemin de fer de l'Ouest, né à Malezon (Lozère), fils de Théophile et d'Aurélie de Barre, et Mélanie Ferrand de Missol, fille de Saint-Ange, avocat à Uzès, et de Léontine Batte.

PARSEVAL (DE)

1865, 26 juin. Mariage entre Henri de Parseval, né à Marseille, fils d'Abel, chevalier de la légion d'honneur, et d'Octavie du Chène, et demoiselle Mathilde d'Amoreux, fille d'Eugène et de Pulchérie Chalmeton.

Résidence : Château des Taillers, près Uzès (Gard).

PEROTAT (DE)PEROTAT (DE)

1659, 18 janvier. Naissance de Daniel de Perotat et de Rose de Boileau (Reg. protestant).

Armoiries : D'azur à trois griffons d'or, 2 et 1. Cette famille, par lettres patentes du 25 mai 1670, a été maintenue dans sa noblesse.

POUILLI (DE)

1786, 25 avril. Mariage de messire Louis de Pouilli, chevalier, capitaine au régiment de Vexin, habitant Nîmes, fils de feu messire Albert, chevalier, et d'Antoinette de Lacour, et Victoire de Barthélemy, fille de Jean et d'Anne d'Espeuille, veuve de Jacques de Castel. (Reg. de Saint-Julien)


RAFIN (DE)

An XIII, 9 germinal. Décès de Rodolphe Rafin (de Rafin), ex-conseiller au parlement de Toulouse, né le 26 août 1727 à Uzès, fils d'Henri et de Magdeleine de Malortigues. Son frère était colonel du régiment d'Angoumois, et sa soeur religieuse à Uzès.

REYNAUD (DE)

1720, 18 juin. Mariage entre noble Antoine de Reynaud, capitaine au régiment de Beaujolais, fils de noble Simon et d'Elie de Jesson, et demoiselle Henriette Sconin, fille de noble Antoine Sconin d'Argenvillers, écuyer, seigneur de Saint-Maximin, commissaire provincial des guerres de la généralité de Paris, et de Catherine de Valette. (Reg. de Saint-Étienne)

Armoiries : De sable au dextrochère brassardé d'or, armé d'un cimeterre d'argent, quartier des barons in militaires.

Un descendant de cette famille est devenu général de brigade et baron de l'empire.

RIPPERT D'ALAUSIER (Marquis DE)

1881, 21 janvier. Naissance de Jean, fils de Louis, marquis de Rippert d'Alausier, inspecteur des forêts à Uzès, et d'Elisabeth de Surville.

Armoiries : D'azur à la fleur de lys d'or et à la fasce de gueules, brochante sur le tout, chargée à dextre d'un croissant d'argent contourné et à senestre d'un soleil d'or.

Résidence actuelle : Château de Saint-Roman, près Bédarides (Vaucluse)

ROCHE (DE)

1903, 17 avril. Naissance d'Henri, fils de noble Daniel de Roche et de Thérèse de Segla de Ribaute. (Reg. de Saint-Étienne)

Armoiries : D'azur à la bande d'or chargée d'un lion de sable armé et lampassé de gueules, et accompagnée de deux rochers d'argent, l'un en chef, l'autre en pointe.

ROCHETTEROCHETTE (Comte DE LA)

1847, 28 octobre. Décès de Louis-Joseph du Fay, comte de la Rochette, ancien officier de cavalerie, chevalier de Saint-Louis, âgé de 74 ans, né à Manglien, canton de Vic (Puy-de-Dôme), époux d'Eulalie d'Arnaud de Vallabris. Son fils Arthur, comte de la Rochette, avait épousé Caroline de Saint-Vincent-Brassac, dont il eut deux filles, Blanche, mariée au baron de Leusse, et Louise, mariée à son cousin, le vicomte de la Rochette d'Auger.

Armoiries : D'azur à la bande d'or chargée de deux étoiles d'argent.

Devise : Deo et honore.

Le château d'Auger est en Auvergne, près Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme).

ROSSEL DE FONTARÈCHESROSSEL DE FONTARÈCHES (BARON DE)

1783, 30 décembre. Mariage entre messire Gilles de Rossel, chevalier, baron de Fontarèches, seigneur de Cabrières, fils de messire Gabriel et de Jeanne d'Albenas, et demoiselle Pierrette d'Entraigues du Pin, fille de noble Louis d'Entraigues du Pin et d'Olympe de Brueys d'Aigaliers.

Armoiries : D'argent à la bande de gueules accompagnée de deux quintefeuilles de même.

Le titre de baron a été accordé à cette famille en mai 1664. (Reg. de Saint-Étienne)

ROUBIN (DE)

1667, 29 septembre. Naissance de Catherine, fille de noble Jacques de Roubin et de Jeanne de Plantier. (Reg. de Saint-Étienne). Résidence actuelle: Villeneuve-lès-Avignon.

ROUVIERE (DE)

1840, 26 octobre. Décès de Raymond de Rouvière, âgé de 72 ans, époux d'Olympe de Trinquetague, fils de Pierre et de Louise d'Allard.

ROUX (DE)

1846, 9 juin. Mariage entre Hilarion de Roux, né à Tarascon, fils d'Edouard et de Colombe de Mablan, et demoiselle Ernestine de Maiffredy de Robernier, fille de Joseph, ancien officier, chevalier de Saint-Louis et de la Légion d'honneur, et de Coralie d'Amoreux.

Armoiries : D'azur à deux triangles d'argent mouvants des flancs et appointés en coeur.

ROUX

1840, 3 février. Naissance d'Adrien Roux poète. Son talent s'est révélé dans Etincelle en 1863, et dans Rimes de province en 1893.

ROURE DE BEAUVOIR (DU)

1706, 16 mai. Mariage entre messire Jacques, seigneur de Pazanan, fils de feu messire Hercule du Roure de Beauvoir et de Jeanne de Mirman, de la ville de Barjac, et demoiselle Louise de Rouvière, fille de messire Christophe, juge mage, lieutenant général civil et criminel en la cour du sénéchal d'Uzès, et de Louise de Mazaudier. La terre du Roure, située en Gévaudan, était une des sept baronnies de Tour qui entraient aux Etats généraux du Languedoc.

Armoiries : D'azur au chêne d'or, englanté de même, à trois racines et quatre branches en sautoir.

Devise A virtute robur.

ROYBET

1840, 12 avril. Naissance de Léon-Ferdinand Roybet. Peintre contemporain; a obtenu en 1893 le premier prix de peinture Paris avec ses Propos galants.

A travers les actes de l'état-civil de la ville d'Uzès (MO)

MAIFFREDY DE ROBERNIER

1833, 28 septembre. Mariage entre Bruno Maiffredy de Robernier, capitaine au 35e régiment d'infanterie de ligne, fils de Silvestre et de Guillemine Verdier de Serviers, et demoiselle Cécile d'Entraigues, fille de Charles, chevalier de Saint-Louis, et de Judith Chauderlot de Laclos.

MANZETTA (DE)

1719, 1er octobre. Mariage entre messire Jean de Manzetta, capitaine au régiment royal de Roussillon-Infanterie, chevalier de Saint-Louis, né à Casal en Lombardie, servant depuis 31 ans le roi de France, fils de messire César et de Marguerite de Marsanon, et demoiselle Lucrèce de Fardou, fille de Jean de F. viguier en la cour temporelle d'Uzès, et de Marie de Guiraudi. (Reg. de Saint-Étienne)

MAZZELIN (DE)

1741, 10 décembre. Mariage entre messire François de Mazzelin, capitaine d'infanterie au régiment de Monaco, fils de messire Jean-Claude, chevalier de Saint-Louis, colonel d'infanterie, brigadier des armées du Roi, et d'Henriette de Foix de la ville de Saluces en France, et demoiselle Jeanne de Larnac, fille de noble François, chevalier de Saint-Louis, capitaine au régiment de Bourbonnais, et de dame de Teissier. (Reg. de Saint-Étienne)

MERCIER DE GRIGNY

Né à Uzès, où il mourut de la peste en 1570, Elève de Vatable, il lui succéda en 1546 dans la chaire d'hébreu au Collège de France.

MERLE (DE)

1548. Naissance de Mathieu Merle, célèbre capitaine gouverneur du Gévaudan durant les guerres de religion, qui obtint le titre de gentilhomme ordinaire du roi de Navarre. (Reg.protestant). La Maison de Merle a fait plusieurs branches dont une seule subsiste. Les deux premières branches se sont éteintes au commencement du XVIe siècle, l'une dans La maison de Molette de Morangies, l'autre dans celle de Banne de Casteljau. La branche établie en Vivarais au château de Dions (Ardèche) sous le nom de Merle de la Gorce a été maintenue dans sa noblesse par jugement de M. de Lamoignon, du 10 janvier 1618.

Armoiries : De gueules à l'épée d'argent posée en pal, la pointe en haut, ayant la garde et la poignée d'or coupé d'un échiqueté d'argent et de sable. (Reg. protestant)

MERMIER (DE).

1717, 6 avril. Mariage entre Hector de Mermier, chevalier de Saint-Louis, capitaine dans le régiment Royal Vaisseaux, fils d'André, docteur ès droits, et de Catherine du Lac. (Reg. de Saint-Étienne)

MIRMANT (DE)MIRMANT (DE)

1702, 4 janvier. Mariage entre François de Mirmant, seigneur de Latour, fils de noble Charles et de Claire de Massane, et demoiselle Jeanne de Lacroix, fille de noble Gaspard, seigneur de Collias,
Gaujac, etc., et de Jeanne de Piolenc. (Reg. de Saint-Julien.). Cette famille a obtenu un jugement de maintenue de noblesse à la date du 5 janvier 1669.

Armoiries : D'or au lion de gueules, au chef d'azur chargé de 2 étoiles d'or.

Résidence: Château de Saint-Georges d'Orques, par Montpellier.

MONTADE (DE)

1821, 8 janvier. Décès de Magdeleine de Guyon Reissac de Montade, âgée de 70 ans, fille d'Etienne et d'Elisabeth de Laval.

MONTEL (DE)MONTEL (DE).

1680, 6 décembre. .Décès de Firmin de Cassagne, dame de Montel. (Reg. protestant)

Armoiries : D'azur au griffon d'argent armé et lampassé de gueules (Reg. protestant)

En 1633, Jean de Montel, seigneur de la Maison forte de Vilette en Dauphiné, rendit hommage à la maréchale d'Ornano « par un baiser de paix et amour, comme se fait entre nobles ».

MONTRAVEL TARDY (Vicomte DE)

1896, 27 septembre. Mariage entre Emmanuel, vicomte de Tardy de Montravel, lieutenant au 19e régiment d'artillerie, né à Joyeuse (Ardèche), fils de Louis et d'Amélie du Ribert, et demoiselle Amélie d'Amoreux, fille de Louis et d'Eugénie Correnson.

Armoiries : Ecartelé, aux 1 et 4, contr'écartelé d'or et d'azur (Montravel) ; aux 2 et 3, d'argent à 3 cyprès arrachés de sinople, rangés en pal, au chef de gueules chargé de 3 besants d'or (Tardy).

Cette famille, originaire de l'Ardèche,a prouvé sa noblesse devant M de Saint-Priest le 18 février 1786.

OLIVE DU LAURENT (DE L')

1667, 29 décembre. Décès d'Anne de Croy, âgée de 80 ans, femme de noble François du Laurent de l'Olive.

Armoiries : De gueules à deux rameaux d'olivier d'or, et au pied deux colombes d'argent

Résidence actuelle : Château d'Esperri, par Auterive (Haute-Garonne).

OLLIER DE MARICHARD

1815,13 juin. Mariage entre messire François Ollier de Marichard, chevalier de l'Empire, né Vallon (Ardèche), fils de Jean et de Marie Buliod, et demoiselle Aime Verdier de Flaux, fille de René et de Justine Allut.

ORTEL DE L'ESPIGARIE (D')

1789, 20 avril. Mariage de François d'Ortel de l'Espigarie, chevalier, officier de cavalerie, fils de Pierre et de Magdeleine Bérenger de Caladon, habitants d'Uzès, et demoiselle Angélique de la Forestie, fille de noble Patrice, baron de la Forestie, de Lille (Comté Venaissin), et d'Angélique de la Tour du Pin Gouvernet.

A travers les actes de l'état-civil de la ville d'Uzès (L)

LAC (DU)

1759, 26 février. Mariage entre noble Jean-Pierre du Lac, capitaine au régiment de la Marine, fils de noble Michel et de Jeanne Lenoir, et Marie Louise de Larnac, fille de noble chevalier Pierre, président trésorier, grand voyer de France de la généralité de Montpellier, intendant des gabelles en Languedoc et seigneur de Blausac, et de Jeanne de Trinquelague. (Rég. de Saint-Étienne)

LAFARE (DE)

1688, 11 mars. Naissance de Françoise de Lafare fille de noble Christophe et de Françoise de Fontcouverte, d'Alais. (Reg. protestant)

Armoiries : D'azur à 3 flambeaux d'or allumés de gueules, posés en pal.

Devise : Lux nostris hostibus ignis.

La Maison de Lafare a pris son nom d'une seigneurie que possédait avant 1179 Bérenger de la Fare, chevalier, premier auteur connu de cette maison. Sa généalogie a été dressée par Charles d'Hozier depuis 1169. Cette maison a été admise aux honneurs de la Cour en 1731.

LAGOY (Marquis DE)

1844, 28 octobre. Mariage entre Fernand de Mayran de Lagoy, fils de Xavier de M., marquis de Lagoy, et de Claire de Castellane, et demoiselle Gabrielle de Dampmartin, fille de Tancrède, vicomte de Dampmartin, chevalier de la légion d'honneur, et de Clémentine Palisse de Mérignargues.

Armoiries : Palé et contre-palé de cinq pièces d'argent et d'azur, à la fasce d'or, brochante sur le tout.

LANTIANY (DE)

1842, 20 avril. Mariage entre François de Lantiany, né à Carpentras, fils de Henri, chevalier de Saint-Louis et de Victoire Morard, et demoiselle Herminie de Dampmartin, fille de Tancrède, vicomte de Dampmartin, chevalier de la légion d'honneur, et de Clémentine Palisse de Mérignargues.

LARNAC (DE)

1766, 22 août. Mariage de noble Joseph de Larnac, fils de Pierre, trésorier de France en la généralité de Montpellier et de Jeanne Trinquelague, et demoiselle Constance de Froment, fille de messire Gabriel de Froment, chevalier,seigneur de Vaquiéres et de Constance de Lavergne de Montbazin, domiciliée à Bezouce près Nîmes. (Reg. de Saint-Étienne)

LATOUR DU PIN-GOUVERNET (DE)

1737, 12 septembre. Mariage de messire Jean de Latour du Pin Gouvernet, fils de messire Alexandre, baron de Verfeuil, et de Jeanne de Sembuc et demoiselle Claudine de Rozier, fille d'Antoine, docteur ès droits, viguier de robe longue de la temporalité d'Uzès, ancien capitaine d'infanterie, ancien commandant de la bourgeoisie d'Uzès, ancien président pour Sa Majesté des assiettes d'Uzès, et de Marie de Larnac. (Reg. de Saint-Étienne)

Armoiries : Ecartelé, aux 1 et 4 d'azur à la tour d'argent crénelée à 5 pièces, maçonnée, ouverte et ajourée de sable, surmontée de trois casques d'argent : aux 2 et 3, d'or au dauphin vif d'azur.

LAUDUN (DE)

1575. Naissance de Pierre de Laudun, mort de la peste au château d'Aigaliers près Uzès. Neveu de Robert de Laudun, aumônier du Roi, il se livra avec succès à la poésie. On a de lui deux tragédies Le martyre de saint Sébastien, et Horace. (Reg. de Saint-Étienne). Cette famille a été maintenue dans sa noblesse par jugement souverain du 26 novembre 1668.

Armoiries : D'azur au sautoir d'or, et un lambel de gueules en chef.

LAVÈRE (DE)

1647, 25 septembre. Naissance de Rose de Lavère, fille de noble Pierre, seigneur de la Boissière et d'Anne de Langlade. (Reg. de Saint-Étienne)

LEBRET DE BOISSY

1707, 15 février. Mariage entre Guillaume Lebret de Boissy, capitaine de cavalerie au régiment mestre de camp général, de la ville de Paris, paroisse Saint-Eustache, fils de noble messire Etienne, conseiller secrétaire du Roi, Maison, Couronne de France et de ses finances de l'ancien collège, et de Catherine Ruelle, et demoiselle Firmine de Rozier, fille d'Antoine, commandant la bourgeoise milice de la ville d'Uzès, docteur ès droits, juge en la cour temporelle dudit Uzès, président pour le Roi aux assiettes et assemblée du diocèse, et de dame Marie de Larnac. (Reg. de Saint-Étienne)

LESTRADE ROCPLANT (DE)

An VI, 24 pluviôse. Décès de Delphine Rocplant, dite Lestrade (de Lestrade), épouse de François Armand (d'Arnaud) dit Valarris (de Valarris).

LEUSSE (Comte DE)

1871, 19 janvier. Mariage entre Alexis de Leusse, né à Colombier, arrondissement de Vienne (Isère), fils d'Hippolyte, comte de Leusse, et d'Emmanuelle de Leusse, et demoiselle Blanche de la Rochette, fille d'Arthur, comte de la Rochette, et de Caroline de Saint-Vincent. Cette famille est d'origine italienne. Son vrai nom était Luccio qui signifie brochet.

Armoiries: De gueules à deux brochets adossés d'or, accompagnés de trois croix de Malle au pied fiché d'argent.

Devise : Onor in terra, lo Spirito in cielo.

A travers les actes de l'état-civil de la ville d'Uzès (GJ)

GALIER (DE)

1817, 31 décembre. Mariage d'Auguste de Galier, fils de messire Antoine, écuyer, ancien officier de dragons, chevalier de Saint-Louis, et de Madeleine de Save et demoiselle Philippine de Carmes de La Bruguière, fille de messire Jean Baptiste, ancien capitaine d'infanterie, chevalier de Saint-Louis, et de Delphine de Tournon-Simiane.

GIDE.

1832, 15 mai. Naissance de Paul Gide, devenu professeur à la faculté de droit de Paris, fils de Tancrède, président du tribunal d'Uzès décédé à Paris le 28 octobre 1880.

1846, 30 juin. Naissance de son frère Charles Gide, professeur à la faculté de droit de Montpellier, dissertateur distingué dans les questions économiques, sociales et ouvrières.

GOIRAND (DE).

1829, 26 janvier. Mariage entre Jules de Goirand, lieutenant au 19e régiment d'infanterie, fils de feu Jacques, colonel d'artillerie, chevalier de Saint-Louis et de la Légion d'honneur, et de Marguerite Durand.
Et demoiselle Honorine d'Albiousse, fille de Jules, décoré du lys, et d'Alexandrine Graffand de Laval.

GOIRAND DE LABAUME

1761, 16 mai. Naissance de Maurice Goirand de Labaume, fils de Joseph, seigneur de Labaume et co-seigneur du mandement d'Aigaliers, et de Françoise Larnac. (Reg. de Saint-Étienne). Ses deux petits-fils Gaston et Charles sont devenus l'un premier président de la cour impériale de Nîmes, l'autre de celle de Montpellier et tous les deux commandeurs de la Légion d'honneur. Actuellement cette famille est représentée par M. Maurice Goirand de Labaume, président honoraire du tribunal d'Uzès, et son frère Charles, ancien juge à Nîmes, révoqué lors du décret suspendant l'inamovibilité.

GONDI (DE)

1863, 25 septembre. Mariage de Charles de Gondi, né à Florence (Royaume d'Italie), fils du marquis de Gondi, domicilié à Florence, et de Magdeleine della Stoffa, et demoiselle Marie de Carmes de Labruguière, fille de Jean et de Virginie de Grolée Viriville.

GONDIN (DE)GONDIN (DE).

1659, 11 mai. Naissance de Scipion de Gondin, fils de noble Philippe de G. et d'Anne de Fonfrède.

Armoiries : D'argent à un chevron de sable accompagné de trois gantelets de même. (Reg. protestant)

GROSSETÈTE (DE)

1705, 19 mai. Mariage entre noble François de Grossetète, capitaine au régiment de Charolais, fils de noble Jacques et de Madeleine de Lalaine en Champagne, et demoiselle Catherine de Laurent de l'Olive, fille de François et de Claire Reboul. (Reg. de Saint-Julien.)

GUEYDON (DE)

1718, 14 octobre. Naissance de Jean de Gueydon, fils de noble Henri, capitaine au régiment d'Orléans infanterie et de Gabrielle de Larnac. (Reg. de Saint-Julien.)

GUIBERT DE LA ROSTIDE (DE)

1821, 26 mars. Mariage entre le comte Hyppolite de Guibert de la Rostide, né à Beaucaire, chevalier de la Légion d'honneur et lieutenant de cavalerie, fils d'Augustin, marquis de Guibert de la Rostide, et Marie Thérèse Durrois, de Ledignan.

Armoiries : D'azur au gui de chêne fleuri d'or, accompagné de trois étoiles d'or. 2 en chef et 1 en pointe.

JANAS (DE)

1661, 15 juin. Décès de David de Janas, seigneur du Montaren. (Reg. protestant). Son grand-père fut délégué avec son cousin Abauzit pour aller à Nîmes offrir es hommages de la ville d'Uzès au roi François Ier, à qui ils furent présentés par le comte de Crussol.

JAUSSAUD (DE)

1580, 20 mars. Naissance de Louis de Jaussaud, mort le 15 juillet 1655. Poète, il donna une traduction de Thucydide qui fut imprimée à Leyde en 1600.

JESSON (DE)

1671, 1er avril. Décès de Catherine de Jesson, soeur de M. Me Jean, docteur et avocat. (Reg. protestant)

JOHANEN (DE)

1618, 15 juin. Naissance de Vincent de Johanen, fils de Paul, docteur et avocat. (Reg. protestant.)

30 juillet 2006

A travers les actes de l'état-civil de la ville d'Uzès (DEF)

DODUN DES PERRIÈRES

1852, 22 juillet. Naissance de Marie Dodun des Perrières, fille de Jacques, receveur particulier des finances, et de Mathilde Rouillé.

DOMEC (DE)DOMEC (DE)

1872, 10 juin. Mariage entre Albert de Doméc, membre du conseil général des Basses-Pyrénées, né à Mézagnès (Ile de Porto-Rico), et demoiselle Mathilde de Roux, fille d'Hilarion et d'Ernestine de Robernier.

Armoiries : Losangé d'or et d'azur au pal d'argent.
Résidence : Château de Beihuis à Morlanne (Basses-Pyrénées).

DOZE

1827, 18 décembre. Naissance de Melchior Doze, fils de Lambert, vérificateur des poids et mesures, et d'Antoinette Mercier. Melchior Doze s'est fait une spécialité de la peinture religieuse. La cathédrale de Nîmes possède de lui des toiles d'une réelle valeur.

ENTRAIGUES (D')ENTRAIGUES (D')

1756, 26 septembre. Mariage entre messire Louis d'Entraigues, fils de messire François, seigneur du Pin ,et de Charlotte d'Hozier, et demoiselle Henriette de Brueys d'Aigaliers, fille de messire Gabriel, baron d'Aigaliers, et de feu Gabrielle de la Rouvière. (Reg. Saint-Étienne.)

Armoiries : De gueules à une tour maçonnée d'argent.

Maison originaire du Vivarais dont la noblesse fut reconnue par jugement de M. de Lamoignon le 1er février 1699. Le général d'Entraigues, qui commande actuellement une brigade d'infanterie à Marseille, descend de cette famille.

ESPÉRANDIEU (D')ESPÉRANDIEU (D')

1651, 4 juillet. Naissance d'Antoine d'Espérandieu, fils de Louis, docteur en droits, et d'Eve de Boyer. (Reg. protestant.). La famille d'Espérandieu fut maintenue dans sa noblesse par ordonnance de M. de Besons du 4 janvier 1671.

Armoiries : Ecartelé aux 1 et 4, d'argent au lion de gueules; aux 2 et 3, d'azur à la bande d'or.

ESPINASSOUS DELPUECH (D')

1844, 10 septembre. Mariage entre Jules Delpuech d'Espinassous, juge suppléant au tribunal d'Orange, né à Nîmes, fils d'Adolphe et de Virginie Meynier, et demoiselle Herminie Serre, fille de Louis et de Louise Verdier de Serviers.

FERRAND DE MISSOL

1848, 10 août. Décès d'Amélie Ferrand de Missol, fille de Saint Ange, avocat, et de Marie Balle.

FOISSAC DE LA ROUVIÈRE (DE)

1807,29 octobre. Décès de François de Foissac de la Rouvière, âgé de 92 ans, né à Uzès.

FOLCHER DE MONTAREN

1711, 24 février. Décès de Jean Philippe, fils de noble Folcher, seigneur de Montaren, et de Catherine de Galli de Gaujac. (Reg. de Saint-Étienne)

FOLCHERY (DE)

An V. 11 brumaire. Décès de Guillaume Folchery dit du Nysan, ancien officier. (Reg. de Saint-Étienne.)

FRANSURE (DE)

1768, 13 septembre. Décès de dame Delphine de Fabri de Gayaux, veuve de messire Claude de Fransure, chevalier de Saint-Louis, ancien capitaine de grenadiers au régiment de Rouergue. (Reg. de Saint-Étienne.)

A travers les actes de l'état-civil de la ville d'Uzès (C)

CABIRON (DE)

An V, 24 ventôse. Mariage d'Auguste Decabiron (de Cabiron), fils de Simon et de Marguerite Daleyrac (d'Aleyrac, de Saint-Etienne, vallée française (Lozère), et Marguerite Dulac (du Lac, fille de Jean-Pierre et de Louise Larnac (de Larnac).

Armoiries : D'or au pin de sinople fruité du champ, au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'argent.

Devise : Virtus et honor.

Résidence : Saint-Hippolyte (Gard).

CABOT DE COLLORGUES

1750, 10 février. Mariage entre messire Jean Roch de Cabot, chevalier, seigneur de Collorgues, Avedon et autres places, président trésorier, grand voyer de France, intendant des gabelles de Languedoc, fils de messire Jean et d'Anne de Lacroix, et demoiselle Jeanne Sconin de Saint-Maximin, fille de feu messire Jean Robert, chevalier des ordres militaires et hospitaliers de Notre-Dame de Montcarmel et de Saint-Lazare de Jérusalem, et de Gabrielle de Rafin. Son fils Jean-Antoine fut substitué aux biens, nom et armes de Jean de Dampmartin, conseiller à la cour des aides de Montpellier, et épousa Jeanne de Venant d'Yverny. (Reg. de Saint-Etienne)

CABOT DE DAMPMARTIN

1755, 30 juin. Naissance d'Henri de Dampmartin, fils de messire Jean-Antoine, capitaine d'infanterie dans le régiment de Limousin, et de dame Elisabeth de Venant d'Iverny.

Parrain : Très haut et très puissant seigneur Alexandre de Montmorency, prince de Robecq, grand d'Espagne de première classe, premier baron chrétien, brigadier des armées du Roi, colonel du régiment de Limousin, comte d'Estaire, marquis de Morbecq, comte de Bouschoven et d'Empire, baron de la Forest-sur-Seine, etc., qui a nommé pour son procureur messire d'Avremont, brigadier des armées du Roi, lieutenant-colonel du régiment d'infanterie de Brissac.

La marraine Jeanne-Marie de Torcq, marquise de Sainte-Croix et d'Yverny, absente, et à sa place Gabrielle de Saint-Maximin de Collorgues; qui ont signé avec très haut et puissant seigneur monseigneur de Cossé, comte de Brissac, colonel du régiment de son nom.

Armoiries: D'azur à trois chabots d'or, et les Dampmartin : D'azur à trois bandes d'argent accompagnées de deux étoiles d'or en chef à la bordure dentelée de même.

La seule descendante de la famille de Dampmartin est la princesse François de Broglie.

CAMBIAIRE (DE)

1840, 13 juillet. Mariage entre Amédée de Cambiaire major au 2e régiment de cuirassiers, né à Vabres (Aveyron), fils d'Alexandre de C., baron Desplat, conseiller à la cour royale de Toulouse, et de Félicité d'Alaigrin, et demoiselle Eugénie de Cabiron, fille d'Amédée, baron de Cabiron, et de Marie Ricard de Villaret domiciliée à Uzès. La baronne de Cambiaire qui vient de mourir avait été nommée marquise par le Pape Léon XIII.

Armoiries: D'azur semé de fleurs de lys et de molettes d'or, au lion couronné et lampassé de même, brochant sur le tout.

CARMES DE LA BRUGUIÈRE (DE)

1787, 24 Juillet. Naissance de Célestin de Carmes de Labruguière fils, de messire Jean Baptiste, chevalier de Saint-Louis, ancien capitaine d'infanterie, pensionnaire du Roi, et de Delphine de Tournon Simiane. (Reg. de Saint-Julien.)

Armoiries : D'azur à la tour d'argent sommée d'une colombe de même, tenant en son bec un rameau d'olivier de sinople.

CARNAS (DE)

1779, 26 janvier. Mariage entre noble François de Rethan, seigneur de Carnas, fils de noble Jean de Nîmes, et demoiselle Jeanne Trinquelague, fille de Jean, avocat en parlement, et d'Elisabeth Bruguière. (Reg. de Saint-Etienne.)

CASTILLE (BARON DE)

1813, 17 février. Naissance de Blanche de Castille, fille de Joseph chevalier de Froment Fromentès, baron de Castille, baron de l'Empire avec, majorat de l'Ordre impérial de la Réunion, maire d'Argillers, lieutenant de louveterie du Gard, ancien lieutenant-colonel d'infanterie, ancien chevalier de Saint-Louis, et demoiselle Herminie. pr.incesse de Rohan-Rochefort, fille de Gaspard de Rohan-Rochefort, domicilié Rochefort, 6e arrondissement de Seine-et-Oise. Par jugement du tribunal d'Uzès en date du 19 août 1819, le baron de Castille a été autorisé à ajouter son nom de Froment celui de Fromentès.

Armoiries : D'azur à trois épis d'or.

CHAMBON

1737, 21 février. Mariage d'Henri Chambon, avocat en parlement, viguier et juge de la prévôté et chapitre d'Uzès, et de Marie de Bourdeau, d'Uzès, et demoiselle Gabrielle de Moreau de Champlois de Malauzet, fille de noble Jean-Baptiste, chevalier de Saint-Louis, capitaine de grenadiers au régiment de Forets et de Marthe de Brueys de la Tours. (Reg. de Saint-Julien.)

CHAMPETIER DE RIBES

1783, 18 novembre. Mariage entre Pierre Paul, seigneur de Ribes, avocat en parlement, fils de Jacques Champetier, seigneur de Galmier et de Thérèse Bourdic, et Rosalie Goirand de Labaume, fille de Jean-Pierre, co-seigneur du mandement d'Aigaliers et seigneur direct de Servezane, et de Françoise Larnac.

Armoiries : D'azur au chevron d'or, accompagné en chef de deux tours d'argent maçonnées et ajourées de sable. (Reg. de Saint-Etienne.)

CHAMPLOIS (DE)

1715, 14 août. Mariage entre noble Jean-Baptiste Moreau de Champlois, seigneur de Malaval, capitaine dans le régiment de Forets, fils de noble Jean-Baptiste et de Denize Lalemand habitant Champlois diocèse d'Autun, et Marguerite de Brueys de la Tour, fille de noble Pierre de Brueys et de Marguerite de Fardon (Reg. de Saint-Étienne.)

CHANTRE (LE) DE POUGNADORESSE.

1779, 6 janvier. Décès de Delphine d'Estival, veuve de messire Joachim Le Chantre, seigneur de Pougnadoresse. (Reg. de Saint-Étienne.)

Armoiries : D'azur au chevron d'argent accompagné en pointe d'un lion passant, au chef de même chargé de trois nèfles de sable. (Reg. de Saint-Etienne.)

CHAPELIER

1701, 23 août. Mariage de Jean Michel Chapelier, fils de Jean, seigneur de Montaren, et de Suzanne du Lac, d'Uzès, et demoiselle Louise Buliot, fille de Louis et de Marguerite de Folcher. (Reg. de Saint-Étienne.)

CHARAIS (DE)

1764, 15 décembre. Mariage entre messire François de Charais, seigneur de Gaujac et autres lieux, officier au régiment de Languedoc, fils de messire Antoine, seigneur de Serverette, et de Marianne de Latour Saint-Vidal, habitant leur château de Serverette au diocèse de Mende, et demoiselle Mélanie de Ville, fille de feu messire Bonaventure, seigneur de Saint-Quentin, et de Françoise de Baudan. (Reg. de Saint-Étienne.)

CHARRAS

1618. Naissance de Moïse Charras, fameux médecin qui fut appelé à donner des soins au roi d'Espagne Charles II. Il mourut à Paris le 17 janvier 1698. (Reg. protestant.)

COLET

1814. Naissance d'Hyppolite Colet, musicographe et compositeur. On a de lui la Panharmonie musicale (1840). Il mourut en 1851.

COMBIER (DU)

1769, 17 mars. Naissance d'Henri du Combier, fils de messire Henri, seigneur de Privadière, ancien capitaine au régiment de Monseigneur le Dauphin infanterie, et d'Anne de Rowière. (Reg. de Saint-Etienne)

CROIX DE MAIRARGUES (DE LA)

1732. Mariage de noble Henri de la Croix de Mairargues, capitaine au régiment de Thessé, fils de noble Gaspard, seigneur de Gaujac, et de Jeanne de Piolenc ; et Anne Blisson, fille de Mre Blisson, docteur ès droit, et de Marie de Lavondès. (Reg. de Saint-Etienne.)

CROY (DE)

1680, 17 juillet. Mariage entre noble Jean de Croy, docteur et avocat, fils d'autre Jean, ministre protestant, né à Uzès en 1580, et de Catherine de Pujolas. Ce ministre protestant est l'auteur d'un ouvrage intitulé : L'harmonie et les convenances de l'église romaine avec le paganisme, le judaïsme et les anciennes hérésies. (Reg. de Saint-Julien.)

CUNY (DE)

1685, 17 mars. Naissance de Dominique de Cuny, fils de noble Michel et de Marie de la Croix. (Reg. de Saint-Julien.)

29 juillet 2006

A travers les actes de l'état-civil de la ville d'Uzès (B)

BANNE MARQUIS D'AVEJAN (DE)

1741, septembre. Mariage de noble Louis de Banne, chevalier de Saint-Louis, fils de noble Jacques et de Françoise de Saint-Gervais, et Marie-Anne de Barri, fille de Jean et de Gabrielle de Blisson. (Reg. de Saint-Julien). La branche aînée de cette maison s'est éteinte en 1787. Elle avait reçu des lettres patentes de marquisat en 1736, et le titre de marquis est passé à Pierre de Banne, qui était en même temps baron des états du Languedoc. (Voir certificat d'Hozier du 6 août 1788).

Armoiries : D'azur à la demi ramure de cerf d'or.

BARAGNON

1730, 7 juillet. Baptême de Jean-Charles Baragnon, fils de M. Me Jean B., procureur fiscal et patrimonial de la duché pairie d'Uzès, et de Suzanne Rey. Parrain : très haut et très puissant seigneur Jean-Charles de Crussol premier duc et pair de France. Marraine : Jeanne-Françoise du Baudan. (Reg. de Saint-Julien). Numa Baragnon, député d'Uzès, puis sénateur inamovible, descendait de cette famille.

BARJETON (DE)

1734, 7 décembre. Mariage entre noble Jacques de Barjeton, seigneur de Massargue, fils de feu noble Mathieu et de Rachel de Reynaud, et demoiselle Marie-Thérèse de la Tour du Pin Gouvernet, fille d'Alexandre, baron de Verfeuil, et de Jeanne de Sambre. (Reg. de Saint-Etienne). Cette famille avait la seigneurie de Valabris, qui passa à la famille d'Arnaud par le mariage, le 16 juin 1752, de Marguerite de Barjeton de Valabris avec Gaspard d'Arnaud. Elle fut maintenue dans sa noblesse par jugement de M. de Lamoignon du 16 octobre 1637.

BARNAVAL (DE)

1707, 4 octobre. Mariage de noble François de Barnaval, capitaine dans la brigade irlandaise de Lée, fils de feu noble François et de feu dame Marie de Parquin, domicilié à Dublin (Irlande), et damoiselle Françoise de Roubin de Gravaison, fille de feu noble Jacques, sieur de Gravaison,et de feu Jeanne de Plantier. (Bey. de Saint Etienne.)

BARRAL (DE)BARRAL (DE)

1748, 10 septembre. Mariage de messire Charles-Antoine de Barral, capitaine au régiment d'infanterie de Bourbonnais, fils de Louis, conseiller du Roi, auditeur ordinaire de la Chambre des Comptes à Paris, et d'Elisabeth de Lauteuil, et demoiselle Anne Françoise de la Tour du Pin Gouvernet, fille d'Alexandre, baron de Verfeuil et de Catherine de Rossel. (Reg.de Saint-Julien.). Cette famille, originaire du Vigan (Gard), a été maintenue dans sa noblesse en 1769.

Armoiries : De gueules au loup passant d'or, au chef cousu d'azur chargé d'un croissant d'argent entre deux étoiles d'or.

BASTIDE (DE)

1661, 4 mai. Naissance de Jeanne de Bastide, fille de Jean, conseiller du Roi et viguier d'Uzès, et de Claude de Roche. (Reg. de Saint-Etienne). Un descendant de cette famille, Fernand de Bastide, qui a épousé Mlle Madier de Lamartine, habite Pont-Saint-Esprit (Gard).

BAUDAN (DE)

1699, 1er février. Mariage de noble Louis de Baudan, de la ville de Nîmes, fils de noble Maurice et de Françoise de la Nève, et damoiselle Marguerite de Roubin de Gravaison, fille de noble Jacques et de Jeanne de Plantier.

Armoiries : Palé d'argent et de sable, écartelé, d'azur à un cerf rampant d'argent sommé de six cornichons d'or, au chef cousu de gueules chargé d'un croissant d'argent (Reg. de Saint-Etienne)

BOILEAU (DE)

1648, 24 juillet. Naissance de Jacques de Boileau, fils de Me Jean, docteur ès droits, et de Catherine de Boyer. (Reg. protestant). Un de ses ancêtres avait acheté la seigneurie de Castelnau. Un jugement du 10 décembre 1668 maintint cette famille dans sa noblesse.

Armoiries : D'azur au château d'or trois tourillons de même, maçonné de sable, au croissant d'or en pointe. Devise : De tout mon coeur.

BOISSI (DE)

1707, 14 février. Mariage de noble Jean-Baptiste Lébre, seigneur de Boissi, capitaine de cavalerie, maître de camp général de la ville de Paris, paroisse Saint-Eustache, fils de feu messire Etienne, écuyer, conseiller secrétaire du Roi, Maison et Couronne de France, et de Catherine Ruel, et demoiselle Firmine de Rozier, fille d'Antoine, commandant la milice bourgeoise de la ville d'Uzès, docteur ès droits et juge en la cour temporelle de la dite ville, président pour le Roi aux assiettes et assemblées du diocèse, et de dame Marie de Larnac. (Reg. de Saint-Laurent)

BORNIER (DE)

1714, 13 janvier. Mariage de noble Gabriel de Bornier, ancien capitaine au régiment de Piémont, fils de feu noble Philippe, conseiller du Roi, lieutenant particuher honoraire en la cour du sénéchal de Montpellier, et de feu Diane de Rossel d'Aubarne, habitante de Montpellier, et demoiselle Marguerite de Brueys, fille de noble Pierre, seigneur de la Tour, et de feu Marguerite de Fardan d'Uzès. (Reg. de Saint-Etienne). L'auteur de la Fille de Roland, membre de l'Académie Française récemment décédé, descendait de cette famille, qui a obtenu par lettres patentes du mois d'août 1646 la vicomté d'Hérer. (Armorial de Languedoc. t. 1, p. 93.)

Armoiries : D'azur à la borne d'argent, sur une terrasse de sable, accostée de deux épis dor, au chef cousu de gueules, chargé d'un soleil accosté de deux étoiles de même.

BOUCARUT

1825, 2 juillet. Naissance d'Alcide Boucarut, capitaine de frégate, officier de la légion d'honneur, mort à Toulon en juillet 1873.

BOURNET (DE)

1820, 7 novembre. Décès de Jacques de Bournet, âgé de 83 ans, curé de la paroisse de Saint-Théodorit d'Uzès, natif des Vans (Ardèche), fils de Barthélemy et de Marie des Gluets.

Armoiries : Coupé d'azur et de gueules à la fasce d'argent accompagnée en pointe d'un coq d'argent chantant sur un mont de même, et au franc canton chargé de trois étoiles et accosté d'un croissant à senestre, le tout d'argent.

BOUTONNET (DE)

1784, 21 septembre. Mariage d'entre messire Bernard de Boutonnet, chevalier conseiller du Roi en tous ses conseils, président en la cour souveraine des comptes, aides et finances du Languedoc, fils de messire Bernard, seigneur de Boutonnet, et de Jeanne Gros, habitant Montpellier, et demoiselle Anne de Larnac, fille de Messire Joseph, co-seigneur de Blausac, chevalier, président trésorier de France à Montpellier, et de Constance de Froment. (Reg. de Saint-Etienne)

BOUVIER (LE)

1890. Mariage d'Auguste Le Bouvier, commandant chef d'état major de la 3e division d'infanterie à Avignon, né à Marennes (Charente-Inférieure), fils d'Augustin et de Zéide Baillet, et demoiselle Fernande Perdrix, née à Uzès, fille d'A. Perdrix, industriel, et de Caroline Chabert.

BRETTES (DE)

1809, 3 août. Mariage entre Jean-Baptiste de Brettes, né à Peyrethac, arrondissement de Limoges (Haute-Vienne), fils de Joseph, ancien officier de cavalerie, et de Louise de la Celle, et demoiselle Pauline Bruneau d'Ornac de Verfeuil, née à Nîmes, domiciliée à Uzès, fille de Charles, ancien officier du régiment de Navarre infanterie, et de Thérèse de Niel. La maison de Brettes, originaire du comté de Narbonne, a fait ses preuves de noblesse pour l'Ordre de Malte en 1631. Résidence actuelle : Château du Puy-d'Ajot par Thénon (Dordogne).

BROCHE (DE)

1793, 7 mars. Naissance de Nancy de Brettes, fille de noble Louis, seigneur de Cruvier et de Marie Delgar.

Armoiries : D'azur à un oranger d'or dans une caisse de même, posé sur une terrasse de sable, au chef cousu de gueules chargé de trois étoiles d'argent.

BRUEYS (DE)BRUEYS (DE)

1753, 11 février. Naissance de Paul de Brueys d'Aigaliers, fils de Gabriel, baron d'Aigaliers, et de Marie de Vivet de Servesan. (Reg. de Saint-Julien). Paul de Brueys, vice-amiral, se couvrit de gloire, quoique vaincu, au combat naval d'Aboukir.

Armoiries : D'or au lion de gueules armé et lampassé de même à la bande d'azur.




BRUNEAU D'ORNAC (DE)BRUNEAU D'ORNAC (DE)

1736, 17 avril. Mariage entre messire Henri de Bruneau d'Ornac, fils de messire Pierre, ancien colonel d'infanterie, et de Marguerite d'Azémard de Monfalcon, et demoiselle Marie de Grossetète, fille de messire François, chevalier de Saint-Louis, colonel d'infanterie, et de Catherine de Laurent de l'Olive, d'Uzès. (Reg. de Saint-Etienne). Cette famille est originaire de Bagnols (Gard), où un de ses membres était colonel d'infanterie et régent de Bagnols pour le comte prince de Conti.

Armoiries : D'azur au lion d'or armé et lampassé de gueules, au chef cousu de gueules chargé de trois étoiles d'or.

BRUNIER

1572, 22 décembre. Naissance d'Abel Brunier, mort le 14 juillet 1665. Il descendait de Jacques, chancelier du dernier Dauphin en Viennois. (Reg. protestant). Il fut médecin des enfants du roi Henri IV, et Richelieu fit de lui le premier médecin de Gaston d'Orléans. Il est question de Brunier, qui était protestant, dans les passages suivants de Scarron :

Son Altesse peu de temps but,
Car dessus ses jambes il chut.
Une très douloureuse goutte,
Mais où nul vivant ne vit goutte,
Fut-ce Brunier, son médecin,
N'en déplaise à Jean Calvin.
C'est grand dommage que cet homme
Ne croie pas au pape de Rome,
Car à tout le monde il est cher,
Quoiqu'en Carême mangeant chair.

A travers les actes de l'état-civil de la ville d'Uzès (A)

Annuaire du Conseil Héraldique de France, 1901.
BnF/Gallica : A travers les actes de l'état-civil de la ville d'Uzès
Auteur : L. d'Albiousse

A TRAVERS LES ACTES DE L'ETAT-CIVIL DE LA VILLE D'UZÈS

Uzès était avant la Révolution une ville féodale et épiscopale. Successivement seigneurie, baronnie, vicomté, première duché-pairie de France, elle fut aussi durant de longs siècles et jusqu'à la Révolution siège d'évêché.

Autour de ces deux personnages, le duc et l'évêque, beaucoup de familles aristocratiques vinrent se grouper. J'en ai fait le relevé à travers les actes de l'état-civil en y joignant quelques familles distinguées dans les arts ou les sciences.

J'aurais pu procéder par ordre chronologique, mais il m'a paru plus intéressant de désigner les familles par ordre alphabétique. Pour abréger mon travail je n'ai reproduit pour chacune d'elles qu'un seul acte de l'état-civil, le plus ancien ou le plus honorable. J'y ai ajouté, autant que je l'ai pu, les armoiries et les titres de noblesse.

Peu de petites villes offrent dans leur sein un pareil souvenir de gloire et d'honneur, qui mérite bien d'être recueilli dans la Revue des Questions Héraldiques.

L. D'ALBIOUSSE.

ABAUZIT

1679, 11 novembre. -- Naissance de Firmin Abauzit, mort à Genève le 20 mars 1707. Fameux philosophe, il était devenu bibliothécaire de Genève. Sa famille descendait d'un médecin arabe établi à Toulouse au IXe siècle. Un Abauzit, consul de la ville d'Uzès, fut délégué pour aller offrir les hommages de la ville au roi François I qui était de passage à Nîmes. Il fut présenté au Roi par le comte de Crussol. MM. Henri Abauzit, ancien maire d'Uzès, et Ludovic Abauzit, actuellement juge au Tribunal de Nîmes, appartiennent à cette famille. (Reg. protestant).

ALBIOUSSE (D')

1761, 2 février. -- Mariage de Mr Me Antoine d'Albiousse, avocat en parlement, capitaine châtelain fils de Louis, capitaine châtelain,et de demoiselle Louise de Folcher, fille de Jean de Folcher, seigneur de Fontainebleau, et de Louise Goirand de Labaume. (Reg. de Saint-Julien.). Ce titre de capitaine châtelain qui, transmis de père en fils donnait droit à l'anoblissement (Voir Notice, de Galier. page 3) est mentionné dans un jugement en rectification d'acte de l'état civil du tribunal d'Uzès en date du 20 décembre 1859 qui maintient Lionel d'Albiousse, juge suppléant à ce tribunal, en possession de la particule nobiliaire. Son frère Numa d'Albiousse, lieutenant colonel des Zouaves Pontificaux, a été nommé parle Pape Léon XIII comte romain héréditaire.

Armoiries : D'azur au boeuf passant d'or, au chef cousu de gueules à trois étoiles d'argent.

ALBON (D')

1750, 25 janvier. -- Mariage entre noble Alexandre d'Albon, fils de noble Alexandre, co-seigneur de Montaren, et de Catherine de Baudam, de Nîmes, et demoiselle Jeanne de Vergèse d'Aubussargues. (Reg. de Saint-Etienne.). Très ancienne famille noble d'Uzès. Actuellement le marquis d'Albon habite le château de Pont-Charra (Rhône).

Armoiries : De sable à la croix d'or.

ALMÉRAS (D')

1675, 1er octobre. -- Mariage entre Jacques d'Alméras, seigneur de Praden, fils d'Antoine et de Marie Lepetit, et demoiselle Catherine de Saint-Martin, de la ville de Nîmes, fille de Mr. Me Simon de Saint-Martin et de Jacquette Jouffret. (Reg. de Saint-Julien.). En 1718 Guillaume d'Alméras était commissaire du roi en la Cour des Comptes, Aides et Finances de Montpellier.

Armoiries : D'azur au lion d'or lampassé et onglé de gueules, au chef d'or chargé de trois palmiers de sinople rangés en face.

ALLUT

1743, 1er août. -- Naissance d'Antoine Allut, mort en 1794. Avocat, il fut député à l'Assemblée Législative. Revenu dans son pays, on le considéra comme fédéraliste. Il fut traduit devant le tribunal révolutionnaire, condamné à mort et exécuté.

AMOREUX (D')

1834, 13 mai. -- Mariage d'Albin d'Amoreux, fils de Jules Saint-Félix d'A., chevalier de la Légion d'honneur, ancien sous-préfet, et d'Antoinette Lefèvre, et Honorine d'Albiousse, fille de Jules d'Albiousse, chevalier du Lys, et d'Alexandrine Graffand de Laval. Albin d'Amoreux est devenu sous-intendant militaire, officier de la Légion d'honneur. Son frère, littérateur distingué, était connu sous le nom de Jules de Saint-Félix. Son grand-père était conseiller maître des comptes, aides et finances de Montpellier, et assista à l'assemblée de la Noblesse d'Uzès pour l'élection des députés aux Etats Généraux de 1789.

Armoiries : De gueules au coeur d'or et au croissant d'argent en pointe, au chef cousu d'azur deux flèches posées en sautoir accostées de deux étoiles d'azur.

Dessin de Sébastien Avy publié avec l'aimable autorisation de HeraldiqueGenWeb.


ANGLAS (D')

1826, 13 août. -- Décès de Louis Suzanne d'An- glas, ancien colonel d'infanterie, chevalier de Saint- Louis, né à Marsillarguès (Hérault), domicilié à Uzès, époux de Charlotte d'Avejan. La famille d'Anglas, qui a obtenu le 20 décembre 1668 un jugement de maintenue de noblesse, n'est plus représentée que par M. Louis d'Anglas de Malherbe, à Beaucaire.

Armoiries : D'or à trois bandes de gueules, au chef d'or chargé d'un lion naissant de sable, avec une devise d'argent chargée de trois trèfles de sable.

ANOUL (D')

1649, 7 octobre. -- Naissance d'Antoine d'Anoul, fils de M. Me Jean, conseiller du Roi, docteur ès droits, juge à la cour royale d'Uzès, et de Marie de Fonfrède.

ARBAUD (D')

1811, 13 décembre. -- Décès de Françoise d'Arbaud, née à Blausac près Uzès, veuve de Pierre de Banne d'Avéjan.

ARNAUD DE VALABRIS (D')

1755, 17 février. -- Baptême de François Gaspard d'Arnaud de Valabris, fils de noble Gaspard chevalier de Saint-Louis, capitaine au régiment de Forez, et de Marguerite de Bargeton, dame de Valabris. (Reg. de Saint-Etienne.). Gaspard d'Arnaud de Valabris devint colonel du 14e régiment de dragons et épousa en 1788 Gabrielle de Rocplant de l'Estrade. Son père avait été maintenu dans sa noblesse par arrêt de la cour de Montpellier du 2 juin 1755. (Archives du comte de la Rochette.). Sa fille Eulalie épousa en novembre 1817 le comte de la Rochette, chevalier de Saint-Louis, chef d'escadron à l'armée du Prince de Condé dans le régiment de Rohan cavalerie. (Reg. de Saint-Etienne.)

AUTUN (D')

1708, 12 octobre. -- Baptême de Jean-Baptiste d'Autun, fils d'Antoine, conseiller du roi, et de Catherine de Valette. (Reg. de Saint-Etienne.)

Armoiries : D'azur au coeur d'argent percé de deux flèches de même en sautoir.

27 juillet 2006

La famille de Ricard

De Ricard. D'or, au griffon de gueules ; au chef d'azur chargé d'une fleur de lys du champ.DE RICARD, famille ancienne de Provence, où elle réside encore de nos jours, divisée en deux branches l'aînée à Toulon, d'où cette famille est originaire, et la seconde à Aix, où elle a donné des conseillers au parlement et des officiers de mer et de terre. Nous allons en rapporter la filiation, dressée sur les titres originaux qui nous ont été mis sous les yeux, après avoir cité quelques personnages de cette maison dont la jonction n'est pas certaine.

Jean Ricard, chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, en 1364, commandeur d'Aix, portait pour armes, suivant l'histoire de cet ordre, par l'abbé de Vertot, tome 7, page 75, d'or, au griffon de gueules, armes que portent encore de nos jours les descendants de cette maison. Ils ont depuis ajouta un chef d'azur, chargé d'une fleur de lys d'or, par concession du roi Louis XIV de l'an 1651 registrée au parlement d'Aix.

Raimond Ricard, chevalier du même ordre en 1467, devint grand prieur de Saint-Gilles.

Guillaume, en 1475, fut grand commandeur.

Raimond ou Raimondet Ricard, en 1541, fut aussi grand prieur de Saint-Gilles.

On ne peut établir, d'après les titres, la filiation suivie de cette famille, qu'à commencer à :
  1. Jacques RICARD, nommé dans le contrat de mariage de Charles, son fils, qui suit.

  2. Charles RICARD, co-seigneur de Néaules, épousa par contrat du dernier février 1524, reçu par maître Aubert, notaire de Toulon, noble Madelaine de Paris, fille de feu noble Antoine de Paris, et de noble Nicolas de Gombert. Isabeau Thomas, veuve de Pierre Robiou, lui fit cession, par acte du 29 septembre 1545, de 750 florins à prendre sur la seigneurie de Néaules. Il paraît encore dans divers contrats d'obligations en sa faveur, des années 1547, 1549, 1550 et 1555. Ses enfants furent :
    1. Pons, qui suit ;
    2. Jean, vivant le 30 avril 1567,
    3. Honore, vivant le 30 avril 1567.

  3. Pons DE RICARD, co-seigneur de Néaules, fut mis en possession, par son père, de cette co-seigneurie, par acte du 19 septembre 1572. Il fut pourvu de la charge de conseiller de la ville de Toulon, par provisions du 23 juillet 1605, et fut reçu le 5 août suivant, dans l'exercice de cette charge. Il épousa Gasparde le Noble, et fit son testament le 18 mai 1616, reçu par Angles, notaire royal, par lequel il fait son légataire noble Antoine de Ricard, son fils aîné. Ses enfants furent :
    1. Antoine, dont l'article suit ;
    2. Jules, seigneur de Joyeusegarde, conseiller de grand'chambre au parlement d'Aix. Il laissa entre autres enfants, de Louise de Piolenc, fille d'Honoré de Piolenc, seigneur de Beauvoisin, conseiller au parlement d'Aix, et de N de Bernier:
      1. Joseph Paul, marquis de Ricard et de Dregançon, conseiller de grand'chambre au parlement d'Aix ;
      2. Sextius Ange de Ricard, bailli, grand'croix de l'ordre de Malte, baron de la Ville-Dieu, en Languedoc ;
      3. Pierre de Ricard, premier président de la chambre des enquêtes au parlement d'Aix, cru père de :
        1. Louis Hercule, reçu chevalier de Malte de minorité en 1707, en faveur de qui les terres de Vacquières, de Joyeusegarde et de Sainte-Foi, furent érigées en marquisat, sous le nom de Ricard, par lettres du mois de juin 1718, enregistrées au mois de juin 1730 ;
        2. Jean Baptiste Dominique, reçu chevalier de Malte de minorité en 1710 ;
      4. Dominique, chevalier non profès du même ordre, qui fut reçu en 1696, et mourut à Paris le 12 décembre 1734 ;
    3. Félix de Ricard, reçu chevalier de Malte de minorité en 1639.

  4. Antoine de RICARD, écuyer, épousa, par contrat reçu par Cavelli , notaire à Toulon, demoiselle Anne Crac, de la même ville, et fit son testament devant Bremond, notaire, le 7 janvier 1655, dans lequel il fait des legs à Jean-Baptiste, son fils, qui suit, et institue son héritier André de Ricard , son petit-fils. Ses enfants furent :
    1. Jean-Baptiste, dont l'article suit
    2. François,
    3. Pierre,
    4. Augustin,

  5. Jean Baptiste DE RICARD, écuyer, épousa, par contrat du 11 février 1633, damoiselle Eléonore de Colonia, et fit son testament le 7 mai 1666, reçu par Rostant, notaire, par lequel il institue son héritier noble André de Ricard, son fils, dont l'article suit.

  6. André DE RICARD, écuyer, conseiller et procureur du Roi au siége de l'amirauté de Toulon , épousa demoiselle Madelaine de Fournier, et fit son testament, reçu par Jacques Ganteaume, notaire à Toulon , le 11 février 1696, dans lequel il nomme :
    1. Joseph de Ricard ;
    2. François-Joseph de Ricard ;
    3. Charles-Antoine, dont l'article suit ;
    4. Marie ;
    5. Anne ;
    6. Rose.

    Marie, Anne et Rose, religieuses professes au monastère de Sainte Ursule en 1696.

  7. Charles-Antoine DE RICARD, écuyer, conseiller avocat et procureur du Roi au siége de l'amirauté de Toulon, épousa Marie Claire de Mascaron, et testa le 12 mai 1749, devant maître Hugues, notaire à Toulon. Il eut pour fils :
    1. Laurent Charles, écuyer, né le 8 février 1755, vivant à Toulon en 1816 ;
    2. Jean Louis, dont l'article suit.

  8. Jean Louis DE RICARD, écuyer, né le 31 mai 1757, vivant à Toulon, commissaire de la marine royale de première classe, a épousé, par contrat du 13 février 1787, demoiselle Thérèse Amable Guey, dont est issu :

  9. Joseph Barthélemi Honoré Louis Amable DE RICARD, né à Cette; le 17 novembre 1787, vivant en 1816, capitaine au régiment des chasseurs des Alpes, cavalerie.
De cette famille étaient Jules Vincent de Ricard, reçu chevalier de Malte en 1696, baron de Gourgy, conseiller au parlement de Dijon, et ensuite second président de la cour des aides de Paris ; Jean Ferdinand de Ricard, bailli, grand'croix de Malte, commandeur de Châlons en Champagne, et de Pontaubert en Bourgogne; et Jean Etienne de Ricard, commandeur de la Romagne, qui avait té en sa jeunesse, enseigne d'une. galère de France, puis lieutenant d'une galère de Malte, commandée par son frère, sur laquelle il fut blessé en 1700, à l'abordage et prise d'un vaisseau turc de 70 canons, dont le principal étendard fut envoya à Aix, lieu de leur naissance, par ordre du grand-maître. On ne sait pas positivement à quel degré ils appartiennent.

Armes : D'or, au griffon de gueules ; au chef d'azur chargé d'une fleur de lys du champ. Supports : deux griffons d'or; cimier : un griffon du même, tenant un étendard.

Source : Annuaire de la noblesse de France 1851
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036579

26 juillet 2006

Galliffet. Princes de Martigues

Source : Annuaire de la noblesse de France 1851
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36579p/f199.table

Armes : de gueules, au chevron d'argent, accompagné de trois trèfles d'or.
Galliffet, de gueules, au chevron d'argent, accompagné de trois trèfles d'or.La maison de Galliffet, en latin de Galliffeti, dont la branche aînée et princière s'est fixée depuis trois siècles en Provence est originaire du Dauphiné, où elle était encore représentée de nos jours par une branche cadette qui s'est éteinte en 1825.

Le mémoire succinct dressé par Clairembault pour l'admission du marquis de Galliffet aux honneurs de la cour en 1753, se contente de dire que cette maison est issue de Guillaume de Galliffet, vivant en 1549, et tige commune des deux branches du Dauphiné et de Provence. Mais sa filiation, authentiquement prouvée, remonte à Jean de Galliffet, damoiseau, qui possédait les seigneuries de la Galliffetière et de Savoyroux en 1380. Elle était dès lors distinguée dans l'ordre de la noblesse, et ses alliances et sa haute position attestaient une ancienneté bien plus reculée, dont elle aurait pu justifier, sans la perte de la plupart de ses titres pendant les troubles de la ligue et dans l'incendie des archives du parlement de Grenoble.

Deux membres de cette maison siégèrent parmi la noblesse aux états du Dauphiné en 1317 ; ce qui suffit pour justifier une origine bien plus ancienne. Leurs descendants ont figuré dans toutes les montres des gentilshommes du Graisivaudan et du Dauphiné, et dans toutes les levées de bans et arrière-bans de cette province. Ils ont été appelés pendant les trois derniers siècles aux premières charges de la magistrature et aux grades supérieurs dans les armées de terre et de mer.

  1. Jean de Galliffet, seigneur de la Galliffetière en Dauphiné et de Savoyroux en Savoie, vers 1380, est rappelé avec la qualité de damoiseau dans un acte de reconnaissance passé le 15 septembre 1424 par son fils qui suit.

  2. Jacques de Galliffet, premier du nom, institué en 1428 commandant du château de Voyron par ordonnance de Mathieu de Foix, gouverneur du Dauphiné, fit placer ses armes au-dessus de la porte de l'appartement qu'il occupait dans ce château. Elles y subsistaient encore vers 1730, aux termes d'une enquête qui eut lieu pour constater la notoriété de ce fait. Jacques de Galliffet épousa Jeanne d'Yse, dont il laissa deux fils. Amédée l'aîné, hérita de la terre de Savoyroux, pour laquelle il rendit hommage au duc de Savoie le 4 février 1465. Sa postérité s'éteignit à la génération suivante.

  3. Pierre de Galliffet, fils puîné de Jacques, eut en partage la terre de la Galliffetière, et fut père de :

  4. Georges de Galliffet, premier du nom, qui fit l'acquisition d'un domaine considérable à Entre-deux-Viviers, et en reçut l'investiture du duc du Savoie, avec remise des droits de lods et vente par acte de 2 septembre 1517.

  5. Guillaume de Galliffet, fils du précédent, épousa Jeanne de Louat, dont le père, Guillaume de Louat, était seigneur de Miribel. Il eut de cette union :1° Georges II, qui continua la descendance directe, transplantée en Provence à la génération suivante ; 2° Jacques de Galliffet, châtelain de Miribel, auteur de la branche cadette qui resta en Dauphiné et qui s'est éteinte de nos jours. Son dernier rejeton Louis-François, baron de Galliffet, lieutenant général en 1814 et commandeur de Saint-Louis en 1821, avait été admis aux honneurs de la cour en 1784. Il a épousé Marie Bernardine Justine de Froissard, dont il n'a pas laissé de postérité.

  6. Georges II de Galliffet comparut à la montre des nobles du bailliage de Graisivaudan le 26 juin 1524, à Romans, devant le vicomte de Clermont. Il fut capitaine châtelain de Saint-Laurent du Pont et de la Marche d'Entremonts. De son mariage avec Françoise de Monteil il eut entre autres enfants :

  7. Jacques de Galliffet, deuxième du nom, qui continua la descendance directe. Ce seigneur s'étant battu en duel, fut forcé de fuir en Dauphiné et d'aller chercher un asile à Avignon en 1540.

  8. Alexandre de Galliffet, premier du nom, fils du précédent, fit constater par une enquête juridique la noblesse et l'ascendance de sa famille. Il fut chargé de commissions importantes par les rois Charles IX et Henri III, et fut employé, en 1589 dans les négociations de paix avec le duc de Savoie.

  9. Alexandre de Galliffet, deuxième du nom, seigneur du Tholonnet et d'Honon, terre qui est située dans le comtat Venaissin, et qui a pris le nom de Galliffet, épousa en 1614 Lucrèce de Trichaud, fille d'un président aux enquêtes du parlement de Provence. Son beau-père résigna son office en sa faveur. Alexandre de Galliffet fut député par le parlement auprès du roi en 1632 et 1640, et contribua à la reprise des îles Saint-Honorat et Sainte-Marguerite sur les Espagnols par les secours d'hommes et d'argent qu'il fournit au comte d'Harcourt. Il laissa deux fils : Pierre II, qui suit, et Jacques III, auteur de la seconde branche, seule aujourd'hui existante.

  10. Pierre II, seigneur d'Honon et de Galliffet, épousa Marguerite de Bonfils, dont il eut entre autres enfants : 1° Joseph de Galliffet, d'abord capitaine au régiment de Champagne, puis commandant de L'île de la Tortue et gouverneur de l'île Sainte-Croix aux colonies françaises. il mourut en 1706, sans alliance, et laissant une fortune de 200,000 livres dont il ordonna de former un majorat dans le comtat Venaissin en faveur des aînés de la famille de mâle en mâle, à l'exclusion des filles ; 2° Alexandre de Galliffet, lieutenant de vaisseau du roi, qui mourut en 1719, après avoir ordonné par testament de prélever sur ses biens 200,000 livres pour doubler le majorat établi par son frère ; il n'eut qu'un fils, Louis-François de Galliffet, qui consacra 2 millions de son immense fortune à l'achat de la principauté de Martigues, et mourut sans postérité, laissant pour héritier Simon Alexandre Jean de Galliffet, représentant de la seconde branche ; 3° Philippe de Galliffet, dont le fils Philippe Christophe, comte de Galliffet, maréchal de camp en 1759, se distingua dans la guerre de sept ans, et mourut d'une attaque d'apoplexie quelques jours après la bataille de Minden. Le comte de Galliffet avait épousé Marie de Lévis, dont il n'eut que deux filles Marie-Louise de Galliffet, qui épousa son cousin, chef de la seconde branche, rapportée ci-après ; et Marie-Antoinette de Galliffet, née en 1757, mariée au duc de Richelieu, et mère de la marquise de Jumilhac et de la marquise de Montcalm.

  11. Jacques III de Galliffet, frère puîné de Pierre II, forma la seconde branche, celle des seigneurs du Tholonnet, princes de Martigues, et fut président au parlement de Provence par résignation de son père. Il épousa Marguerite Augustine, veuve d'Antoine de Villages, et en eut, entre autres enfants :

  12. Nicolas de Galliffet, capitaine de marine, major de la ville de Toulon et chef d'escadre des armées navales, chevalier de Saint-Louis, mort en 1744.

  13. Simon Alexandre Jean, marquis de Galliffet, né le 22 juin 1716, président de chambre au parlement de Provence, hérita de la principauté de Martigues et du majorat de sa famille par l'extinction de la branche aînée. Il épousa Madeleine de Léotard d'Entrages, dont il eut :

  14. Louis François Alexandre, marquis de Galliffet, prince le Martigues, marquis de Buoux et de Salernes, baron de Berre, seigneur du Tholonnet, etc., lieutenant général des armées du roi, chevalier de Saint-Louis, qui épousa 1° sa cousine Marie-Louise de Galliffet, dont il ne laissa pas de postérité mâle 2° Marie Joséphine Laure, fille du marquis de Lestang-Parade, dont il eut un fils qui suit :

  15. Alexandre Justin Marie, marquis de Galliffet, prince de Martigues, chef actuel du nom et des armes, officier de la Légion d'honneur, chevalier de Saint-Louis, de Malte, du Phoenix, de Hohenlohe et de Saint Ferdinand d'Espagne, né en 1790, fut nommé commissaire du roi Louis XVIII, sur l'extrême frontière de Belgique en 1815. Le marquis de Galliffet, dont le gouvernement de l'empereur avait mis la tête à prix, somma la ville de Valenciennes de reconnaître l'autorité du roi le jour même où le colonel Gordon, chargé de la même mission à Condé, fut fusillé sous les murs de cette place. Il reçut en cette circonstance la croix de Saint-Louis, et la ville d'Armentières lui fit don d'une épée d'honneur. Le marquis de Galliffet se distingua encore pendant la campagne d'Espagne de 1823 à Saint-Sébastien et à Santana, où il reçut pour action d'éclat la croix d'officier de la Légion d'honneur. Il fut nommé colonel du 4° dragons à l'époque du sacre de Charles X et se retira du service en 1830.
Alexandre Justin Marie, marquis de Galliffet, prince de Martigues, né 25 mars 1790, marié 24 avril 1810 à Adélaïde des Roys-d'Asport, veuf 21 août 1822, remarié 22 novembre 1825 à Marie Victoire Auguste Baulde de la Vieuville, née 31 décembre 1805, fille du marquis de la Vieuville, membre de la Chambre des pairs sous la Restauration.

Du premier lit
  1. Valentine Joséphine Marie Louise de Galliffet, née à Aix le 20 août 1842, mariée au marquis de Barbentane.
Du second lit
  1. Gaston Alexandre Auguste, comte de Galliffet, né à Paris le 23 janvier 1830.
  2. Marguerite Joséphine Marie Louise, née 10 octobre 1826, mariée 28 juin 1847 au comte Charles Louis Xavier Vassinhac d'Imécourt.
Armes : de gueules, au chevron d'argent, accompagné de trois trèfles d'or. Couronne ducale. Devise : Bien faire et laisser dire.
Autres liens sur la famille Galliffet :

25 juillet 2006

Les Pascalis d'Isère et de Genève

Alexandre PASCALIS, qui débute cette descendance, est le fils de Claude et Isabeau HONNORAT d'Allos dans les Alpes de Haute-Provence qui font partie de mes ancêtres. Les données présentées dans cette descendance proviennent essentiellement des recherches de Mr Jean-Philippe CHAVONNET, que je salue et remercie, et des actes geneabank du CGD (Centre Généalogique du Dauphiné).

Première génération

1. Alexandre PASCALIS est né environ 1645. Il est décédé en 1700. Alexandre a épousé Jeanne CHASTENEY, fille de Marc CHASTENEY et Madeleine RANCHON, le 14 mai 1680 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 2 M i. Claude PASCALIS est né en 1682, et est décédé en 1764.

+ 3 M ii. Jean Baptiste PASCALIS est né en 1686.

4 M iii. Pierre PASCALIS est né en 1686 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.

+ 5 F iv. Catherine PASCALIS est née en 1689, et est décédée en 1724.

+ 6 M v. François PASCALIS est né en 1700, et est décédé en 1775.
Deuxième génération

2. Claude PASCALIS (Alexandre) est né en 1682 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Il est décédé en 1764 à Vinay, Isère, France. Claude a épousé Louise RANCOU le 19 janvier 1713 à Vinay, Isère, France. Ils ont eu les enfants suivants:
7 F i. Louise PASCALIS est née en 1714 à Vinay, Isère, France.

8 M ii. Alexandre PASCALIS est né après 1714 à Vinay, Isère, France. Alexandre a épousé Anne SIMÉAN environ 1740 à Vinay, Isère, France.
3. Jean Baptiste PASCALIS (Alexandre) est né en 1686 à Pont-en-Royans, Isère, France. Jean a épousé (1) Suzanne GAILLARD le 14 mai 1708 à Chêne-Bougeries, Canton de Genève, Suisse. Suzanne est née en 1674 à Villard-de-Lans, Isère, France. Elle est décédée le 12 septembre 1737. Ils ont eu les enfants suivants:
9 F i. Françoise PASCALIS est née le 13 février 1712 à Genève, Canton de Genève, Suisse. Elle est décédée le 11 mars 1712 à Genève, Canton de Genève, Suisse.

+ 10 M ii. Antoine PASCALIS est né le 24 juillet 1713, et est décédé en 1758.

11 M iii. Pierre PASCALIS est né le 13 mars 1715 à Genève, Canton de Genève, Suisse.

12 M iv. Moïse PASCALIS est né en 1716 à Genève, Canton de Genève, Suisse.

13 M v. Jean Baptiste PASCALIS est né en 1719 à Genève, Canton de Genève, Suisse. Il est décédé en 1723 à Genève, Canton de Genève, Suisse.

14 M vi. Antoine PASCALIS est né en 1720 à Genève, Canton de Genève, Suisse. Il est décédé en 1720 à Genève, Canton de Genève, Suisse.

15 M vii. Jean Alexandre PASCALIS est né en 1721 à Genève, Canton de Genève, Suisse.

16 M viii. Jean Louis PASCALIS est né en 1724 à Genève, Canton de Genève, Suisse.
Jean a également épousé (2) Marie VIRET après 1724 à Genève, Canton de Genève, Suisse.

5. Catherine PASCALIS (Alexandre) est née en 1689 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Elle est décédée en 1724 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Catherine a épousé Jean AROUD FLOUQUET le 30 octobre 1711 à Saint-Sauveur, Isère, France. Ils ont eu les enfants suivants:
17 F i. Anne AROUD a été baptisée le 27 octobre 1712 à Saint-Sauveur, Isère, France.

+ 18 M ii. Jean Pierre AROD a été baptisé le 25 mai 1714.

+ 19 M iii. Claude AROD a été baptisé le 29 juin 1716.

20 F iv. Catherine AROD a été baptisée le 20 juin 1718 à Saint-Sauveur, Isère, France. Catherine a épousé Antoine RICHON le 26 avril 1757 à Saint-Marcellin, Isère, France.

+ 21 F v. Marie AROD a été baptisée le 8 septembre 1720.

22 F vi. Magdelaine AROD a été baptisée le 27 avril 1723 à Saint-Sauveur, Isère, France.

23 M vii. Jean AROD a été baptisé le 4 juillet 1725 à Saint-Sauveur, Isère, France.

24 M viii. Anthoine AROD a été baptisé le 11 décembre 1731 à Saint-Sauveur, Isère, France.

25 F ix. Magdelaine AROD a été baptisée le 29 octobre 1727 à Saint-Sauveur, Isère, France.
6. François PASCALIS (Alexandre) est né en 1700 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Il est décédé en 1775 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. François a épousé Marianne MASSOT environ 1725 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Marianne est née en 1707. Elle est décédée en 1762. Ils ont eu les enfants suivants:
26 M i. Nicolas PASCALIS a été baptisé le 6 décembre 1727 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Nicolas a épousé (1) Claire GROS le 13 juillet 1762 à Saint-Marcellin, Isère, France. Claire est née en 1714. Elle est décédée en 1779. Nicolas a également épousé (2) Magdelaine EFFANTIN, fille de Antoine EFFANTIN et Marie LAMBERT, le 4 février 1782 à Saint-Antoine-L'Abbaye, Isère, France.

+ 27 F ii. Jeanne PASCALIS est née le 21 janvier 1729.

28 F iii. Françoise PASCALIS a été baptisée le 11 avril 1730 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Françoise a épousé Claude DETROYAT le 25 août 1761 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Claude est né en 1725.

29 F iv. Marie PASCALIS est née le 21 janvier 1732 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France, et a été baptisée le 22 janvier 1732 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Elle est décédée le 28 janvier 1732 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.

30 F v. Marie PASCALIS a été baptisée en septembre 1735 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.

+ 31 F vi. Catherine PASCALIS est née en 1736.

32 M vii. François PASCALIS a été baptisé le 24 février 1737 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.

33 F viii. Thérèse PASCALIS a été baptisée le 19 mars 1739 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Thérèse a épousé Antoine JUVON SURON le 10 novembre 1777 à Saint-Marcellin, Isère, France.

+ 34 M ix. Antoine PASCALIS a été baptisé le 16 juillet 1741.

35 M x. Jean Pierre PASCALIS a été baptisé le 5 octobre 1743 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Jean a épousé Jeanne MUNIER, fille de Just MUNIER et Marie BIARRAT, le 2 mars 1772 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.

36 M xi. Jean Antoine PASCALIS a été baptisé le 4 septembre 1745 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Il est décédé le 25 février 1750 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.

37 M xii. Jean PASCALIS est né le 9 février 1751 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France, et a été baptisé le 10 février 1751 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.

38 M xiii. Jean Baptiste PASCALIS a été baptisé le 6 septembre 1752 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.
Troisième génération

10. Antoine PASCALIS (Jean Baptiste, Alexandre) est né le 24 juillet 1713 à Genève, Canton de Genève, Suisse. Il est décédé en 1758. Antoine a épousé Suzanne CHEVALIER avant 1739 à Genève, Canton de Genève, Suisse. Ils ont eu les enfants suivants:

39 M i. Jean PASCALIS est né le 9 juin 1739 à Genève, Canton de Genève, Suisse.

18. Jean Pierre AROD (Catherine PASCALIS, Alexandre) a été baptisé le 25 mai 1714 à Saint-Sauveur, Isère, France. Jean a épousé Anne ROZAN environ 1740 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Ils ont eu les enfants suivants:
40 F i. Anne AROD. Anne a épousé François VINCENT le 16 janvier 1781 à Saint-Vérand, Isère, France.
19. Claude AROD (Catherine PASCALIS, Alexandre) a été baptisé le 29 juin 1716 à Saint-Sauveur, Isère, France. Claude a épousé Catherine DONGIER le 7 février 1741 à Chatte, Isère, France. Ils ont eu les enfants suivants:
41 F i. Marie AROD. Marie a épousé Just BRUN le 21 juin 1763 à Saint-Sauveur, Isère, France.

42 F ii. Marianne AROD. Marianne a épousé Jean FROMANT le 27 mai 1766 à Saint-Sauveur, Isère, France.

43 F iii. Catherine AROD. Catherine a épousé Charles Nicolas BRUN le 3 février 1773 à Saint-Sauveur, Isère, France.
21. Marie AROD (Catherine PASCALIS, Alexandre) a été baptisée le 8 septembre 1720 à Saint-Sauveur, Isère, France. Marie a épousé François VILLARD le 6 juillet 1751 à Saint-Sauveur, Isère, France. Ils ont eu les enfants suivants:
44 F i. Thérèse VILLARD. Thérèse a épousé Jean BUISSON le 9 novembre 1790 à Vinay, Isère, France.
27. Jeanne PASCALIS (François, Alexandre) est née le 21 janvier 1729 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France, et a été baptisée le 22 janvier 1729 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Jeanne a épousé (1) Jacques BLACHON, fils de Benoit BLACHON et Marie MARION, le 26 juillet 1747 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Jacques est décédé en 1771 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Ils ont eu les enfants suivants:
45 F i. Marie BLACHON a été baptisée le 21 septembre 1748 à Saint-Hilaire-du-Rosier, Isère, France. Marie a épousé Antoine SIERRON le 11 février 1771 à Saint-Hilaire-du-Rosier, Isère, France.

46 M ii. Joseph BLACHON est né le 30 août 1751 à Saint-Hilaire-du-Rosier, Isère, France, et a été baptisé le 31 août 1751 à Saint-Hilaire-du-Rosier, Isère, France.
Joseph a épousé Louise SURRON le 11 février 1771 à Saint-Lattier, Isère, France.

47 M iii. Antoine BLACHON est né le 15 avril 1754 à Saint-Hilaire-du-Rosier, Isère, France, et a été baptisé le 15 avril 1754 à Saint-Hilaire-du-Rosier, Isère, France.

48 F iv. Marie Anne BLACHON est née le 3 juillet 1756 à Saint-Hilaire-du-Rosier, Isère, France, et a été baptisée le 3 juillet 1756 à Saint-Hilaire-du-Rosier, Isère, France.
Jeanne a également épousé (2) Antoine SIERRON, fils de Claude SIERRON et Anne BOUDILLON, le 11 février 1771 à Saint-Hilaire-du-Rosier, Isère, France. Antoine est né en 1721.

31. Catherine PASCALIS (François, Alexandre) est née en 1736 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Catherine a épousé Charles COLOMB, fils de Charles COLOMB et Marguerite BRUNET, le 8 février 1757 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Charles est né en 1729. Ils ont eu les enfants suivants:
49 F i. Marianne COLOMB est née en 1760. Marianne a épousé Claude MATHIEU le 11 juin 1787 à Chatte, Isère, France.

+ 50 M ii. Ambroise COLOMB.
34. Antoine PASCALIS (François, Alexandre) a été baptisé le 16 juillet 1741 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Antoine a épousé Thérèse PONCET, fille de François PONCET et Madeleine ROYANNAIS, en février 1771 à Auberives-en-Royans, Isère, France. Thérèse est née à Auberives, Isère, France. Ils ont eu les enfants suivants:
51 F i. Thérèse PASCALIS est née en 1773. Thérèse a épousé Joseph DOYON le 16 février 1795 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.

52 F ii. Elisabeth PASCALIS est née le 30 mai 1773 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Elisabeth a épousé Joseph TEZIER, fils de Joseph TEZIER et Marie Christine BÉLIER, le 17 mars 1802 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Joseph est né le 3 mars 1772 à Sainte-Eulalie-en-Royans, Drôme, France.

+ 53 M iii. Antoine PASCALIS est né le 4 décembre 1778.

+ 54 F iv. Marie Reine PASCALIS est née le 9 septembre 1783.
Quatrième génération

50. Ambroise COLOMB (Catherine PASCALIS, François, Alexandre). Ambroise a épousé Françoise DIDIER le 9 août 1791 à Saint-Pierre-de-Chérennes, Isère, France. Ils ont eu les enfants suivants:
55 F i. Elisabeth COLOMB. Elisabeth a épousé Antoine GUINARD le 3 août 1842 à Saint-Marcellin, Isère, France.
53. Antoine PASCALIS (Antoine, François, Alexandre) est né le 4 décembre 1778 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Antoine a épousé Jeanne UZEL, fille de Claude UZEL et Marie MUNIER, le 15 mars 1802 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Jeanne est née le 12 mars 1774. Ils ont eu les enfants suivants:
56 F i. Jeanne Théraize PASCALIS a été baptisée le 17 mai 1802 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.

+ 57 M ii. Joseph Antoine PASCALIS a été baptisé le 6 août 1803.

58 F iii. Marie Rosalie PASCALIS est née le 17 août 1817. Marie a épousé Jean PAIRE, fils de Jean PAIRE et Magdeleine FARCONNET, le 12 juillet 1845 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Jean est né à La Sône, , France.
54. Marie Reine PASCALIS (Antoine, François, Alexandre) est née le 9 septembre 1783. Marie a épousé Nazaire POUDRET, fils de Joseph POUDRET et Marie GÉRIN, le 1 février 1809 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Nazaire est né le 12 octobre 1785 à Saint-Nazaire-en-Royans, Drôme, France. Ils ont eu les enfants suivants:
59 M i. Joseph POUDRET est né le 7 septembre 1813. Joseph a épousé Marie Marguerite DIE le 24 novembre 1841 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.
Cinquième génération

57. Joseph Antoine PASCALIS (Antoine, Antoine, François, Alexandre) a été baptisé le 6 août 1803 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Joseph a épousé Rose JUVENON, fille de Nicolas JUVENON et Marie MOREL, le 11 janvier 1838 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Rose est née le 28 décembre 1811 à Bouvante, Drôme, France. Joseph et Rose ont eu les enfants suivants:
+ 60 M i. Antoine Joseph Maximin PASCALIS est né le 4 mars 1839.
Sixième génération

60. Antoine Joseph Maximin PASCALIS (Joseph Antoine, Antoine, Antoine, François, Alexandre) est né le 4 mars 1839. Antoine a épousé Marie Flavie CHABERT, fille de François CHABERT et Christine FAURE, le 9 avril 1862 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Marie est née le 2 octobre 1825. Ils ont eu les enfants suivants:
61 M i. Paul Régis Maximin PASCALIS a été baptisé le 2 octobre 1866 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France. Paul a épousé Marie Augustine CHARVET, fille de Auguste CHARVET et Estelle FRANÇOIS, le 18 mai 1889 à Saint-Just-de-Claix, Isère, France.

24 juillet 2006

Mise à jour de mon arbre en ligne

Je viens de mettre à jour mon arbre geneanet. Celui-ci compte maintenant 10.776 individus. Les changements concernent essentiellement les familles Rémusat et Lafont de Savines. Son adresse : http://gw.geneanet.org/gillesdubois.

23 juillet 2006

11 nouveaux blasons

Onze nouveaux blasons pour l'armorial des chevaliers dauphinois tués à la bataille de Verneuil.




Mise à jour du 26 juillet : Blasons des familles de la Font de Savines, de Gotefrey, de Gumin, de Magnin, de Montchenu, Peloux, de la Porte, de Reynier, Ripert, de Rivoire et de Sassenage.

22 juillet 2006

Descendance de Benoit de la Font de Savines et Catherine de la Vilette

Grâce aux informations envoyées par Mr Charles Le Strat, que je remercie vivement, j'ai pu compléter une partie de la descendance de la famille La Font de Savines. Les branches concernées sont celles qui descendent du couple Benoit de la Font et Catherine de la Vilette.

Première génération


1. Benoit DE LA FONT III est décédé après 1579. Benoit a signé un testament le 23 août 1579. Benoit a épousé Catherine DE LA VILETTE. Ils ont eu les enfants suivants :
+ 2 M i. Roux DE LA FONT II est décédé après 1615.

3 F ii. Jeanne DE LA FONT. Jeanne a épousé Hugues DAVIN le 17 juillet 1557. Médecin à Gap

4 F iii. Anne DE LA FONT. Anne a épousé cosgr de Savine Claude CHABASSOL le 8 novembre 1551.

5 F iv. Marie DE LA FONT.

6 F v. Catherine DE LA FONT.
Catherine a épousé (1) Raymond CHAIX. Avocat à Sisteron.
Catherine a également épousé (2) Claude ARNAUD.
Catherine a également épousé (3) Jacques DE CLAPPIERS.

7 F vi. Marthe DE LA FONT.

8 F vii. Antoinette DE LA FONT.
Antoinette a épousé Reynaud CHAIX.

9 M viii. Albert DE LA FONT.
Deuxième génération

2. Roux DE LA FONT II (Benoit) est décédé après 1615. Roux a signé un testament le 15 novembre 1610. Roux a épousé Marguerite DE GAILHARD, fille de Albert DE GAILHARD et Marguerite DE ROUSSET, le 16 août 1569. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 10 M i. Antoine DE LA FONT II est né environ 1582, et est décédé avant 1638.

11 F ii. Marie DE LA FONT.
Marie a épousé Jacques DE VITALIS. sgr de la Ferraye et de Chabestan.

12 F iii. Jeanne DE LA FONT.
Jeanne a épousé sgr de la Pigne Jacques EMÉ.

13 F iv. Marguerite DE LA FONT.
Marguerite a épousé (1) François DE GAILHARD.
Marguerite a également épousé (2) Balthazar DE REYNAUD le 8 juin 1619.

14 M v. Jean DE LA FONT.

15 M vi. Guillaume DE LA FONT.
Troisième génération

10. Antoine DE LA FONT II (Roux, Benoit) est né environ 1582. Il est décédé avant 1638. sgr de Chérines et du Puy. Antoine a épousé Marie DE GÉRARD DE SAINT PAUL, fille de Jean DE GÉRARD DE SAINT PAUL et Marie DE COMBOURSIER. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 16 M i. Jean Baptiste DE LA FONT est décédé le 21 juillet 1685.

17 M ii. Jacques DE LA FONT est décédé avant 1636. Sieur de la Tour.

18 M iii. Guillaume DE LA FONT est décédé en 1643. Chevalier de Malte en 1634.

19 F iv. Marie DE LA FONT. Ursuline.

20 F v. Marguerite DE LA FONT.
Marguerite a épousé (1) Hugues DE JOUFFREY le 12 février 1643.
Marguerite a également épousé (2) Jean François DE GALAUD.

21 M vi. chevalier de Malte Victor Amédée DE LA FONT.

22 F vii. Marie DE LA FONT. Religieuse.
Quatrième génération

16. Jean Baptiste DE LA FONT (Antoine, Roux, Benoit) est décédé le 21 juillet 1685. Jean a signé un testament le 1 juillet 1685. sgr de Chérines et du Puy. Jean a épousé Lucrèce DE RENARD, fille de François DE RENARD et Marguerite DE LA TOUR BOURRELLON GOUVERNET, le 18 novembre 1658. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 23 M i. Antoine DE LA FONT III est né en janvier 1669, et est décédé le 12 avril 1748.

24 M ii. DE LA FONT. Abbé de Boscodon.

+ 25 M iii. Charles DE LA FONT Ier a été baptisé le 17 décembre 1673, et est décédé le 3 novembre 1744.

+ 26 F iv. Isabeau DE LA FONT.
Cinquième génération

23. Antoine DE LA FONT III (Jean Baptiste, Antoine, Roux, Benoit) est né en janvier 1669 à Embrun, Hautes-Alpes, France, et a été baptisé le 16 février 1669. Il est décédé le 12 avril 1748. Antoine a épousé Anne DE RABOT DE BUFFIÈRES le 17 juillet 1692. Ils ont eu les enfants suivants:
27 M i. François DE LA FONT est né en 1699. a été enterré le 2 octobre 1699 à Savines, Hautes-Alpes, France.

28 F ii. Marie Madeleine DE LA FONT est née le 3 décembre 1700. a été enterrée le 9 décembre 1700.

29 M iii. Joseph Ignace DE LA FONT est né en 1701. Il est décédé le 10 avril 1704.
25. Charles DE LA FONT Ier (Jean Baptiste, Antoine, Roux, Benoit) a été baptisé le 17 décembre 1673. Il est décédé le 3 novembre 1744 à Boscodon, Hautes-Alpes, France. Charles a épousé Anne D'ABON, fille de Jean François D'ABON et Isabeau DE BEAUREGARD, le 7 avril 1725. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 30 M i. Charles DE LA FONT II.

31 M ii. Jean François DE LA FONT est né en 1726. Il est décédé le 16 août 1731 à Gap, Hautes-Alpes, France.
26. Isabeau DE LA FONT (Jean Baptiste, Antoine, Roux, Benoit). Isabeau a épousé Hubert François DE LINCEL. Ils ont eu les enfants suivants:
32 F i. Marie Hélène DE LINCEL est décédée le 14 octobre 1700.

33 M ii. Charles DE LINCEL. Jésuite.

34 M iii. Gaspar DE LINCEL. Moine de Cluny.

35 F iv. Antoinette DE LINCEL a été baptisée le 3 juillet 1678.
Sixième génération

30. Charles DE LA FONT II (Charles, Jean Baptiste, Antoine, Roux, Benoit). Comte de Savines. Charles a épousé Madeleine Polyxène DE CASTELLANE, fille de Charles DE CASTELLANE et Madeleine DE SUFFREN, le 29 octobre 1737. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 36 M i. Antoine Victor Amédée DE LA FONT est né le 18 mai 1739, et est décédé le 12 novembre 1820.

37 M ii. Jean Baptiste Boniface DE LA FONT est né en 1740. a été enterré le 31 mars 1744 à Savines, Hautes-Alpes, France.

38 M iii. Charles DE LA FONT est né le 17 février 1742. Il est décédé le 1 septembre 1814 à Embrun, Hautes-Alpes, France. Vicomte de Savines. nommé évêque de Viviers le 26 juillet 1778.
Septième génération

36. Antoine Victor Amédée DE LA FONT (Charles, Charles, Jean Baptiste, Antoine, Roux, Benoit) est né le 18 mai 1739 à Embrun, Hautes-Alpes, France, et a été baptisé le 19 mai 1739. Il est décédé le 12 novembre 1820 à Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône, France.
T 172
Papiers de Savines

Dates extrêmes : 1500-1794.

Importance matérielle : T 172/1 à 12 et T* 172/1 à 7.

Modalités d?entrée : Séquestre révolutionnaire.

Conditions d?accès : Fonds librement communicable sous réserve des restrictions
nécessitées par l?état matériel des documents.

Instrument de recherche : Série T : Inv. somm. ms., par N. Valois, J. Guillaume, Fr.
Soehnée et E. Martin-Chabot, 1891-1902, 1922 et 1934-1935, 8 vol. Index ms. des
noms géographiques, de personnes et de quelques matières de l?inv. précédent, par
Fr. Soehnée et E. Martin-Chabot, 1894-1922 et 1934-1935, 287 p.

Notice biographique :

La sous-série comprend les papiers d?Antoine Victor Amédée Delafond, marquis de Savines, et d?Anne Catherine Cadeau de Cerny, sa femme, émigrés. Fils de Charles, comte de Savines, colonel de dragons, et de Madeleine Polyxène de Castellane, Antoine Victor Amédée de la Fond, marquis de Savines, naquit à Embrun, le 18 mai 1739. Gouverneur de cette ville en survivance en 1743, il était second cornette des chevau-légers de Berry en 1762. Guidon des gendarmes de Berry l?année suivante, il poursuivit la carrière des armes dans les rangs des gendarmes écossais au sein desquels il servait toujours en 1764.

Présentation du contenu :

Titres de propriété, inventaires de titres, actes d?achat, procédures, comptes, états de recette, baux à rente, plan et actes divers concernant la gestion de terres sises dans les départements des Hautes-Alpes (terre de Savines), de la Seine-et-Marne (terres de Lissy, Courceaux, Saint-Germain-Laxis, Aubigny, Rubelles, Pouilly-Galerand, Mimouche), et de l?Aisne (terre de Cerny-lès-Bucy).

Biens à Paris : maisons rue des Rats, rue Galande et rue des Lavandières. Mémoires d?ouvrages faits dans cette maison. Testaments, contrats de mariage, partages, inventaires après décès et actes divers intéressant les familles Cadeau, Issaly, Maillet, Mignot, Paignon, Gesu, Le Droit et Joubert de Godonville. Mémoires d?ouvrages, quittance et pièces comptables.

Bibliographie :

LA CHENAYE-DESBOIS (François Alexandre AUBERT de) et BADIER, Dictionnaire
de la noblesse, 3e édition, Paris, 1863-1876, t. VIII, col.
Antoine a épousé (1) Anne Catherine CADEAU DE CERNY, fille de Jacques CADEAU DE CERNY et Catherine DE QUIZY-LE-CHÂTEAU, en 1767. Antoine a également épousé (2) Jéronyme Euphrosine DE FLOTTE DE LA ROCHE. Jéronyme est née le 14 mars 1770. Antoine et Jéronyme ont eu les enfants suivants:
+ 39 M i. Claude DE LA FONT a été baptisé le 21 décembre 1769.
Huitième génération

39. Claude DE LA FONT (Antoine Victor Amédée, Charles, Charles, Jean Baptiste, Antoine, Roux, Benoit) a été baptisé le 21 décembre 1769. Claude a épousé (1) Marguerite DE LANNOY. Ils ont eu les enfants suivants:
40 M i. Pierre DE LA FONT. Pierre a épousé Suzanne DE BEFFROY DE LA GRÈVE.
Claude a également épousé (2) Louise DURIEUX DE SOUZY. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 41 M ii. Philibert Victor DE LA FONT est né en 1811, et est décédé en 1878.
Neuvième génération

41. Philibert Victor DE LA FONT (Claude, Antoine Victor Amédée, Charles, Charles, Jean Baptiste, Antoine, Roux, Benoit) est né en 1811. Il est décédé en 1878. Philibert a épousé Claudine MELONIER. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 42 M i. Alphonse DE LA FONT est né en 1832, et est décédé en 1880.
Dixième génération

42. Alphonse DE LA FONT (Philibert Victor, Claude, Antoine Victor Amédée, Charles, Charles, Jean Baptiste, Antoine, Roux, Benoit) est né en 1832. Il est décédé en 1880. Alphonse a épousé Marie Isabelle ARDOUIN. Ils ont eu les enfants suivants:
43 M i. Raoul DE LA FONT. Raoul a épousé Charlotte DE JEAN.

+ 44 M ii. Gaston DE LA FONT.
Onzième génération

44. Gaston DE LA FONT (Alphonse, Philibert Victor, Claude, Antoine Victor Amédée, Charles, Charles, Jean Baptiste, Antoine, Roux, Benoit). Gaston a épousé Pauline RIOU DE KERANGAL. Ils ont eu les enfants suivants:
+ 45 M i. Réginald DE LA FONT.
Douzième génération

45. Réginald DE LA FONT (Gaston, Alphonse, Philibert Victor, Claude, Antoine Victor Amédée, Charles, Charles, Jean Baptiste, Antoine, Roux, Benoit). Réginald a épousé Marie Louise KERCHNER. Ils ont eu les enfants suivants:
46 F i. Béatrice DE LA FONT. Béatrice a épousé Yves LE STRAT.

Mise à jour du 29/12/2010

Pour la généalogie des Riou-Kerangal voir la rubrique Généalogie du site http://briou1.free.fr/cyclos
eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+